mot de passe oublié
onze euros les trois mois

Restez informé tout l'été avec Mediapart

Plus que quelques jours pour profiter notre offre d'été : 11€ pour 3 mois (soit 2 mois gratuits) + 30 jours de musique offerts ♫

Je m'abonne
Le Club de Mediapart lun. 29 août 2016 29/8/2016 Dernière édition

Bernard Henri Levy : Une erreur de la nature

BHL ment en direct à Kiev !  Le preuve par l'image ...

Luc Michel

 Mardi 11 février 2014

Luc MICHEL pour PCN-TV /
Avec PCN-SPO / 2014 02 10 /

Ce 9 février, BHL, l’imposteur Bernard-Henry Levy, mentait en direct sur la vraie nature du ‘Maidan’. Après avoir tant menti sur la Tchétchénie, la Libye ou la Syrie…

Sur l’antenne d’EURONEWS ou sur son Blog ‘La Règle du Jeu/BHL en ligne’, il déclare sans rire ce qui suit : « Je n’ai pas vu de néo-nazis, je n’ai pas entendu d’antisémites, j’ai entendu au contraire un mouvement incroyablement mûr, incroyablement déterminé et très profondement libéral. Je crois que l’ambition de cette révolution ukrainienne est beaucoup plus importante et ce que j’entends au Maïdan, c’est la volonté de revivifier le rêve européen »…

BHL NE VOIT PAS LES NEONAZIS … MAIS LEURS DRAPEAUX FLOTTENT DEVANT LUI

Mais ces néonazis antisémites que BHL ne « voit pas », ils sont pourtant là devant lui, dans les manifestants qui l’applaudissent. Comme le démontrent sans aucune contestation les images filmées !

Dans la vidéo tirée des actus désinformées de la Chaîne EURONEWS – TV en pointe dans la Russophobie, qui devrait s’appeler ‘NATONEWS’ -, les drapeaux (bleus avec le logo fasciste ukrainien de la main jaune) des néofascistes de Svoboda sont là. Et aussi ceux, rouges et noirs marqués d’une croix, des bendéristes (voir video à 0.12 – 1.06 – 1.08 – 1.18 nmin.).

Voir la video :
http://www.youtube.com/watch?v=IcTP-mmnIsY 

Des photos pour décrypter la video :
https://www.facebook.com/media/set/?set=a.654388861292736.1073741827.161681187230175&type=3

QUI SONT LES ‘BENDERISTES’ DU MAIDAN ?

Né en 1909, Stepan Bandera a dirigé l’organisation des nationalistes ukrainiens (OUN (B)) et fondé l’armée insurrectionnelle ukrainienne, sa branche armée (UPA). L’UPA a salué l’entrée de la Wehrmacht en Ukraine et lutté contre l’armée rouge jusqu’en 1950 dans l’ouest de l’Ukraine. Opposant farouche de la Russie soviétique, Bandera avait organisé une unité ukrainienne au sein de la Wehrmacht pendant la seconde guerre mondiale, la Légion ukrainienne. Certains de ses partisans ont ensuite formé plusieurs divisions ‘ukrainiennes’ (dites ‘galiciennes’ par les nazis) de la Waffen SS. Au sein de la CIA ou du BND allemand, qui les ont employés largement, ils sont considérés comme des « combattants de la liberté » (sic)

Stepan Bandera a été élevé à la dignité posthume de Héros d’Ukraine par un décret signé le 22 janvier 2010 par le président ukrainien orangiste et héros de l’Occident et du ‘Maidan 2004’ Viktor Iouchtchenko, provoquant une vague de protestations dans la Fédération de Russie et au sein de la population russophone d’Ukraine. Depuis l’arrivée au pouvoir de Viktor Ianoukovitch, l’attribution de ce titre a été annulée et le décret déclaré invalide.

D’influentes organisations juives – dont la Fondation Wiesenthal - ont dénoncé l’attribution à titre posthume de ce titre d’Héros de l’Ukraine à Stepan Bandera, qualifiant ce dernier de « collaborationniste nazi responsable du massacre de milliers de Juifs pendant la guerre de 1939-1945 ». Dans une lettre adressée à l’ambassade ukrainienne aux Etats-Unis, elles font savoir leur « répulsion la plus profonde face aux hommages rendus à Bandera qui a coopéré avec les nazis dès les première heures de la Seconde guerre mondiale et dont les adeptes étaient impliqués dans le massacre de milliers de Juifs et de représentants d’autres origines ethniques » (notamment de nombreux Polonais). « Il est regrettable que le président Iouchtchenko (…) ait choisi de glorifier Bandera et ses complices », écrivent les auteurs de la lettre. Les défenseurs des droits de l’homme attirent également l’attention sur le fait que la cérémonie d’attribution du titre d’Héros de l’Ukraine à Bandera a coïncidé dans le temps avec la Journée internationale de commémoration des victimes de l’Holocauste. Ce qui en dit long sur l’antisémitisme foncier des dirigeants orangistes dits « modérés » …

Voici ces ‘Bendéristes’ que la Fondation Wiesenthal dénonce mais que BHL ne voit pas.

 

« REVIVIFIER LE REVE EUROPEEN » DIT BHL SANS RIRE …‘SVOBODA’ LUI VISE JUIFS ET RUSSES, « PEDES ET YOUPINS » class="style32"> Quand à SVOBODA (ex allié du FN), ses 37 députés ont été élus dans l’Ouest ukrainien nostalgique de la Collaboration nazie (Lviv, Ivana-Franko) en octobre 2012 sur un programme xénophobe et … anti-européen. Ils organisent dans les municipalités galiciennes (Ouest ukrainien, sous domination polonaise puis autrichienne avant 1917), où ils sont puissants, défilés à la gloire des Divisions ‘galiciennes’ de la Waffen SS et érections de monuments à la gloire de Bendera.

