Le Meûssieur va t'expliquer

petite(s) parenthèse(s) entre les moments où beaucoup d'entre nous bossent pour être surexploitées ... par les mêmes : en " famille ", au boulot ... mais au fait/en fait(s), c'est pas des parenthèses : on est toultemps prises pour des cones - et on DOIT remercier

salut les potes  embarassed - non mais j'ai mis ça en titre parce qu'ayant déménagé une fois de plus undecidedje (re)vois tous les mecs plantés là à me reluquer bosser épuisée (ce que j'appelle le syndrome du contremaître), pouces dans les bretelles m'éjaculant dessus leurs AVIS sur tout [ce que je dois/devrai(s)/aurais dû faire] même ou surtout en [me] sortant des coneries incroyables, histoire(s) de se montrer supérieurs à moi - en somme(s), les déménageurs par ex. sont pas très différents de mes cons-frères  kiss venant faire leurs tours des proprios quand je les appelais avec des urgences après avoir emménagé : je vous ai déjà parlé d'un vieux toubib qui en pouvait plus de ricaner devant moi parce que j'avais fait un AVC (avec " abstention " de m'hospitaliser, toujours en Se marrant : " J'ai un autre patient alcoolique qui a fait un AVC, il fait avec " sic), et d'un autre guignol, plus jeune mais au moins aussi fort, quand j'ai faite cette urgence endocrinienne vitale, qui savait pas ce que c'était  innocent - qui venait avant tout visiter laughing et visiblement pas content que j'aie pas déballées mes petites culottes pour les lui montrer (toujours avec abstention d'hospitalisation de la part de ces Grands Mâles si impassibles devant les souffrances des autres  innocent voire, se gargarisant de    " syndromes de glissement " ainsi que toute la gamme des autres coneries monstrueuses  et bien sûr d'hystérie -" bipolarité " en plus maintenant (pour pouvoir [leur] mettre des neuroleptiques) et tutti quanti chez les nanas pour Se sentir encore plus des vrais mâles ... en faisant glorieusement l'impasse sur leur absence de khouïlles ... c'est vrai, c'est des authentiques bouffons, Ils accusent les malades de ne pas être capables de se débrouiller [... seul(e)s  surprised] alors même qu'Ils ont pas les khouïlles de bosser, oui  wink) ⇒ la " médecine ", c'est cool aussi !

medecin-arrogant-gif-18-2-18

non mais j'dis ça j'dis rien  innocent avec ce dernier déménagement pas le dernier, l'actuel, disons,        la misogynie, comme d'hab ça a pas raté, je l'ai prise encore une fois de plein fouet - approchant de la soixantaine, on pourrait croire que les mecs vont enfin se calmer  laughingmais non, toujours par ex. Ils te parlent comme si tu avais 3 ans (alors qu'avec Leurs vantardises de gamins gâtés, Ils se sont pas regardés ... wink) → si les états de chocs surprisedprévisibles  et autres pathologies hyperalgiques étant donné notamment un gros accident de bagnole quand je remplaçais un cabinet de 10 à la campagne  je m'en suis - ouf !!! - occupée moi-même sachant donc à quoi m'en tenir/de quoi Ils sont caps en face  undecided par ex. une fois que les déménageurs, ayant fini de ricaner après avoir jetées mes affaires n'importe comment dans la baraque, se sont tirés bon débarras laughing j'ai eu la oije de voir Se pointer le matin suivant à 9 H pétantes le proprio des lieux qui possède le terrain annexe (sans doute aimablement  averti de mon arrivée par l'inconnu mais non moins propre sur Lui voisin bien de droite    - la solidarité entre Grands Mâles blancs marche toujours à donf  wink) ⇒ je vous dis pas une fois de plus undecided      Sa gueulle enfarinée, Son air donc de Mâle Supériorité, le mec  kiss qui pense qu'en plein emménagement avec entre autres une procédure " amiable " à engager versus la boite de déménagement           qui avait donc fait n'importe ouate  je vais me précipiter vers Lui ventre à terre Le reconnaissant comme mon Seigneur & Maître und me jeter à Ses genoux éperdument reconnaissante de Sa Souveraineté innée en toutes choses sur moi et pour lui faire une pippe peut-être ... je sais pas mais les mecs doutent de rien * : je vous jure que le type est resté là 3 heures, planté  dans l'axe de ma porte que je Lui avais pourtant fermée très visiblement d'emblée au nose  winkmais restant là pouces dans les bretelles me bloquant forcément l'issue, Se trouvant sans doute fort sympathique laughing également d'exciter ma klebs que j'avais pas eu le temps de rentrer  déjà bien stressée du voyage encore, en conséquence n'arrêtant pas d'aboyer, devenue totalement déboulonnée et hors d'haleine au bout donc de 3 heures de ce cirque  undecided

