INFORMATION ? VOUS AVEZ DIT INFORMATION ??

Le Conseil de l'Europe vient de condamner la France pour avoir  lors de la réforme territoriale de 2014 violé la charte européenne sur l'autonomie locale qu'elle avait ratifiée en 2007. Ce traité international prévoit en effet la consultation des populations intéressées en cas de redécoupage. Or cette réforme a été bricolée en catimini sur un coin de table de l'Elysée, sans tenir compte des réalités ethno-culturelles et historiques. C'est ainsi que l'Alsace disparait d'un trait de plume, que la Bretagne reste amputée de son département le plus riche, et que l'Auvergne occitane se retrouve accolée à la région lyonnaise...

Mais  étonnamment cette remise en cause de la réforme par le Conseil de l'Europe ne trouve aucun écho au "pays-des-droits-de-l-homme". Aucun média national n'y a consacré le moindre article. On retrouve d'ailleurs le même silence chaque fois que la France est mise en cause à l'ONU pour sa politique ethnocidaire de nettoyage linguistique...

De la même manière on aurait pu s'attendre à un remue-ménage médiatique à la suite des révélations de la nouvelle revue "Sang Froid" sur les actions terroristes commises en Algérie par nos services secrets dans les années 70. Là encore nos "grands" médias se taisent honteusement , mais savent se faire l'écho des pleurs de la pure et  gentille Marianne injustement attaquée par de méchants islamistes, pour faire avaler à la population la pilule de l'état d'urgence.

S'il est vrai, comme l'affirme un mensuel breton, qu' "être libre, c'est être informé"  alors les français ne sont pas libres....

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.