Didier Martz
Philosophe, essayiste
Abonné·e de Mediapart

228 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 juin 2021

Didier Martz
Philosophe, essayiste
Abonné·e de Mediapart

40 Hors-sol

C'est dans votre ADN certes, mais vous risquez de vous retrouver HORS-SOl... Alors, pensez à changer de LOGICIEL. Les mots guident la pensée ou mieux encore, sont la pensée. https://youtu.be/ICYIDqVOjNs

Didier Martz
Philosophe, essayiste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Dans le langage ou plutôt la langue se passe un phénomène assez constant qui consiste à prendre un mot habituellement employé dans un domaine pour l'importer dans un autre domaine. L'éducation utilise depuis au moins trois décennies un vocabulaire emprunté à la médecine, l'entreprise ou l'armée. On y fait des diagnostics et élabore des protocoles de « remédiation ». Le professeur est un manager, il a des objectifs et des stratégies. Il n'y a plus d' « interro » écrite ou orale, mais des évaluations grâce à des grilles de critères et d'items qui remplacent progressivement le bulletin de notes. Les encouragements, les félicitations, les sanctions sont remplacés parfois par des smileys ou émoticônes.

Dans l'exemple de l'éducation, l'investissement est massif : ce sont des mots, des méthodes, des manières de faire et de penser. Mais parfois, il s'agit simplement d'utiliser et de récupérer un mot employé par ailleurs. C'est le cas dans le langage ordinaire et plus souvent dans le domaine politique. Ainsi, Gabriel Attal de LREM déclare que, je cite : « le dépassement politique est dans l'ADN du Parti ». De son côté Lydia Guirous, porte-parole des Républicains estime que "Changer de nom, on l'a déjà fait, et ça ne change rien au résultat. Il faut changer le logiciel, ouvrir davantage le parti".

L'ADN en génétique est une microparticule qui contient toutes les informations sur la manière dont nous sommes faits, notre carte d'identité en quelque sorte. Dire « c'est dans l'ADN du parti » c'est renvoyer aux valeurs essentielles qui le fondent. La solidarité, la liberté sont ainsi dans son ADN comme les yeux bleus sont dans le mien.

Le logiciel, lui, contient un ensemble d'instructions données à un appareil pour qu'il réalise telle ou telle tâche. Ainsi du logiciel de traitement de texte. On ne peut rien y changer sauf évolution ultérieure à la marge, mais la base reste définitive, figée. Aussi quelqu'un qui est fixé sur ses idées, sans bouger, est invité à « changer de logiciel ». Il s'emploie alors comme un équivalent de « manière de penser, de voir le monde ». L'Académie française suggère, plutôt que de dire que tel ou tel parti « doit changer son logiciel », dire à la place qu’il « doit se renouveler », « envisager différemment l’avenir », « s’adapter au monde actuel ». Ce sont des métaphores ou des analogies dont on ne voit pas bien ce qu'elles apportent à la compréhension des phénomènes. Effet de mode ? Paresse de l'esprit ? Ou bien une nouvelle preuve de l'envahissement de la pensée et de la langue par la raison instrumentale et technocratique ? Et sa langue de bois.

Plus récemment, inspiré de l'élevage et de l'agriculture est apparu dans l'usage commun le mot hors-sol. L'élevage hors-sol est un type d'élevage intensif veaux, vaches, cochons ou poulets par exemple. Les animaux ne sortent pas et ont peu de possibilités de se mouvoir dans leur enclos encore appelé batterie. Dans l'agriculture, le vocable hors-sol s'applique aux plantes cultivées précisément hors du sol, sans terre. Tomates, fraises calibrées sont ainsi disponibles en toutes saisons et ne connaissent qu'une seule saison, celle de la serre dans laquelle elles poussent.