ecoureuil-chien-avery-gif-24-5-17

* un peu comme " Vivre est un village " à peine Il a repéré mon blog qui me convoque pour un " entretien " puisque j'ai que ça à faire : Le Meûssieur va pouvoir m'expliquer qu'Il m'a faite toute entière et que je suis issue de Sa côte - la petite docteure on va lui montrer - et qui continue à m'arroser de Son paternalisme triomphal et de Ses liens forcément édifiants sans nul doute, pour la petite personne que suis-je, malgré le ou à cause du fait    que je Lui ai signifié un million de fois au moins de me la phouttre (la PAIX  laughing) svp

gif-nana-miso-28-10-18

(mais revenons-en à nos pseudo-boucs  kiss et à Leur sentiment de Supériorité/d'avoir TOUS les DROITS sur les nanas entre autres donc de ce nouveau proprio de la baraque, oui parce que contrairement à ce qu'avançait tiens ! un commentateur masculino-haineux sur MDP, je n'ai ni résidence secondaire ni ne possède de compte aux Caïmans, je ne suis que locataire en plus d'être une nana et donc doublement une espèce inférieure ce qui devrait les cons-tenter wink ⇒ encore un mec qui avait tout con-pris : celles qui sont bien payées/ont un poste digne de ce nom +/- à l'hosto ont leurs papa ou marri chef de se(r)vice ou chir/spé et à tout le moins s'écrasent bien devant les mecs laughing)

nana-securite-gif-4-6-18

parce que le mec, croyez-le, s'Il a fini par céder mais à l'appel de son suc gastrique  cry et donc vers midi après avoir échangé probable derrière mon dos Ses impressions avec mon aimable voisin droitier sur mes apparence externe (la seule qui compte si tu t'écrases bien)/baisabilité et sentiment d'horreur absolue crydevant mon insoumission patente, est parti mettre les pieds sous Sa table chez Sa légitime, mais le lendemain à 9 heures PAF rebelote je le croyais pas Meûssieur Se re-pointe toujours avec Son sourire lubrico-Supérieur sur Sa face (la klebs, prévenante, je l'avais pas sortie non plus wink) pour re-faire le guet en face de ma porte de sortie, con-sidérant comme super bien acquis que je vienne donc comme " Vivre " comme si rien n'avait eu lieu - là la veille  innocent Lui faire la causette  ⇒ ce qui signifie l'écouter causer/se fouttre de ma tête et moi faire la petite mignonne  embarassedbien cone comme Ils espèrent tous, enfin l'immense majorité d'Eux - disons, comptent dessus parce que donc, comme nana, tu as rien d'autre à faire que donc de te précipiter tomber en admiration devant, et te laisser insulter aussi de par Leurs Grands Avantages sur toi  wink → si, je vous assure, le lourd est resté encore une fois 3 heures devant ma lourde à attendre/espérer/être sûr que je viendrai " discuter " avec Lui, donc en plein emménagement, avec plein de démarches à faire, et nonobstant quelques problèmes      de santé accessoirement gravissimes  à gérer sus-évoqués dans le second paragraphe ⇒ mais ça    Ils aiment, Ils peuvent Se moquer encore plus qu'avec le simple épuisement d'un déménagement difficile  laughing

bd-gif-mecs-nana-dynasty-16-6-18

 ...

sans charre, je vous copie-colle un mail sous basse connexion à l'Agence Immobilière money-mouth avec laquelle j'avais entretenu des relations enrichissantes en sens unique après quelques jours de Son cirque : vous verrez qu'il y a d'autres problèmes en rapport avec la mentalité de proprio " corps & âmes " de notre " Ami "  kiss

Re-bonjour Madame, 

J'ai effectivement emménagé rue de Machin à Truc mercredi 20 mai dernier. 

