STRASBOURG MUNICIPALITE-CUS INTOUCHABLES ?

STRASBOURG MUNICIPALITE-CUS INTOUCHABLES ? 

Grande indignation et marche en hommage à la cycliste renversée et décédée le 19 août 2015.

Combien de strasbourgeois sur 280.000 circulent à vélo et souhaitent des vraies pistes cyclables en sites propres sur les principaux axes de circulations dans l'agglomération strasbourgeoise? La municipalité n'est pas en mesure d'y répondre!

A-t-elle également une cartographie des zones accidentogènes à vélo accessible au grand public sur strasbourg.eu? Apparament non, intouchable du coup!

- Vite un plan marshall : Avenue de Colmar, Rue boecklin (décès novembre 2014 d'une cycliste octagénaire), Avenue des Vosges, Allée de la Robertsau, Route de la wantzenau, boulevard de Nancy et tous les autres axes insécures fréquement empruntés par les cyclistes.

Ces 2 dernières décénies à Strasbourg, les voiries des extensions du tram ont été les seuls endroits qui ont bénéficié de pistes cyclables car la loi les y oblige et encore pas toutes (loi de laure 1997 mais respecté tardivement). Strasbourg n'a jamais errigé des pistes cyclables pour la seule volonté et sécurité des cyclistes, cela a été toujours par CONTRAINTE et par concours de circonstance!!

- La VOLONTE CITOYENNE est bien là et demandeuse de sécurité ! Mais on sait déjà qu'il n'y a AUCUNE VOLONTE POLITIQUE dans la majorité municipale de changer la donne.

- La question du manque de finance ne se pose même pas vu les projets d'urbanisation en cours et l'investissement des deniers publiques dans l'image de l'Europe...

- STOP le déni, stop le chauvisme, stop la démagogie et le dogmatisme, stop le clientélisme/hypocrisie, stop les dépenses publiques inutiles sans consultation des citoyens, les usagers sont les meilleurs batisseurs des rues.

"Ne pas élaborer une réponse à partir des effets d'un problème, mais à partir de ses causes" dixit Geoffroy de Lagasnerie

-Le système municipal n'a pas évolué depuis son lancement 1944 et ne laisse aucun droit décisionnaire ou de vote aux citoyens uniquement aux électeurs un droit d'élire. Les gens ont oublié que derrière ce soit-disant système dit de "représentativité" se cache un instrument de DOMINATION de dépossession et non un appareil d'émancipation et de libération pour ses habitants.

Au fond, 65 personnes de la municipalité décident pour les 280.000 strasbourgeois. On a 15% de la population qui usent leur vélo, c'est 42.000 usagers qui ont la maîtrise d'usage et qui ne sont jamais consulté publiquement par ces 65 personnes!!

La solution que beaucoup de têtes pensantes préconisent, une logique démocratique DOWN to TOP, elle est optimale, tout le monde propose, choisit et vote les décisions.
Dans l'absolue par exemple, numériquement si on a 65 NON de la municipalité, ils ne pourront rien devant les 42.000 OUI pour des pistes cyclables.

- De plus, les réactions à ses drames devraient rester couleur citoyenne et les étiquettes politiques devraient changer leur stratégie de communication et sortir leur étendard uniquement si elles arrivent à changer la donne avec du concret (action->com' et non com'=>inaction)

- Strasbourg n'est pas la première ville cyclable de France; (voir chiffres) Bordeaux, Lyon, Colmar .... sont bien plus volontaires et astucieux pour protéger les usagers ; que le municipalité aille voir ce qui se fait à Freibourg bien que l'INACTION sera de mise au final.

Nos pensées vont de tout coeur à cette cycliste.

G.D.

Le mouvement vite des pistes cyclables...

https://www.facebook.com/velorobertsau
vitespistescyclables@gmail.com

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.