Avant de s’appeler Svoboda, le parti s’appelait ‘Parti National Social Ukrainien’. « Revivifier le rêve européen » dit BHL sans rire … Et son logo était alors la ‘Rune du Loup’, emblème de la Division SS Das Reich (les bourreaux d’Oradour-sur-Glane en France en juin 1944).

La chercheuse Halyna Bocheva, auteur d’une étude consacrée à l’extrême-droite ukrainienne, dit que « Svoboda articule un discours ouvertement raciste à l’encontre des minorités visibles ». Un autre expert, Geoffroy Géraud Legros, précise qu’ « Outre les étudiants africains, qui, comme en Russie, constituent des cibles permanentes pour l’extrême-droite, « Svoboda » vise (…) Juifs et Russes, sont quant à eux, selon « Svoboda » les « ennemis naturels de la Nation » : « La mafia judéo-russe contrôle le Kremlin » (sic), expliquait en 2004 leur leader Oleg Tiagnibok. « Des Juifs qui seraient, depuis la Révolution bolchévique, les agents de la « russification », mettraient aujourd’hui le pays en coupe réglée via le gouvernement Ianoukovitch aux ordres du « Juif Poutine » et prépareraient un « génocide » contre la population chrétienne du pays. Des thématiques racistes qui expliquent le soutien, a priori paradoxal, que reçoit « Svoboda » d’une partie de l’extrême-droite russe, elle-même en pointe des manifestations anti-Poutine de l’an dernier, laquelle pourfend sans répit un Poutine « pédé » et « enjuivé » (…) En 2010, « Svoboda » appelait au boycott d’une exposition consacrée aux massacres de Polonais et de Russes par les Nazis au cours de la Seconde Guerre mondiale : une « provocation judéo-polonaise », selon le bureau du parti, dont le dirigeant dissertait plus tôt, en séance parlementaire, sur la distinction entre « youpins » et « Juifs », « Russkofs » et Russes. Nostalgique de la collaboration ukrainienne, « Svoboda » soutient la réhabilitation de la division SS « Galicie », partiellement composée de volontaires ukrainiens sous l’occupation nazie. »

LES AMIS DE MES AMIS SONT MES AMIS …

« Sobrement identifié comme « nationaliste » par la presse occidentale, le dirigeant de « Svoboda » parade dans les médias, aux côtés d’Arseniy Yatsenyuk, représentant de l’oligarque emprisonnée Ioulia Timoshenko, et de l’ancien boxeur, Vitali Klitchko, revenu d’Allemagne après avoir annoncé sa candidature à l’élection présidentielle ». Les deux nouveaux amis ukrainiens de BHL …

BHL : BOTULISME, VUE BASSE OU MENTEUR PATENTE ?

Ajoutons que ces néonazis ukrainiens, The Guardian (Londres) ou même le très russophobe quotidien Libération les ont vu, eux ! Et tellement vu que Libération et The Guardian leur ont consacré leurs unes. Montrant aussi le noyau dur du ‘Maidan’ (resté discret pour la visite de BHL), ‘Pravyi Sektor’, qui entend dépasser les néofascistes de Svoboda, jugés « trop mous » ; et les conservateurs d’UDAR (la version ukrainienne de la CDU-CSU de Merkel) sur leur extrême-droite.

Lire :
‘Libération (Paris) en aveux : le ‘Maidan’ de Kiev est bien une insurrection fasciste !’
sur www.lucmichel.net/2014/01/24/pcn-info-liberation-paris-en-aveux-le-maidan-de-kiev-est-bien-une-insurrection-fasciste/"> http://www.lucmichel.net/2014/01/24/pcn-info-liberation-paris-en-aveux-le-maidan-de-kiev-est-bien-une-insurrection-fasciste/

Une question se pose donc.
Soit la vue de BHL baisse et il faut changer de lunettes.
Soit BHL ne connaît rien à ce qu’il dit. Une nouvelle crise de botulisme ?
Soit, et c’est notre avis, il ment effrontément. Comme quand au printemps 2011 il saluait comme « démocrates » les katibas du CNT, menées par le djihadiste et cadre libyen d’al-Qaida Habdelhakim Belhadj !

Comme dirait notre ami Noël Godin (qui militait en 1962-67 avec Jean Thiriart dans les rangs de notre Organisation Communautariste Transnationale) – le célébre ‘entarteur’ qui traquait précisément BHL - : ‘Bernard-Henry ment effrontément, c’est un sacré sacripant » …

Luc MICHEL / PCN-TV

# Lire aussi sur LUCMICHEL.NET :
BHL EST A KIEV ! LES SIONISTES AVEC LES NEONAZIS DU MAIDAN CONTRE LA RUSSIE…
http://www.lucmichel.net/2014/02/10/lucmichel-net-breaking-news-bhl-est-a-kiev-les-sionistes-avec-les-neonazis-du-maidan-contre-la-russie/ 

 

https://vimeo.com/pcntv 
https://www.facebook.com/PCN.NCP.TV
http://www.lucmichel.net/2014/02/11/pcn-tv-pcn-spo-bhl-ment-en-direct-a-kiev-la-preuve-par-limage/

Source : Luc Michel

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires