Dina A
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 janv. 2022

Non, Monsieur Blanquer, nous ne manifestons pas contre un virus !

Assez ! Oui ! Assez Monsieur Blanquer ! Aucun syndicat n’a appelé à manifester contre la Covid 19 ce jeudi 13 janvier, mais bien contre vos mesures impopulaires chez les enseignants et les parents !

Dina A
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Assez !

Oui ! Assez Monsieur Blanquer !

Cessez d’ânonner votre discours huilé sur le décrochage scolaire comme motivation première du maintien des écoles ouvertes !

Comment est-ce penser à l’élève que d’ouvrir les écoles lorsqu’aucune progression en classe n’est possible faute d’effectifs ?

Comment est-ce se soucier de l’enfant que d'imposer à ces derniers un autotest tous les 2 jours en cas de contact à risque ?

La vie des enfants est suspendue aux annonces de cas positifs dans leurs classes. Aujourd’hui ils sont de plus en plus nombreux à manifester des signes d’anxiété liés au nouveau protocole.

Clusters anxiogènes, les écoles font subir de nombreuses situations de stress aux élèves.

 Un test invasif, puis l’attente d’un résultat qui semble grave…

Alors non, vous ne vous souciez ni de l’élève, ni de l’équipe pédagogique.

Assez de vos mensonges et coups de com’ !

Nous ne faisons plus notre métier Monsieur Blanquer et vous le savez !

Nous ne pouvons plus garantir la sécurité psychologique et physique des élèves. Car outre son inefficacité manifeste, le protocole sanitaire n’est pas respecté, je ne vous l’apprends pas.

Je ne vous l’apprends pas, car les premiers à ne pas le respecter sont vos propres services.

Dans le protocole sanitaire de niveau orange, il est fait mention, que l’équipe pédagogique est doté de 2 masques chirurgicaux par jour, et qu’un stock est mis à disposition pour les élèves n’ayant pas de masques.

Il n’en est rien !

En 2 ans, les professeurs de notre circonscription et les élèves n'ont reçu que 6 masques en tissus. Ceux des enfants ont été fourni par la mairie de notre pauvre, très pauvre commune. Et les nôtres, vous savez les fameux DIM épinglés par l’ARS comme étant nocifs et pas suffisamment protecteurs, par votre ministère.

Nous, les enseignants et les directions achetons avec nos propres deniers les masques afin de respecter le protocole !

Vous n’êtes pas sans savoir non plus, que c’est aux mairies qu’incombent la prise en charge des locaux des écoles élémentaires et maternelles. Dans la grande majorité des communes pauvres de France, les effectifs du personnel de la mairie n'ont pu être augmenté afin de garantir plusieurs désinfections par jour des points de passage, comme le stipule les mesures sanitaires.

Et que dire…. ?

Que dire de vos annonces, largement médiatisées de campagnes de tests en milieu scolaire ?

En 2 ans, de ces campagnes, nous n’en avons jamais vu la couleur ici, à Aubervilliers…

Enfin Monsieur Blanquer, avant d’annoncer aux parents qu’ils seront fournis en autotests gratuits en pharmacie vérifiez que ces dernières en soient pourvues en nombre suffisant.

Vous nous mettez en porte-à-faux constant face aux parents, qui adressent leur mécontentement en premier lieu à l’équipe pédagogique.

Assez donc !

Assez de propos diffamatoires !

Contrairement à ce que vous annonciez aujourd’hui,

Aucun syndicat n’a appelé à manifester contre la Covid 19 ce jeudi 13 janvier, mais bien contre vos mesures impopulaires chez les enseignants et les parents !

Nous manifestons également contre votre manque d’égard quant à notre intégrité de corps.

100 % de mon équipe a été contaminée sur son lieu de travail faute de protocole opérant.

Nous manifestons contre la façon qu’a votre ministère de malmener la pédagogie et les apprentissages depuis 2 ans.

Enfin, nous ne manifestons pas contre « un thème » comme vous le disiez plus tôt dans la journée, mais simplement pour qu’enfin vous nous entendiez !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Agriculture
« Le recul démographique du monde agricole n’est pas une fatalité »
Moins 100 000 fermes en dix ans : c’est le résultat du recensement rendu public le mois dernier par le ministère de l’agriculture. Face à l’hémorragie, le retour à un pilotage par l’État et à des politiques publiques volontaristes est nécessaire, selon la sociologue Véronique Lucas.
par Amélie Poinssot
Journal — Europe
Dans leur bastion de l’Alentejo, les communistes résistent au déclin
Lors des législatives anticipées qui se déroulent dimanche, le Parti communiste, tout juste centenaire, espère limiter la casse, malgré la poussée socialiste dans certains de ses bastions, dont l’Alentejo. En embuscade, l’extrême droite de Chega lorgne vers d’anciens électeurs du PCP.
par Ludovic Lamant
Journal
En Syrie, la plus grande prison au monde de djihadistes tombe aux mains… des djihadistes
L’État islamique s’est emparé pendant une semaine d’un centre de détention à Hassaké, obligeant l’armée américaine à intervenir. Des dizaines de prisonniers sont en fuite. Pour les Forces démocratiques syriennes, le retour du phénix djihadiste est une très mauvaise nouvelle.
par Jean-Pierre Perrin
Journal — Santé
En laissant courir Omicron, l’Europe parie sur un virus endémique
Un à un, les pays européens lèvent les restrictions comme les mesures de contrôle du virus. Certains, comme le Danemark ou la France, sont pourtant touchés par une contamination massive. Ils font le choix d’une immunisation collective, avec l’espoir de vivre avec un virus circulant tout au long de l’année à basse intensité.  
par Caroline Coq-Chodorge

La sélection du Club

Billet de blog
La maltraitance dans les Ehpad : fatalité ou surdité profonde des autorités ?
Puisse le combat de nombreuses familles de résidents en Ehpad[1], relayé par la Presse, soit enfin suivi d’effet … Aujourd’hui, nous apprenons l’audition du Directeur Général d’un Groupe gérant une chaîne de maisons de retraite et attendons avec intérêt le résultat des investigations. Pour illustrer cette actualité, voici un témoignage parmi tant d’autres…
par Claudia CANINI
Billet de blog
Entre maltraitances et dividendes, Orpea n'a pas hésité
La sortie du livre de Victor Castanet « Les fossoyeurs » publié chez Fayard, rouvre le débat de la façon dont nos sociétés traitent les plus vulnérables, ici les personnes âgées. A travers cette question, c'est aussi celle des financements publics au sein de structures privées qui cherchent prioritairement la profitabilité.
par Muriel Dugas-Andriocci
Billet de blog
Lettre à mes octogénaires
Salut les grands parents, c’est moi. C’est moi, celle que vous attendez et que vous croyez affairée. Celle qui ne passe pas le portillon du bout du jardin, celle qui trouve autre chose à placer avant, toujours.
par Soldat Petit Pois
Billet de blog
Orpea ou les chasseurs d’or de la silver-économie
Le livre de Victor Castanet va peut-être contribuer à ce que cesse la prise en charge lucrative des personnes âgées dépendantes. Pourtant, les critiques et enquêtes, ces dernières années, n’ont pas manqué. Autres chroniques : quelque chose de pourri au Royaume du Danemark, la violence inouïe des discours Zemmour/Le Pen sur la suppression des allocations familiales aux familles immigrées.
par YVES FAUCOUP