Orange amère.

Dans cette période de pandémie difficile à vivre, il est plus qu'indispensable de pouvoir, à tout moment, contacter les services d'urgence en cas de problèmes.

Les opérateurs et fournisseurs d'accès sont donc en première ligne pour faciliter les contacts entre les particulier et ces services, et l'article D98-4 du code des postes et communications électroniques le stipule bien : "L'opérateur prend toutes les dispositions nécessaires pour assurer la sécurité des communications empruntant son réseau."

Il semblerait que cette injonction ne soit pas du tout l'affaire de l'opérateur Orange, et je n'en veux pour preuve que l'expérience que je subis actuellement.

Sans vouloir émouvoir les lecteurs de ce blog, ce n'est pas le but recherché, voici mon histoire.

Je suis atteint d'une maladie rare, la maladie de Waldenstrom (gammapathie) induisant une autre pathologie le syndrome de Willebrand.et suis, à ce titre, détenteur d'une carte nationale de :" Soins d'urgence".

Je dois donc à toute heure du jour et de la nuit être en capacité de  joindre les services hospitaliers.

Depuis le début de cette année, ce n'est malheureusement pas le cas car mon domicile est victime de déconnexions incessantes de réseau internet/téléphone fixe me privant de cette indispensable possibilité, et la situation géographique de celui-ci se trouve en zone "hyper blanche", dixit les services mêmes de l'opérateur, m'obligeant à sortir de ma maison pour effectuer un appel depuis un téléphone mobile.

Depuis cette date, je n'ai eu de cesse de joindre le service dépannage de ce dernier et, à chaque fois, mon interlocuteur(trice) me répond que le nécessaire va être fait, sans qu'aucuns résultats concrets et durables ne soient constatés.

J'ai, en désespoir de cause, tenté plusieurs fois de me rendre en boutique Orange pour exprimer mes récriminations, et à chaque fois la réponse fut la même: "Nous sommes un service commercial et ne pouvant pas intervenir en cas de panne" et il est impossible pour un citoyen lambda de contacter les services gérants les infrastructures du réseau.

Je sais pertinemment que mon cas n'est pas isolé mais je pose cette question : Que peut faire une personne soupçonnant d'être atteinte du covid ou de toute autre pathologie  dans cette situation ?

La réponse me glace le sang. Peut-être qu'un lecteur de ce blog aura la solution!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.