didier bazy
scrivener
Abonné·e de Mediapart

11 Billets

0 Édition

Billet de blog 31 mai 2014

Charles Péguy, l'inépuisable

didier bazy
scrivener
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Charles Péguy

L'inclassable

De Géraldi Leroy

ISBN :978-2-200-28749-8

Éditeur :Armand Colin

Date Parution :21/05/2014

Collection :Nouvelles biographies historiques

368 p. 24 € 50

Inépuisable Péguy.

Péguy lui-même prévient : « Il ne faut pas parler de transformation ni de conversion...Je suis demeuré le même homme, mais de la même manière qu'un arbre pourvu de ses feuilles est semblable à son propre squelette d'hiver. » ( cit.p 233)

Complexités des rapports de toute vie et de l'oeuvre exprimée. Nul plus que Péguy n'a pu délier, dans son souci constant d'authenticité, sa vie dérangée (Foucault, Guillemin) de son œuvre dérangeante, contradictoire et profuse, depuis le style - les styles – jusqu'aux engagements – corps et esprit / esprit et corps – sociaux, politiques, littéraires, spirituels, poétiques, amicaux et familiaux.

Péguy, tiraillé de tous les côtés, trouve, avec Géraldi Leroy, justice. Plutôt que d'égrener les Péguy ceci , Péguy cela, l'universitaire biographe, éminent spécialiste de Charles Péguy, souligne les multiples facettes de Péguy. Travail de titan pour œuvre de Titan. Le projet de restituer un Péguy complet est parfaitement atteint et abouti.

Plutôt que (dé)considérer Péguy de l'extérieur (et courir le risque du jugement) ; plutôt que sombrer dans l'intime (et courir le risque de la fusion) Géraldi Leroy opère en savant connaisseur et confronte patiemment les pièces des différents dossiers – le tout sans parti pris.

D'où le sous-titre : l'inclassable.

Henri Guillemin, biographe, focalisa ses analyses autour du Malheur, de la Tristesse et la Déprime de Péguy. Parti pris : jeune, Guillemin fut secrétaire de Marc Sangnier, lequel avait subi les railleries de Péguy.

A l'inverse, Romain Rolland (qui subit aussi les foudres de Péguy) produisit une biographie empathique tant il fut impressionné par l'oeuvre de son ami.

G.Leroy évite l'un comme l'autre. Il n'a pas de point de vue. Et ne pas avoir de point de vue fixe et assigné est ici un gage de fidélité et de respect à la vie et à l'oeuvre de Péguy. Car il n'y a pas d'unité de principe chez Péguy : il y a des lignes et des fractures, des périodes et des chevauchements, des croisées et des gués, des contrastes et des vides et des pleins. Le sens vient toujours après.

Ici Péguy paraît délivré de ses multiples livrées ; ici surgit le philosophe. Philosophe pas encore reconnu par les philosophes officiels ou officieux. Car le philosophe ne goûte guère les officines quoiqu'il doive résister aux tentatives d'en créer, ainsi Les Cahiers de la Quinzaine – tout en en assumant les actes et le prix, et les désastres économiques. D'où aussi la mauvaise foi de l'homme de la foi absolue et sans concession : oui, Péguy s'est fâché avec quasiment tout le monde. Il s'est fâché comme l'amant se fâche avec ce qu'il aime trop fort. Mais, aussi bien, il en a fâché du monde, lui le gêneur, l'empêcheur de penser en rond, le dénonciateur des idées arrêtées, le pourfendeur des tyrannies, des grandes tyrannies historiques et des minuscules tyrannies quotidiennes.*

Car Péguy est à la philosophie française ce que Nietzsche est à la philosophie allemande ( cf. Bruno Latour et Camille Riquier ici : http://www.bruno-latour.fr/sites/default/files/134-CAMILLE-PEGUY.pdf )

Car Péguy est un créateur de concepts (Deleuze) : événement, internité, simplexité … Un champ de mines qui attend bien des démineurs.

