Humanité!

« J’espère que le monde se souviendra que l’industrie pharmaceutique et les laboratoires auront sauvé le monde. »

 « J’espère que le monde se souviendra que l’industrie pharmaceutique et les laboratoires auront sauvé le monde. »

Voilà formidable ! Cette phrase je viens de l’entendre de la bouche d’expert en pharmacie. Merci à eux.

Ces entrepreneurs ne sont pas philanthropes. Ils font des profits sur le dos des contribuables mais faut pas le dire. Ils vont faire fortune avec ces vaccins qu’ils ont développés grâce aux aides des états, c’est normal ils sauvent le monde. En fait ils ne font que leur travail, comme l’agriculteur qui fait pousser des produits pour « sauver le monde ». Ce qu’il manque à ces gros groupes c’est un peu, juste un soupçon d’humanité.

Humanité n’est pas compatible avec économie.

Avoir de l’humanité, c’est avoir de la compassion pour ses semblables, c’est porter aide à ceux qui en ont besoin. En fait, faire preuve d’humanité c’est aimer les autres.

L’amour n’est pas compatible avec le profit.

Ces grands groupes qui mènent le monde, faute de l’aider veulent se blanchir en se montrant les nouveaux chevaliers nous protégeant. Ce n’est qu’une fable pour le coup que l’on va essayer de nous vendre, une petite musique que j’entends de la part des médias nous vantant le mondialisme et le libéralisme. Sans eux nous n’aurions pas de vaccin nous disent-ils.

Libéralisme n’est pas compatible avec Solidarité.

Ceux qui sauvent le monde ne sont pas de leur monde justement. Ce sont ces petites mains, ces bénévoles, ces médecins, infirmiers qui ont une haute opinion de leurs emplois, leurs services et leurs aides. Ces gens ne confondent pas aide et profit.

Je n’ai jamais compris pourquoi l’état n’a pas su garder des labos, des chercheurs nationaux. Ce sont les contribuables, donc l’état qui gèrent la santé, en partie gratuite. Pourquoi sommes-nous obligés d’engraisser des Bigpharma ? Pourquoi sommes nous obligés d’acheter ces vaccins chers ? Le deal n’est forcément pas en faveur du client, notre système de santé se veut le moins cher possible et nous achetons au prix le plus élevé. Cet argent aurait pu servir à des laboratoires d’état, sauvegardant l’emploi et permettant un système de santé accessible à tous.

Mondialisme n’est pas compatible avec Humanisme.

Les énarques que l’on forme sont incapables de gérer des entreprises d'état et laissent alors le privé entrer dans des secteurs que je dirais régaliens. Il est vrai que le privé est plus performant que la lourdeur administrative. Mais petit à petit nous cédons des parts de notre pourvoir citoyen à des personnes, des groupes de plus en plus avides et n’ayant aucune humanité. Il arrive même que nous sommes obligés d’aider ces groupes quand ils gèrent mal leur entreprise comme les banques en 2008.

Dans le cas de la COVID nous donnons de l’argent à ces grands groupes pour qu’ils « sauvent le monde » qu’ils sauvent leur monde.

Nous, contribuables, faisons preuve d’humanité en aidant ces entreprises. J’ai peur surtout que nous faisions preuve de naïveté et de bêtise.  

 

A lire aussi sur :https://confinement2.didierdufresne.fr/

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.