181 million en 2010

181 millions d'euro en 2010, c'est ce que rapporte la taxe sur la copie privée en 2009 ; cette taxe est justifiée par l'autorisation données (mais aussi contestée) aux particuliers à s'echanger des disques et dvd.

Posons nous la question de ce à quoi correspond cette taxe en terme d'équivalent nombre de CD vendus puisque seulement grosso-modo 1 euro correspond aux droits d'auteurs (de ce que j'ai pu lire à droite et à gauche et qu'il faudrait vérifier). Si nous parlons d'une moyenne de 3 cd par français et par an, n'est ca pas sur-évalué ?

Par ailleurs, ce jour, est annoncé que la taxe pourrait s'étendre aux consoles de jeux ... domaine largement plus impacté que la musique et le cinéma par le phénomène de copie et qui ne profite pas lui-même de ce mécanisme de protection.

Ce système ne devrait-il pas être remis à plat ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.