1er billet relatant mon contrôle d'activité par la CPAM de Roubaix, publié sur "lepost.fr" (Le Monde) le 12 décembre 2008

1er BILLET publié le 12/12/08 , passé "en une" sur le site appartenant au journal "Le Monde": "lepost.fr"  (devenu "huffington post")

s'incluant dans une série de billets rapportant les errements de la CPAM de Roubaix: ceux de son directeur Alain MARIAGE, de son médecin conseil en chef le docteur Jacques RUYFFELAERE et ceux du sbire de ce dernier le docteur Alain ACKET. Certains de ces billets, que je remets en ligne ici, relaterèrent en temps réel la procédure d'instruction du contrôle d'activité que j'ai essuyé par les sus nommés. Tout à l'époque, y compris mon nom, était anonymisé, aucun nom de lieu n'a jamais été cité non plus. 

 

Par docaousse   ...mon pseudo (Dr HOUSE écrit et prononcé à la Ch'ti...)

le 12/12/2008, vu 11224 fois       ...et oui, j'étais lu et mes billets très commentés, car ils étaient "promus" par les journalistes de la rédaction du post qui dans les 24h les retravaillaient (mise en page, photo/illustrations, titre) avec mon accord et les remettaient en ligne sur la première page du site avec la mention "vu en une"!


Précision:  à l'époque, le directeur de la CPAM de Roubaix-Tourcoing (toujours au poste en 2014) a subitement exigé, sans raison donnée mais sous une extrême pression (ce sont des directeurs à qui on a donné TOUS les pouvoirs, ils ont nos "bijoux de famille" entre les mains..) que je ferme mon blog!

Une des explications, serait que malgré l'anonymat de tous les protagonistes et du mien, ni de la moindre allusion géographique (sauf dans certains coms de lecteurs assidus;), son contenu serait arrivé jusque sur les écrans de la CNAM à Paris, suivit d'un retour de bâton qui l'aurait chattouillé...(vous comprendrez mieux la colère de ceux que j'avais contre moi quand vous lirez les autres billets à paraître..).

J'ai refusé! Mais, il a "serré les mains"(ouille!) et quelques semaines après j'ai enlevé du blog tous les articles qui relataient mes conflits avec lui et le service médical de sa CPAM.

Pour finalement prendre cette décision j'ai été conseillé par mon syndicat qui m'a fait comprendre que c'était le pot de terre contre le pot de fer, qu'il fallait "calmer le jeu".

Le seul conseiller ordinal (du CDOM de Lille) qui a eu très tôt le courage de m'aider (et toujours de m'écouter-merci à lui, il se reconnaîtra:-) m'a conseillé de tout remettre en ligne.. Alors voilà.

 

 ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Post / Billet du 12/12/2008 (suivi des commentaires de l'époque):


Voilà la lettre que j’adresse à ma caisse primaire de sécu, qui relate une fois de plus nos relations conflictuelles avec l'assurance maladie. Vous y apprendrez que tout est bon pour faire diminuer l'activité des médecins qui « travaillent le plus », souvent malgré eux, car pris au piège (en otage...) dans ce qu'on appelle parfois un "désert médical", c'est à dire un secteur rural mais parfois également urbain (notamment les banlieues ou quartiers qualifiés de "difficiles") où les médecins de famille se font de plus en plus rares, et ceux qui restent: ils "rament"...

Les caisses ont la pression, on leur demande des résultats, coûte que coûte, et a priori on ferme les yeux sur la méthode. Alors forcément, c'est comme avec les flics, parfois ça dérape!

Franchement, nous médecins généralistes, très nombreux dans mon cas, et sur tout le territoire national, nous n'en croyons pas nos oreilles quand les patients nous relatent les entretiens qu'ils doivent subir, après réception d'une convocation, indiquant en caractères gras, menaçante, que leur PRÉSENCE EST OBLIGATOIRE ! (mensonge en plus...)

Certains ont du coup pris leur journée de RTT pour entendre ce que vous allez lire ensuite.

Je n'y crois toujours pas moi même...

Procédés d'un autre âge ou bien nouvelles directives qui révolutionnent les méthodes jugées trop laxistes et trop molles de l'assurance maladie?