On saisit l'intérêt du mot pour décrire des personnes qui semblent, je cite « être complètement déconnectées des réalités et des contraintes de la vie quotidienne ». On pensera alors et encore aux technocrates ou à certains hommes et femmes politiques dont on dit qu'ils sont hors-sol, éloignés du « terrain ». Mais n'est-ce pas aussi le cas de certains individus dits modernes postés à longueur de journée voire de nuit devant des écrans grands ou petits, dans une serre, sans bouger, en batterie, formatés, calibrés ? Hors-sol. Platon ce philosophe de l'ancienne Grèce dans une allégorie avait déjà imaginé des hommes hors-sol. En les enfermant dans une caverne depuis leur naissance et n'ayant connaissance du monde qu'à travers des ombres projetées sur la paroi de la grotte. Mais toute ressemblance avec le monde moderne serait pure fiction. Ainsi va le monde !

https://youtu.be/ICYIDqVOjNs

Didier Martz, le 28 mai 2021

Philosophe, auteur, musicien.

www.cyberphilo.org

Ainsi va le monde,

un recueil de 406 chroniques philosophiques de la vie ordinaire

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Outre-mer
Karine Lebon, députée : « Ce qui se passe à La Réunion n’émeut personne »
La parlementaire de gauche réunionnaise dénonce le désintérêt dont les outre-mer font l’objet, après une semaine marquée par le débat sur les soignants non vaccinés et le non-lieu possible sur le scandale du chlordécone. 
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal — Migrations
À Paris, de jeunes exilés campent devant le Conseil d’État pour réclamer leur mise à l’abri
Depuis six mois, plus de trois cents jeunes exilés vivent sous les ponts à Ivry-sur-Seine. Alors que le froid s’installe, des associations alertent sur la situation de ces adolescents qui manquent de tout. Vendredi, ils ont dressé un camp devant les grilles du Conseil d’État pour faire entendre leur voix.
par Yunnes Abzouz
Journal
Loi « anti-squat » : le gouvernement se laisse déborder sur sa droite
En dépit de la fronde des associations de mal-logés et l’opposition de la gauche, l’Assemblée a adopté la proposition de loi sur la « protection des logements de l’occupation illicite » à l’issue d’un débat où le texte a été durci par une alliance Renaissance-Les Républicains-Rassemblement national.
par Lucie Delaporte
Journal
Tarifs des transports franciliens : Valérie Pécresse et le gouvernement se renvoient la balle
La Région Île-de-France, dirigée par Valérie Pécresse, a annoncé que le pass Navigo passerait de 75 à 90 euros si l'État ne débloquait pas des financements d’ici au 7 décembre. Alors que les usagers craignent la déflagration, la Région et l’État continuent de se rejeter la responsabilité.
par Khedidja Zerouali et Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Et pan ! sur la baguette française qui entre à l’Unesco
L’Unesco s’est-elle faite berner par la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française ? Les nutritionnistes tombent du ciel. Et le pape de la recherche sur le pain, l’Américain Steven Kaplan s’étouffe à l’annonce de ce classement qu’il juge comme une « effroyable régression ». (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
La vie en rose, des fjords norvégiens au bocage breton
Le 10 décembre prochain aura lieu une journée de mobilisation contre l’installation d’une usine de production de saumons à Plouisy dans les Côtes d’Armor. L'industrie du saumon, produit très consommé en France, est très critiquée, au point que certains tentent de la réinventer totalement. Retour sur cette industrie controversée, et l'implantation de ce projet à plus de 25 kilomètres de la mer.
par theochimin
Billet de blog
L’aquaculture, une promesse à ne surtout pas tenir
« D’ici 2050, il nous faudra augmenter la production mondiale de nourriture de 70% ». Sur son site web, le géant de l’élevage de saumons SalMar nous met en garde : il y a de plus en plus de bouches à nourrir sur la planète, et la production agricole « terrestre » a atteint ses limites. L'aquaculture représente-elle le seul avenir possible pour notre système alimentaire ?
par eliottwithonel
Billet de blog
La baguette inscrite au patrimoine immatériel de l'humanité
La baguette (de pain) française vient d’être reconnue par l’UNESCO comme faisant partie du patrimoine immatériel de l’humanité : un petit pain pour la France, un grand pas pour l’humanité !
par Bruno Painvin