Concert pour ERT ce samedi

En Grèce le gouvernement a fermé brutalement la Télévision publique ERT. Les personnels se battent pour sauvegarder leur travail et surtout pour promouvoir une expression libre et démocratique d’une nouvelle télévision publique. Depuis quatre jours les journalistes, ouvriers et techniciens occupent le bâtiment de la Radio-Télévision et émettent illégalement. Une foule impressionnante, jour et nuit, reste autour du bâtiment et les environs pour empêcher les CRS d’y intervenir. Une solidarité sans précédent s’exprime en direct tous les jours.

Ce soir un concert en direct aura lieu en solidarité par l’orchestre de l'ERT. Au programme AXION ESTI un oratorio de Theodorakis sur un texte de Seferis.

 Samedi 15 juin, 20h30 heure française

http://www.avgi.gr/

http://902.gr/902live.htm

 

 

Sur FREE chaîne 555

 

Le gouvernement grec vient de couper le signal vers le satellite HOTBIRD

Mettez un peu fort le son comme les Grecs le font. Ne vous inquiétez pas ; c’est votre voisin qui s’excusera …

 

AXION ESTI (loué soit)  est un oratorio, une œuvre majeure de Mikis Theodorakis, achevée en 1960. Le texte est de Odysseas Elytis, poète national et prix Nobel. Le caractère profondément grec du poème – sa "grécité" – le porte en première ligne du combat du peuple Grec pour son émancipation.
C’est une occasion à ceux qui veulent réfléchir sur l’histoire des Grecs, les joies, les misères, les péripéties, les failles, les défaites, les résistances, les révoltes, les tragédies. Ils sont encore débout. Un peuple du Verbe où la musique joue un grand rôle.

Le compositeur souligne la différence fondamentale entre des compositions orchestrales, symphoniques et Axion Esti:

« La différence était qu’auparavant je cherchai simplement à insérer notre tradition nationale dans le cadre de la musique occidentale, et en utilisant à cette fin tous les moyens techniques et toutes les formes que celle-ci nous a légués – depuis le chant grégorien et Bach jusqu’à Schönberg, Stravinsky, Bartók et Chostakovitch. Je ne faisais en cela que suivre l’exemple de nos "écoles nationales". Tandis que (…) avec "Axion Esti" je tentai de confectionner un habit sonore qui provienne du monde musical néo-hellénique. »

 

Pour une analyse de l’œuvre :

http://www.mikis-theodorakis.net/axion_3.htm

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.