Bref, en haut lieu on a décidé de préserver l'électorat et de tout mettre sur le dos des médecins traitants, facile, même si on doit renier ici ce qu'on ne fait que hurler là-bas. Le ridicule ne tue plus.

Tiens, sachez que dans la grande ville voisine de la mienne, une consœur, d'un certain âge, dévouée corps et âme à sa clientèle, vient d'avoir son cabinet autoritairement fermé pendant 3 mois, en punition, car elle refusait d'arrêter de donner des rendez-vous à ses patients le dimanche !

Elle avait beau ne jamais facturer de majorations d'honoraires, dites « de dimanche », on l'a pourchassée avec acharnement, car enfin, on lui a dit et redit que "cela ne se faisait pas, de travailler tous les dimanches, comme s'il s'agissait d'un jour de semaine ouvrable..."  

Merci aux internautes de me faire part de leurs avis, de leur expérience éventuelle, et sachez que si nécessaire, le lien à ce post, accompagné bien sur de vos réactions, sera transmis à ma caisse primaire!

Vous serez donc lus par les principaux intéressés... Génial comme méthode de contre-harcèlement, non?

 

Ma lettre, quelques extraits :

 Docteur X    (...Christophe LAMARRE)

 A SA CAISSE PRIMAIRE D’ASSURANCE MALADIE (...CPAM de Roubaix)

 Objet : Ras-le-bol !

 Monsieur,

 Il est évident que le cabinet XY (LAMARRE et mon associée de l'époque) est actuellement dans votre collimateur…

Nous n’en connaissons d’ailleurs toujours pas la raison.

Que se passe-t-il ? Tous les patients sans exception sont convoqués ou vus à domicile, par un médecin conseil ou un enquêteur assermenté.

Cela dure depuis 6 mois, et si au départ il était question d’enquêter 3 mois sur mes prescriptions exonérées au titre d’une ALD (affection longue durée où l’assurance maladie prend en charge à 100% les soins et les médicaments qui la concerne, uniquement), nous avons observé une dérive progressive de  la part des contrôleurs, qui ont commencé à poser des questions très précises à la recherche de facturation d’actes fictifs, rémunérés directement au médecin (facturation dite au « tiers payant », ce qui évite au malade d’avancer la totalité des honoraires dus, utile en cas de petits moyens) via la détention volontaire par le médecin des cartes vitales de ses patients au cabinet médical et créations de FSE (feuilles de soins électroniques à partir de la carte vitale) frauduleuses, qui sont a priori suspectées comme telles par vous, pour les actes non associés à une prescription de médicaments (pas d'ordonnance, juste la trace d'une consultation).

Toutes les personnes contrôlées nous ont relaté la même chose, des questionnements portant sur une ou plusieurs dates de soins, en demandant si elles correspondaient bien à leur venue ce jour là, éventuellement à combien de personnes et quels étaient les motifs de consultation.

(...)

Nous avons un exemple très précis d’une patiente âgée et d’origine étrangère, analphabète, à qui on a essayé de faire signer un document me mettant gravement en cause, alors que ce qu’elle avait réellement dit était tout autre. C’est sa fille, qui l’accompagnait, qui a bien relu le document et a immédiatement protesté.

Quelques temps après, les patients nous relatèrent la survenue d’interrogatoires concernant le déroulement d’une consultation, sa durée, l’existence ou non d’un examen clinique, si ils avaient déjà demandés des ordonnances générant une facturation d’honoraires sans même rentrer dans le bureau de consultation, ou à l’inverse, si le médecin avait l’habitude de faire rentrer plusieurs personnes à la fois dans son bureau, personnes qui ne se connaissent pas…

(...)

D’autres personnes encore, sont régulièrement questionnées pour savoir si elles sont réellement venues en urgence tard le soir et si elles confirment le fait que le cabinet ferme souvent à des heures tardives. Cela semble a priori poser un problème pour la CPAM.

(...)

Si je vous écris aujourd’hui, c’est que maintenant nous ne pouvons plus travailler dans des conditions normales.