Si Péguy a fait coulé beaucoup d'encres (et le centenaire de sa mort n'y est pour rien) et produit tantôt de la haine, tantôt de l'admiration béate, souvent des malentendus, cette monographie, au-delà de la plate biographie, restera sans doute une des pierres dans les fondations d'une authentique approche de l'œuvre monumentale de Péguy, œuvre de résistance aux puissances très actuelles : le racisme, l'argent, l'ignorance, le Progrès... et les clichés.

Car, si Beckett est l'épuisé, Péguy est bien l'inépuisable.

Didier Bazy.

* (cit. P 266 A propos des mots de Péguy sur Jaurès : «  Même si l'on pense que cette déclaration ne rend pas justice à l'action et à la pensée de Jaurès, il est clair qu'elle ne constitue pas en elle-même un appel au meurtre, mais qu'elle découle en fait d'une détermination patriotique absolue. »)

© 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
À l’hôpital de Saint-Denis : « On est des bonnes poires, nous les soignants ? »
Malgré un record de contaminations en Seine-Saint-Denis, une baisse des malades graves du Covid semble se dessiner dans le service de réanimation de l’hôpital de Saint-Denis. Dans cette cinquième vague, celle des non-vaccinés, les personnels soignants ont multiplié les heures supplémentaires, au risque d’un épuisement général.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Le Covid vu par des enfants : « Je m’enferme dans les toilettes pour enlever mon masque »
Alors que le nombre de classes fermées pour cause de Covid n’a jamais été aussi élevé, comment les enfants eux-mêmes vivent-ils ce moment ? Éléments de réponse en paroles et en images.
par Joseph Confavreux et Berenice Gabriel
Journal
Dessine-moi un coronavirus
Le coronavirus est-il noir, rouge, vert ou transparent ? Quelle est sa forme ? Sa taille ? Où se tapit-il ? Quelle place prend-il à la maison ou à l’école ? Que peut-on faire pour y échapper ? Les enfants d’un atelier de dessin parisien répondent avec leurs mots et leurs images.
par Berenice Gabriel, Joseph Confavreux et les enfants du centre Paris Anim’ Mercœur
Journal — France
Un chirurgien de l’AP-HP cherche à vendre aux enchères la radio d’une blessée du 13-Novembre
Le chirurgien Emmanuel Masmejean a mis en vente sur un site d’enchères pour 2 700 dollars la radio d’une survivante du Bataclan, sur laquelle on voit une balle de Kalachnikov. Après l’appel de Mediapart, il a retiré le prix dans son annonce. L’AP-HP qualifie la publication du professeur Masmejean de « problématique, choquante et indécente ».
par Matthieu Suc

La sélection du Club

Billet de blog
Romani Herstory : réinscrire les femmes roms dans l’Histoire
Objets de tous les fantasmes, les femmes roms se voient sans cesse privées du droit à la parole. Les archives Romani Herstory montrent pourtant que beaucoup de ces femmes ont marqué nos sociétés de leur empreinte. (Texte d'Émilie Herbert-Pontonnier.)
par dièses
Billet de blog
Entre elles - à propos de sororité
Sororité, nf. Solidarité entre femmes (considérée comme spécifique). Mais du coup, c'est quoi, cette spécificité ?
par Soldat Petit Pois
Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022.
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin
Billet de blog
Malaise dans la gauche radicale - Au sujet du féminisme
L'élan qui a présidé à l’écriture de ce texte qui appelle à un #MeToo militant est né au sein d'un groupe de paroles féministe et non mixte. Il est aussi le produit de mon histoire. Ce n’est pas une déclamation hors-sol. La colère qui le supporte est le fruit d’une expérience concrète. Bien sûr cette colère dérange. Mais quelle est la bonne méthode pour que les choses changent ?
par Iris Boréal