djelloul82
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 déc. 2019

Noël en prison avec Georges Abdallah

J'ai décidé de passer la journée de Noël, non autour d'une table bien garnie avec la famille, mais dans un parloir exigu de la centrale pénitentiaire de Lannemezan pour rendre visite au plus vieux prisonnier d'Europe, Georges Ibrahim Abdallah qui a entamé sa 36 ième année de détention.

djelloul82
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Oui, j'ai passé la journée du 25 décembre dans la prison lugubre de Lannemezan. J'ai apporté un peu d'humanité au plus vieux prisonnier d'Europe qu'est Georges Abdallah. Il vient de passer son 36 ième ¨Noël enfermé, loin de sa famille et de son pays. Il va bientôt "fêter" ses 69 ans dans sa cellule.

Non, les gouvernants de cette France, de cette République n'ont pas de cœur, pas une once d'humanité.

Cet homme a purgé 2 fois sa peine. Qu'attendent ces "hommes" politiques pour s'occuper du cas Georges Abdallah.

Qu'attendent les "hommes" de gauche pour, ne serait-ce que parler de lui et informer les français, de crier haut et fort cette injustice horrible.

Non, Georges n'est ni un islamiste, ni un terroriste. C'est un combattant, un résistant qui n'a commis qu'un seul crime: la défense de sa patrie envahie par Israël.

Non, Georges n'a pas fait de mal aux français, ni à la France alors pourquoi cette peur, ce manque de courage pour le défendre et permettre sa libération.

Nos responsables politiques de la majorité mais aussi hélas, ceux de l'opposition de gauche, en cette période de fêtes, oublient honteusement << l'embastillé" de Lannemezan.

Un député, il est de la République en Marche, Jean-Bernard Sempastous ( oui, vous avez bien lu ) a eu le courage et la délicatesse d'envoyer à Georges Abdallah une carte de vœux. Merci à cet homme pour ce geste, certes insuffisant, mais qui nous montre que le slogan "l'humain d'abord" peut être concrétisé, il suffit d'un peu de volonté et de courage.

Signé Djelloul : un simple humain qui pratique la technique du colibri. Un jour, je pourrai dire, qu'avec mes modestes moyens, j'aurai au moins essayé.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Pouvoir d'achat
« Et Macron, il pense aux familles nombreuses quand tout augmente ? »
En avril 2022, selon l’Insee, les prix des produits de grande consommation vendus dans la grande distribution ont augmenté de 1,3 %. Une hausse des prix que subissent de plein fouet les plus modestes. À Roubaix, ville populaire du nord de la France, la débrouille règne.
par Faïza Zerouala
Journal — France
Violences conjugales : Jérôme Peyrat finalement contraint de retirer sa candidature
L’ancien conseiller d’Emmanuel Macron, condamné pour violences conjugales, renonce à la campagne des législatives. La défense catastrophique du patron de LREM, Stanislas Guerini, a accéléré les choses. 
par Ellen Salvi
Journal — Politique
Le député PS de Charente Jérôme Lambert logé chez un bailleur social car « les loyers sont trop chers à Paris »
Le député Jérôme Lambert, tout juste désinvesti par la Nupes et désormais candidat dissident pour les élections législatives en Charente, vit dans un logement parisien de 95 m2 pour 971 euros par mois. « Être logé à ce prix-là à Paris, j’estime que c’est déjà cher », justifie l’élu qui n’y voit rien de « choquant ».  
par David Perrotin
Journal
Affaire Jérôme Peyrat : « Le problème, c’est qu’ils s’en foutent »
Condamné pour violences conjugales en 2020, Jérôme Peyrat a fini par retirer sa candidature aux élections législatives pour la majorité présidentielle à deux jours de la date limite. Il était pourtant toujours soutenu par les responsables de La République en marche, qui minimisent les faits.
par À l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Le générique ne prédit pas la fin
Que se passe-t-il lorsque le film prend fin, que les lumières de la salle de cinéma se rallument et qu’après la séance, les spectatrices et spectateurs rentrent chez eux ? Le film est-il vraiment terminé ? Le cinéma vous appartient. Le générique ne prédit pas la fin. Il annonce le début d’une discussion citoyenne nécessaire. Prenez la parole, puisqu’elle est à vous.
par MELANIE SIMON-FRANZA
Billet de blog
Entretien avec Ava Cahen, déléguée générale de la Semaine de la Critique
La 61e édition de la Semaine de la Critique se déroule au sein du festival de Cannes du 18 au 26 mai 2022. La sélection qui met en avant les premiers et seconds longs métrages, est portée pour la première fois cette année par sa nouvelle déléguée générale Ava Cahen qui défend l'amour du cinéma dans sa diversité, sa réjouissante monstruosité, ses émotions et son humanité.
par Cédric Lépine
Billet de blog
Une fille toute nue
[Rediffusion] Une fois de plus la « culture » serait en danger. Combien de fois dans ma vie j’aurais entendu cette litanie… Et ma foi, entre ceux qui la voient essentielle et ceux qui ne pas, il y a au moins une évidence : ils semblent parler de la même chose… des salles fermées. Les salles où la culture se ferait bien voir...
par Phuse
Billet de blog
Quand le Festival de Cannes essaie de taper fort
La Russie vient de larguer 12 missiles sur ma ville natale de Krementchouk, dans la région de Poltava en Ukraine. Chez moi, à Paris, je me prépare à aller à mon 10e Festival de Cannes. Je me pose beaucoup de questions en ce mois de mai. Je me dis que le plus grand festival du monde tape fort mais complètement à côté.
par La nouvelle voix