En effet, tous les patients tour à tour commencent leur entretien en nous racontant longuement et en détail leur contrôle, ou celui de leurs voisins, amis ou celui d’un autre membre de leur famille. Cela pollue la consultation et abrège son temps médical.

En outre, les malades ne comprennent pas le but des interrogatoires, dont tous portent sur les mêmes choses, celles de traquer l’existence d’actes fictifs, faits à leur insu avec leur propre carte vitale (qu’ils ont tous sur eux en repartant…), ainsi que de pseudo consultations expresses, bâclées, ou encore « collectives ».

Installé depuis plus de 15 ans, je pense faire partie des meubles dans le quartier où j’exerce. Passionné, j’ai je crois une assez bonne réputation pour ce qui concerne mon diagnostic, mes qualités techniques et humaines.

Ce ne sont pas des contrôles répétés portant sur mon honnêteté ou la qualité de mes soins qui vont écorner cette réputation dont les fondations sont solides et reposent maintenant sur plusieurs générations.

Je conçois très bien la nécessité des contrôles, mais comme auparavant, de façon ponctuelle et aléatoire, sur des sujets portant sur tout ce qui doit composer l’activité d’un médecin de famille et même de sa rétribution, dans un esprit de confiance, par l’assurance maladie.

En revanche, je me demande à quoi rime ce ratissage interminable et l’existence systématique de sous entendus calomnieux avancés par les exécutants de la CPAM à notre encontre, à chaque entretien, sans exception.

La répétition de témoignages identiques montre que ce que vous dites aux malades ne semble absolument pas relever de maladresses, mais d’une réelle volonté de nuire en générant chez les patients des doutes sur l’honnêteté professionnelle de leur médecin traitant.

Nous sommes maintenant excédés par cet acharnement, qui relève plus du harcèlement vexatoire et diffamatoire que d’un réel contrôle sur la qualité de nos soins et la propreté de notre comptabilité.

Il est temps que nous sachions ce que vous avez contre nous.

La façon dont nous exerçons semble vous déplaire. Que cherchez-vous?

A force de faire autant de fumée, espérez-vous faire croire à nos patients qu’il y a un feu?

Vos méthodes sont inacceptables et sachez qu’après avis compétent, elles sont assimilées à de la calomnie, ce qui est punissable aux yeux de la loi.

Il est temps de vous comporter comme des grandes personnes et de nous expliquer très clairement les vraies raisons de votre action. Ayez un peu de courage et assumez la responsabilité des directives que vous donnez à votre personnel.

Ainsi, nous pourrons tous reprendre notre travail sereinement et assurer correctement notre vraie mission.

Je pense que de votre côté aussi d’autre tâches importantes vous attendent et ont dû s’accumuler, vu les moyens en personnel et en temps que vous nous avez déjà consacré depuis des mois et des mois.

J’ai décidé premièrement de saisir la Commission de Recours Amiable où j’exigerai que le harcèlement cesse immédiatement.

Je vous accorde jusqu’au 31 décembre 2008 pour tout mettre à plat et justifier, avec des arguments solides et indiscutables, le déchainement mis en place à l’encontre de mon cabinet médical.

Recevez l’expression de mes sentiments toujours cordiaux.

Docteur X (LAMARRE)

 

Et merci à vous, courageux internautes, d'avoir pris la peine de lire ce très long post...

 

Précision de la rédaction du Post: suite à l'envoi de sa lettre, docaousse est convoqué ce jeudi 11 décembre à 14h30 chez le directeur de la CPAM, il nous donnera les réponses de ce dernier, s'il "s'en sort vivant" ...selon ses mots.

