ERIC, ARRÊTE TES SCIOTTISES !!

Eric, j'en ai marre d'entendre ta voix de crécerelle m'irriter les tympans chaque fois que le génie de la connerie te souffle une inspiration nouvelle. Aujourd'hui j'ai donc décidé de répondre à tes dernières sciottises.

 Es tu vraiment fier d'avoir fait passer cet amendement qui impose dans les classes le drapeau bleu blanc rouge ainsi que les couplets guerriers de ce "chant de guerre de l'armée du Rhin" que vous avez rebaptisé "Marseillaise" bien que, comme le chante Joan Pau Verdier, elle "n'a pour Canebière que des boulevards de sang". L'as tu bien regardé ta loque tricolore? Sais tu d'où viennent ses trois couleurs? Toi qui te prétend "Républicain" sais tu que le blanc est la couleur de la monarchie? Quant au bleu et au rouge ce sont les couleurs de Paris. Cet oripeau est donc le symbole du centralisme monarchique recyclé  par le jacobinisme: il représente la domination du centre sur les "provinces", c'est à dire étymologiquement, sur les "pays vaincus". Pourquoi en tant que bretons, corses, occitans ou antillais devrions nous nous enorgueillir de vivre sous son ombre tutélaire qui nous nie?  Le rouge de ta bannière est le reflet  du sang qu'il a fait couler  un peu partout, dans l'hexagone d'abord , dans toute l'Europe ensuite, puis sur tous les continents: Algérie, Cameroun, Madagascar, Indochine et tant d'autres  se souviennent amèrement de son passage: c'est parce qu'il a fait couler le sang dans le monde entier que l'état français ose vanter son  "universalisme"...

Toi qui te prétends à la pointe de la civilisation, ne comprends tu pas que ton idolâtrie pour un chiffon, fut-il tricolore, ressemble  fort à l'attitude de ceux que tu appellerais  "primitifs" face à leurs totems? Ton néo-nationalisme n'est qu'une régression  vers le tribalisme! Avoir transformé l'école émancipatrice en temple du tribalisme, voilà ta gloire!! Espérons que cette aberration n'est pas définitive...

 Mon pauvre Riquet, s'il te plaît, accorde nous de grandes vacances, cesse tes bêtises, prend ta retraite, fais toi oublier. Et si tu ne sais pas quoi faire de ton stock de drapeaux je te donne un truc confidentiel qui te vaudra l'admiration des sergents Laterreur et des adjudants Kronembourg  sans doute nombreux  dans ton entourage: sers t-en pour astiquer tes godillots; tu verras ils n'auront jamais tant brillé. Tu peux me croire, c'est ce que je faisais pendant mon service militaire....

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.