" Damnés "

 

Petits damnés de toutes latitudes

Souffrez, souffrez comme vous le pouvez...

Car dans le monde de vos tourmenteurs

La barbarie est sans pitié

Vos yeux suppliciés

Roulent

De la honte au dégout,

On y a tué la joie

Petits baillonnés par le silence des grands

Supportez, supportez, comme vous le pouvez...

Car dans le monde de vos geoliers

Terrorisez, à tous les temps est conjugué...

Vos lèvres violettes

Sont cadenassées

Sur votre réalité,

On y a englouti le chant de l'espoir

Petits enchainés de là ou vous etes nés

Respirez, respirez, comme vous le pouvez

Dans le sinistre train aérien

Ou tous ces forcenés vous font monter

Enfants, petits d'homme,

Luttez, luttez comme vous le pouvez

Dans ce monde oublié

de toute humanité

Enfants, enfants

Avancez, avancez,

Car plus loin sur la route

Vous trouverez des pèlerins

Ils vous tenderont une main

Sur leurs visages sillonnés

Vous rencontrez une humanité

Vous prendrez leur main pour un bout de chemin...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.