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

 

Commentaires de l'époque :

 

LiledelaRéunion le 05/01 à 20h04

 

C'est très intéressant en tout cas de noter que les médias au sens large ne semblent pas s'être emparé de ce sujet pourtant très porteur de controverses ... au vu en tout cas des réactions diverses et variées que je viens de lire !
Journaliste moi même, je vis dans un département où l'offre de soins est globalement assimilée à celle d'une zone rurale, et où on ne peut pas trop reprocher à un généraliste de trop bosser, vu qu'il n'y en a pas assez. De médecin, s'entend, pas de boulot.
Pour exemple: sur le seul bassin Sud Sauvage, une zone qui comprend environ 50 000 à 60 000 habitants peu ou prou, un seul cabinet de garde de nuit qui ouvre de 20h à minuit...une pharmacie sur les m^mes horaires ... mais un hôpital " pas loin" et un samu ( smur) qui se démène pour réduire les dégâts..
Une situation qui aurait pu, aurait DU évoluer : dans mon département bien connu nous avons eu l'épidémie de Chikungunya, qui mobilise encore à l'heure actuelle tout un département de recherche de l'Institut Pasteur.
Je vais enquêter vite fait pour vérifier si des contrôles sont effectués à la Réunion aussi.
Quoiqu'ici, c'est plus les fraudes au RMI qui affolent...

» Répondre à LiledelaRéunion

Alerter les modérateurs  | Rejeter

 

Tex Agére le 13/12 à 08h53

 

Dans mon département, pour 2007 la CPAM poursuit 14 médecins pour facturation d’actes fictifs, actes non remboursables, non respect de la NGAP,
dépassements de tarifs répétés.

En 2007, sur les 272 médecins mis en garde en 2006, 140 médecins présentant encore une pratique déviante ont été ciblés. L’action de contrôle en cours de réalisation pourra conduire la caisse à engager une procédure de pénalité à l’encontre des praticiens dont la déviance est avérée.

» Répondre à Tex Agére

Alerter les modérateurs  | Rejeter

 

NaClO le 13/12 à 09h08

 

C'est exactement ce que je dis en dessous = pas le courage de leurs actes , ils suffit d'être déconventionné pour ne plus avoir de rapport avec les codifications et autres NGAP..
Car enfin si dans votre département tous les médecins étaient déconventionnés , je demande que l'on imagine le scénario ...
En réalité nul besoin d'imagination , il suffit de copier ce qu'on fait les dentistes et de le reporter à la médecine..

Ah oui, j'avais oublié le Serment d'Hippocrate, je n'en cite qu'un morceau
"Je donnerai mes soins à l'indigent et à quiconque me les demandera. Je ne me laisserai pas influencer par la soif du gain ou la recherche de la gloire"
Hippocrate ne connaissait pas la caisse de retraite, l'urssaf, l'assurance responsabilite prof., la taxe prof., la taxe d'habitation ,le loyer la secretaire,le telephone pour ne citer que les principaux frais . C'était plus facile pour lui de soigner les indigents. IL FAUT DONC GAGNER SA VIE mais hélas le courage manque de le dire et de se donner les moyens de le faire..
De plus "Je ne me laisserai pas influencer par la soif du gain ou la recherche de la gloire" , merde on est mal tombé en France alors parceque pour le gain et la gloire j'en connais de particulièrment forts : les professeurs de Médecine (si vous insistez je vous donnerais des oms et des tarifs)

Alerter les modérateurs  | Rejeter

 

NaClO le 13/12 à 08h07

 

Toute la profession a connu cela un jour ou l'autre avec plus ou moins de pression, mais je veux réagir à un post plus bas qui dit "Les pauvres médecins, si vous abusiez pas du système il y aurai moins de problème et dites vous bien que sans sécu vous auriez beaucoup moins de patients et donc vous gagnerez encore moins." signé "povre-tit-choux "

A tous ceux qui travaillent dans la filière médicale, je voudrais dire que c'est cette reflexion type qui a fait des médecins ce qu'ils sont.
Pourquoi ??
Parce que personne n'a jamais osé répondre aux journalistes qui parlent de salaires pour les médecins généralistes et non pas d'honoraires avec les frais professionnels qui en découlent
Parce que personne n'a jamais osé dire la vérité à la Sécurité Sociale "Vous voulez abuser de votre contrôle ? et bien à partir de cette date ( exemple) nous nous déconventionnons tous ..mais beaucoup préfèrent pour des questions de "confort" rester sous la tutelle de la SS. (Il suffit de se souvenir des cris d'orfraie lors de la possibilité de passage libre en "secteur II" ou du passage au médecin référent dans les campagnes (la ça a été risible)
Parce que tous vous êtes inféodé à une structure de type "fonctionnaire" qui ne sait même pas combien coûte le travail de ses employés..et qui "favorise" l'absentéisme au sein même du système de contrôle..

