interlude gorge profonde

je me rappelle quand j'étais gamine, à moment donné on la famille a eu affaire  money-mouth à plein de chirurgiens parce que vous savez à une époque c'était la mode  innocent d'enlever les amygdales    à tout le monde  money-mouth - comme ça avant on faisait des angino-pharyngites qui duraient 3 jours, mais après on se payait des bronchites pendant 3 bonnes semaines → on devait donc aussi se taper évidemment le(s) type(s) de chirs paternalistes  kiss - fiers comme des bars tabacs ou des petits garçons  de nous expliquer en long, large et travers comment ils allaient nous arracher virilement nos petits appendices  surprised → j'étais donc une petite fille, mais fallait voir les nœils lourds de cons-culs-pissance que posaient sur moi ces vieux beaux  kiss qui se prenaient visiblement pour des Hommes de l'Art, visualisant sans doute par avance la séance d'arrachage sanglante de mes petites glandes dans ma petite gorge encore innocente ... je me rappelle de l'un d'eux  kiss qui faisait particulièrement le joli cœur devant/avec mes vieux, sans nul doute pour leur vendre son futur carnage artistique, étant donné que jusque là j'avais eu peu d'infections ou donc qui avaient guéri hyper vite (ça changerait après - je vous dis pas le nombre de bronchites, donc, qui ont émaillé mon enfance et puis mon adolescence  undecided) - à moment donné il a fait semblant de s'intéresser à moi, qui n'en demandais pas tant, je crois que ma mère justement pour l'intéresser lui avait dit que j'avais des fois mal à la tête, il a posé son regard visqueux sur moi (on croit que les enfants ne voient rien ...) et, accompagné d'un sourire gluant  tongue-out il m'a demandé de (lui) préciser la localisation de mon malocrâne  undecided

gif-vampire-nana-28-9-18

perso j'avais plutôt envie de lui répondre qu'il aurait mieux fait de se cantonner à sa mirifique promotion de son héroïque chirurgie des amygdales  undecided ou de lui demander si par un hasard extraordinaire il était spécialisé en neurologie aussi, ou en migrainologie par exemple, voire même si tout à coup il se prenait pour un généraliste, tout bêtement, et notre médecin de famille, pourquoi pas - surtout que quand tu es gamine tu as encore moins le choix de qui va te soigner  cry - mais rien que de voir son sourire autosatisfait d'avance  undecided je devinais/savais que quoi que j'allais lui répondre il allait dire que c'était rien  tongue-out quand tu dis que c'est rien, c'est sans doute que tu connais tout et que bien entendu tu domines la situation  tongue-out

malade-24-9-17-gif
et effectivement, je me suis bien creusé le crâne, déjà pour me rappeler où ça faisait mal quand j'y avais mal, mais je m'en souvenais plus  surprised alors je crois que j'ai fini par lui dire que j'avais mal derrière la tête ... et comme de juste, son sourire s'est encore élargi, et il a triomphalement annoncé que C'ÉTAIT RIEN → ben non, c'était PAS rien : même si je l'avais inventée je venais d'y dire au GRAND Docteur que c'était une douleur derrière la tête  wink
gif-nabila-tete-8-12-18

finalement, quand j'y pense, ce mec représente toute la quintessence de la médecine à la papa  kiss → oui c'était déjà un digne représentant d'une cohorte d'imbéciles que je n'avais pas encore eue la chance de fréquenter, en cette époque de ma jeune vie (mais ça commençait bien  wink), le type avait tout : l'air paternaliste et le sourire gluant pour faire la promotion acharnée de thérapeutiques aléatoires aggravant l'état antérieur voire occasionnant de nouveaux dégâts dont on ne s'occupera pas, la frime pour s'étaler avec son titre de chirurgien un vrai boucher-charcutier en faits, sans encore vouloir faire insulte à cette profession et se prendre pour un super-Docteur spécialiste en tout, mais dire que les malades ont jamais rien, se donnant le droit de s'ingérer dans tous les domaines et de donner son avis sur toute la médecine,    et bien entendu par dessus le marché  money-mouth de prendre les gens pour des imbéciles en leur posant des questions intelligentes " en y prévoyant d'avance des réponses daibilles  undecided ... non mais j'dis ça j'dis rien  laughing c'est dingue comme avec le titre  innocent de Docteur y en a plein qui PEUVENT raconter n'importe ouate et [penser] passer pour des savants   sur ce mes ami(e)s, là je dois vous laisser  frown ... je reviendrai, et en attendant je vous fais tout plein de très gros bisous d'amour  embarassed

bisous-8-12-18

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.