Pour réussir aux examens

Dans notre société qui cultive la compétition, nos étudiant(e)s, de plus en plus, font appel aux drogues. L’exemple des « grands » personnages de la télé ratés en créativité n’est pas étranger à cette situation.

Prenant le risque d’être accusés d’exercice illégal de la médecine, nous publions à la demande des étudiant(e)s sages une liste de médicaments pour une meilleure performance aux examens.

Calmants

  •   Adagio, Barber (sérénité) ;
  •   Valse n°2, Chostakovitch (nostalgie) ;
  •   Adagietto de la symphonie n°5, Mahler (paix céleste) ;
  •   Canon, Pachelbel (pour le mariage pour tous) ;
  •   Gnossienne n° I, Satie (simplicité monumentale).

Euphorisants

  •   La Ronde des Lutins, Bazzini (pétillant) ;
  •   La danse du sabre, Khachaturian (énergisant) ;
  •   Mélodie hongroise D817, Schubert (sublime) ;
  •   Alla turca K331, Mozart (élixir) ;
  •   Mephisto Waltz n° 1, Liszt (hallucinogène).

Stimulants

  •   Impromptu n°4 D935, Schubert (envoûtant) ;
  •   Rhapsodie roumaine n°1, Enescu (vivifiant) ;
  •   Allegro vivace de la symphonie n°4, Mendelssohn ;
  •   Danse hongroise n°1, Brahms (tonique).

Dopants

  •   Allegro du quatuor n°2, Janacek (pour les connaisseurs) ;
  •   Concerto pour violon, Bruch (un grand prof) ;
  •   Triple concerto, Beethoven (un grand maître) ;
  •   Agnus Dei de la Missa Solemnis, Beethoven (le paradis sur Terre).

Le Salon des refusés

  • La Plus que Lente, Debussy.

Ce sont des médicaments génériques, gratuits, sans ordonnance et on peut en abuser. Accoutumance non garantie. Le reste n’est qu’argument de préau.

Pour dormir, prenez un Debussy (… que les professeurs du conservatoire m’en excusent …).

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.