Imaginez simplement une chose (théorique) , un syndicat UNIQUE pour la médecine dont le secrétaire général serait Bernard Thibault chargé de défendre la profession. Non ne riez pas ,"imaginez" .....

» Répondre à NaClO

Alerter les modérateurs  | Rejeter

 

 

Paco Necte le 13/12 à 00h00

 

A contrario, je connais un(e) médecin conseil qui conteste systématiquement, depuis plus d'un an, les conclusions de "collèges" de spécialistes (universitaires) et qui vient de demander une quatrième contre expertise sur la pathologie d'un patient, au frais de la sécu, pour essayer de ne pas avoir tort de refuser son "IPP".
A elle seule, et pour un seul assuré, elle a coûté le budget de plus de 50 patients ordinaires...
Je ne sais combien elle a de cas litigieux; mais comme elle débute, je crains que sa caisse ne dépose bientôt le bilan...

» Répondre à Paco Necte

Alerter les modérateurs  | Rejeter

 

Paco Necte le 13/12 à 10h30

 

Oh pardon : "aux frais de la sécu", bien sûr !

Alerter les modérateurs  | Rejeter

 

lilas le 12/12 à 20h05

 

il y a des sa.... partout,dans votre département la cpam doit avoir des types qui font du zéle,moi un mec vient me voir pour me poser des questions comme ça je le mets dehors,

» Répondre à lilas

Alerter les modérateurs  | Rejeter

 

Alleluia le 12/12 à 17h59

 

un parano de plus! 

» Répondre à Alleluia

Alerter les modérateurs  | Rejeter

 

dddd le 12/12 à 18h01

 

bof de la désinformation ,on est habitués sue le Post

Alerter les modérateurs  | Rejeter

 

A qui la faute le 12/12 à 16h52

 

On est passé d'un excès à un autre : la tolèrance d'un laxisme pas possible pendant trois ou quatre décennies à, depuis qq temps, une reprise en main avec resserrage de boulons tellement disproportionné que cela va finir par completement pulvériser notre formidable système de soins.

» Répondre à A qui la faute

Alerter les modérateurs  | Rejeter

 

une retraitée le 12/12 à 15h31

 

Bravo pour votre courage et votre logique. Je vous approuve même si je ne suis pas personnellement concernée. Vous avez tout dit et bien dit.

Si seulement on se serrait les coudes en France et si on faisait tous pareil..... on en sortirait du positif !!!!

» Répondre à une retraitée

Alerter les modérateurs  | Rejeter

 

Témoignage le 12/12 à 15h21

 

En ce qui me concerne j'ai subi un double pontage coronarien il y a 10 ans, un cancer de la vessie qui a été opéré avec mise en place d'une pseudo vessie à partir d'une partie de l'intestin il y a 7 ans, compte tenu que tout fonctionne très bien depuis ces interventions je n'ai pas jugé utile d'aller me faire examiner régulièrement. Mais voila, j'ai été convoqué par le médecin conseil de l'assurance maladie qui a décrété d'arrêter l'ALD de mes deux interventions sous prétexte que je n'allais pas me faire examiner et qu'aucune dépenses et visites chez le médecin et spécialiste n'avaient été faites et au vu de ces non dépenses il jugeait qu'il était inutile de me laisser en ALD.
De colère j'avais décidé d'aller chez mon médecin traitant tous les deux jours et chez le cardiologue et l'urologue tous les mois, mais je ne l'ai pas fait par honnêteté. C'est vraiment complètement déconnant .

» Répondre à Témoignage

Alerter les modérateurs  | Rejeter

 

thalys le 07/01 à 01h12

 

C'est quoi l'ALD?

Alerter les modérateurs  | Rejeter

 

docaousse le 10/01 à 15h48

 

http://www.lepost.fr/article/2008/10/23/1296271_la-securite-sociale-commence-a-sanctionner-les-medecins-je-leur-dois-1000-euros_1_0_1.html

Voilà pour "thalis" les explications de l'ALD. La moitié de l'article est consacrée à cela.

 

 

Delen gris le 12/12 à 15h11

 

toubib ou pas.......

ouvrier, employé, ingénieur.... cadre (moyen, petit, gros, grand, chauve ou pas, velu sur le torse..... la tronche en vrac...)

égalité ! Sodomie généralisée.

» Répondre à Delen gris

Alerter les modérateurs  | Rejeter

 

Fantomette le 12/12 à 16h37

 

En parlant de votre dernière phrase...
Faites vite, y'en aura pas pour tout le monde !

Alerter les modérateurs  | Rejeter

 

 

povre-tit-choux le 12/12 à 14h58

 

Les pauvres médecins, si vous abusiez pas du système il y aurai moins de problème et dites vous bien que sans sécu vous auriez beaucoup moins de patients et donc vous gagnerez encore moins.

» Répondre à povre-tit-choux

Alerter les modérateurs  | Rejeter

 

razlebol le 27/05 à 17h14

 

ah ouai tu crois ça , c'est toi qu'à du bol d'avoir la sécu, va donc faire un petit tour au USA tu veras si les toubibs n'ont pas de patients!!!!

Alerter les modérateurs  | Rejeter

 

Injuste le 12/12 à 14h50

 

Ce qui est scandaleux, ce sont les arrêts maladies abusifs; et il y a des bons voire très bons et des médecins peu scrupuleux voire carrément mauvais.
Si la Sécu faisait bien son travail nous n'en serions pas là. Les bons payent pour les mauvais comme toujours.

» Répondre à Injuste

Alerter les modérateurs  | Rejeter

 

Alouette le 12/12 à 14h30

 

Jamais notre système de santé n'aura été autant affaibli !

Les hôpitaux, surchargés, renvoient des patients de + en + tôt !
Les retours en urgence sont forcément + fréquents !
Les médecins sont de + en + sollicités !
Les infirmières sont de + en + recherchées !
Les pathologies sont de + en + lourdes !
Les ALD sont en ligne de mire
Les cotisations n'ont plus de limite
Les médecins se raréfient

Ces gens de la sécurité sociale n'ont pas le courage de rencontrer le médecin traitant (surveillé) en mëme temps que le patient (surveillé) !

Vaut mieux faire un formulaire type DSI, totalement inutile

ça me dégoûte...

Mrerci à vous, Doc...

» Répondre à Alouette

Alerter les modérateurs  | Rejeter

 

robin des bois le 14/01 à 18h35

 

Oui, mais il y a une autre conséquence : les médecins traitants n'osent plus assister leurs patients lorsque leurs patients sont convoqués par les médecins conseils de la Sécurité Sociale, patients qui sont livrés aux griffes des médecins conseils de la Sécurité Sociale, qui parfois ne sont pas d'une probité parfaite !

Cela laisse augurer une belle augmentation des conflits portés devant le TASS.

Alerter les modérateurs  | Rejeter

 

bière2008 le 12/12 à 14h23

 

C'est curieux, j'ai donc rien compris ! Il me semblait que le slogan imposé par le candidat élu était "travailler plus pour gagner moins" pour que je m'en mette plein les poches pendant ce temps là ! D'ailleurs pourquoi imposer de force la possibilité de travailler le dimanche. C'est bien pour travailler plus et gagner encore moins… comme les médecins de seconde zone qui font du non-stop à longueur d'années…
On devrait appeler cela le nouveau "gagnster" républicain !

» Répondre à bière2008

Alerter les modérateurs  | Rejeter

 

JMB87 le 12/12 à 13h51

 

Ouai... moi ils m'ont convoqué alors que j'étais en Hôpital Psy... le personnel soignant a pété un câble et a commencer à dire que le contrôleur avait alors obligation de venir me voir sur place... ça c'est arrêté là!

» Répondre à JMB87

Alerter les modérateurs  | Rejeter

 

Brousseau le 12/12 à 15h13

 

tu es sorti ?

aïe aïe ..


(second degré.... bienvenue dans le club)

Alerter les modérateurs  | Rejeter

 

zena le 12/12 à 13h26

 

Le problème c'est que ce gouvernement est en train de tuer le système de santé français, ça va de mal en pire et je crois que l'on s'en rend encore plus vite compte quand on appartient à la branche santé.

» Répondre à zena

Alerter les modérateurs  | Rejeter

 

justme le 09/12 à 11h59

 

Bonjour Docteur,

Il y a un réel problème de santé dans ce pays et je pense qu'il va s'aggraver de façon dramatique dans les années qui viennent et ceci ne sera pas du fait des médecins, mais de la volonté du gouvernement.
J'ai beaucoup de chance, je suis en bonne santé, mais lorsque je dois voir le médecin, c'est 3h d'attente minimum, l'une des médecin de la ville a pris sa retraite elle n'a trouvé personne pour reprendre sa clientèle, résultat, celle ci vient surcharger celle de ses confrères.
Et pourtant, j'habite une charmante petite ville de Provence où il fait bon vivre.
Qu'est ce que ça doit être dans les régions moins cotées...
Un de mes amis chirurgien me disait récemment : "Dans quelques années pour se soigner il faudra avoir des relations", la France avait l'un des meilleurs système de santé du monde, c'est fini et ça fait mal.
Merci d'être encore là et bien des vilaines choses à ceux qui vous persécutent, qu'ils nous excusent de vivre, bien que nous soyons contribuables, et d'avoir parfois des soucis de santé, promis qu'on ne le fait pas exprès.

» Répondre à justme

Alerter les modérateurs  | Rejeter

 

UnPtitMoment le 12/12 à 22h21

 

La médecine à deux vitesses existe depuis déjà quelques années dans notre beau pays...
+1

Alerter les modérateurs  | Rejeter

 

docgynéco le 06/12 à 18h23

 

Salut, moi jsuis conjoint de professeure, et j'aime pas les médecins. Oups..... je suis hors sujet ici, je me suis trompé de conseil de classe.
Comme disait Michèle, vous n'êtes pas à plaindre vous les docs, alors regardez un peu en dessous de vous..... vous verrez la vraie vie

» Répondre à docgynéco

Alerter les modérateurs  | Rejeter

 

docaousse le 06/12 à 23h49

 

Sauf que quand ça vaudra plus le coup de bosser pour la sécu, t'aura plus de médecin et tu ne pourra plus te faire soigner, gros malin, qu'aime pas les médecins... Nous on aura toujours notre diplôme, notre expérience et des malades il y en aura toujours, et toujours aussi qui seront capable de nous payer ! Et les autre? Tu y penses? Et bien moi : oui ! Je suis peut-être un "salaud" de médecin, privilégié aux yeux de certains, mais j'ai la foi, j'aime mon métier, j'aime soigner, les pauvres plus que les riches, qui eux trouverons toujours les moyens d'avoir des soins. Non ?

Alerter les modérateurs  | Rejeter

 

docgynéco le 07/12 à 11h56

 

En tout cas t'aime bien (faire) censurer ceux qui abondent pas en ton sens. Ton intervention sur l'autre post était puérile et indigne d'un doc (r'gardez pauv' petits profs qui m'avez cassé au conseil, j'gagne plus que vous maintenant'). Minable...

Alerter les modérateurs  | Rejeter

 

docaousse le 09/12 à 22h51

 

Dis moi, t'aurais pas un peu tendance à tout ramener au fric ?...

Alerter les modérateurs  | Rejeter

 

l'étrangère le 02/12 à 00h03

 

Bon courage docteur, solidaire avec vous. Merci de nous le faire savoir.

J'ai cru comprendre que les médecins vertueux en travaillant moins via "un contrat d'amélioration de pratiques individuelles" pourraient gagner plus dés l'année prochaine.

On veut vous y "encourager" peut-être ? :-)

Si je vais voir mon gentil médecin, je mets 1 euro de plus, si je ne vais pas le voir, il aura peut-être droit de 5 à 7 euros de bons points et à une prime de quelques 5 000 euros.
Je ne sais pas si ça fera faire des économies à la sécu mais c'est interessant comme idée... travailler moins en gagnant plus.


+++

» Répondre à l'étrangère

Alerter les modérateurs  | Rejeter

 

Mademoiselle le 30/11 à 22h39

 

Bravo Doc, +1,

Votre lettre est très bien rédigée à mon sens, et je suis effarée de constater ce que vous font subir ces "enquêteurs" !
Merci à tous les médecins consciencieux comme vous, nous avons de plus en plus besoin de vous !

» Répondre à Mademoiselle

 

 

Michèle le 30/11 à 02h40

 

J'en ai marre d'entendre les médecins dont la rémunération est intégralement assurée par la sécurité sociale, venir pleurnicher.

Qui est responsable de la surconsommation de médicaments sous prescription ? Les prescripteurs ! Mais eux ne sont jamais inquiétés, on revalorise leurs honoraires et on punit les patients qui n'y sont pour rien
On nous bassine avec les antibiotiques qu'on prend trop, mais qui nous les prescrit sans qu'on ne demande rien, sans même qu'on nous dise que ce sont des antibio, qui nous a habitué à sortir du cabinet, systématiquement ou presque, avec une prescription d'antibio ?

Qui a tout fait pour que les RMO soient abandonnés ?

Qui accepte n'importe quelle carte vitale sans vérifier l'identité de la personne voire savent très bien que la personne n'est pas la bonne ?

Tenez, il y a 2 semaines, je vais dans un cabinet de médecins généralistes SECTEUR 1. et bien dans la salle d'attente, sans se géner, une affiche explique qu'un DE est systématiquement appliqué pour les consultations d'enfant
- + 8 euros pour un enfant de moins de 3 ans
- + 6 euros pour un enfant de moins de 6 ans
- + 4 euros pour un enfant de moins de 12 ans
Et oui, du secteur 1, un DE systématique, comme si demander qu'on soigne un enfant était une demande illégitime du patient.
Sans se démonter, une affiche explique aussi que la CMU et l'ALD ne sont pas acceptées que sur présentation de l'attestation papier de moins d'un mois

Commencez donc par faire le ménage parmi vos confrères avant de venir pleurer.

» Répondre à Michèle

Alerter les modérateurs  | Rejeter

 

Im-Patient le 30/11 à 09h31

 

Michèle serait-elle Déléguée Médical? Elle a oublié de parler des labos alors...

Alerter les modérateurs  | Rejeter

 

du calme michèle le 30/11 à 11h45

 

déléguée médicale? Ou alors elle fait du nomadisme avec des fausses cartes vitales... peut-être même est-t-elle toxico dépendante aux antibiotiques... en tout cas, elle est remontée !

Alerter les modérateurs  | Rejeter

 

choubidou le 23/12 à 19h57

 

Et d'après vous Michelle;pourquoi l'attestation est elle demandée?Savez vous que cette attestation permet aux medecins de pouvoir se faire régler leur consultation par la SS.
La majoration enfant est aussi légitime.Un médecin généraliste n'est PAS un pédiatre.La consultation d'un enfant n'est pas la même que pour un adulte!Il mérite de percevoir plus pour des risques qui sont beaucoup plus importants.
Qu'avez vous contre les medecins Michelle?Vous êtes tombée sur quelqu'un qui vous a mal soignée,mal conseillée?Pensez vous que les medecins sont des Dieux capables et devant tout faire parfaitement?Pensez vous franchement que la majorité des medecins généralistes gagnent assez bien leur vie pour dormir dans des chateaux chaque soir?
Détrompez vous et revoyez votre copie avant de critiquer et débattre sur des sujets que vous ne maitrisez pas semble-t-il.

Alerter les modérateurs  | Rejeter

 

HauteFréquence le 29/11 à 23h47

 

Que penser d'un médecin contrôleur qui a préconisé à une patiente comme traitement d'une tendinite de de Quervain d'arrêter de fumer... ?
Les patients commencent sérieusement à s'impatienter croyez moi !!!

» Répondre à HauteFréquence

Alerter les modérateurs  | Rejeter

 

UnPtitMoment le 01/12 à 01h03

 

Nous devons nous connaitre, il est impossible que deux médecins contrôleurs aussi nuls existent en France !? lol

Alerter les modérateurs  | Rejeter

 

majo23 le 29/11 à 21h48

 

@docaousse, un pouce pour ce post!

» Répondre à majo23

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.