Lors de l'état des lieux notamment il a été dit que le propriétaire ne venait sur son terrain annexe que deux fois par an, or il est venu très peu de temps après mon emménagement et quasiment tous les matins, pendant 3 heures alors que je suis donc, en plein emménagement, ni en vacances ni à sa disposition, et notamment, stimulant bien ma chienne qui commençait à se calmer, devenue inattrapable alors que j'avais des démarches à faire.

De plus, l'état des lieux à peine signé, il se proposait de venir me remettre les brûleurs de la cuisinière (j'aurais dû faire 3 heures de route pour l'accueillir ?) et je note que pendant le confinement, non seulement il est venu pour tondre (pour 3 x XXX€ de loyers payés c'est effectivement une affaire) mais de plus a donc pénétré à l'intérieur, ce qui est illégal - pour donc ses brûleurs à déposer quelqu'un d'autre a-t'il un double des clés et ce Monsieur se propose-t'il de venir visiter en mon absence ? 

Enfin, ce matin je note qu'il s'est précipité sur une visite qui venait à peine d'arriver pour lui faire me signaler que la VMC de la cuisine (qui a une seule vitesse) " dérangeait les voisins " (à 30 m et avec du vent dans les arbres ...) - il ne faut franchement pas exagérer ! Ce Monsieur compte-t'il venir surveiller tout ce que je fais tous les matins et m'apprendre à me débrouiller dans la vie ? 

Je tiens à signaler que suis quelqu'une d'extrêmement polie lorsqu'on ne me prend pas pour une idiote : je n'ai pas besoin d'une surveillance permanente, de " conseils ", ni de violations de mon domicile au motif que ce Monsieur est le propriétaire des lieux ... L'intérêt de payer une agence immobilière.

Je ne viens pas sur le terrain de ce Monsieur pour reluquer, bloquer les sorties, ni donner mes avis à la cantonade ...  

Vous auriez la gentillesse de lui transmettre à l'occasion, 

mes meilleures salutations,

dT

...

on voit bien le mec qui S'est vexé que donc je me soie pas précipitée pour L'accueillir et  Le reconnaître comme, une fois de plus, Un mâle Supérieur qui entre autres va tout m'expliquer du/de la Vie(t) et du fonctionnement de la VMC meurtrière de voisins propres de l'extérieur ... et puis y a nul doute que d'autres trucs clochent gravement, selon Lui, non seulement pas de risette(s), et donc mon désintérêt affirmé pour tout ce qui touchait au fonctionnement de la cuisine, Royaume des femmes  embarassed - mais par ex. pas de rideaux à fleufleurs non plus aux fenêtres, sans compter que son poteau droitier propre d'apparences d'à côté est venu irrupter dans mes si plates-bandes une fois que la  chienne, donc bien énervée aussi par le premier, continuait d'aboyer, Lui faisant même les gros nœils : " Moi je suis Un Homme, J'ai de l'Autorité sur les chiens " sic qu'Il me fait (tu parles  wink parles à mon cucul, la klebs se démenait exactement comme un vrai diable et phouttait un bazar du tonnerre de dieu    partout, complètement indifférente à Ses force et puissance alléguées) ... et, voyant que j'étais occupée à l'intérieur, a eu l'idée innocent d'essayer de nouer lui aussi " converse " avec le même enfarinement du visage, notant que j'avais appelée la chienne qui a un nom tarabiscoté comme il se doit pour me débarrasser surtout de Lui  wink et de Son rictus encore une fois libidino-Supérieur-méprisant, Il me demande donc de Son Air dédaigneux und avec un débit  extrêmement ralenti voyant que j'avais donc plein de trucs à faire : " Ha ha, comment vous l'avez appelée la chienne ? C'est un chien, ha ha ? ... ou une chienne, hi hi ni ?  "  laughing et d'Un ton dégoulino-paternaliste moqueur vous savez, comme quand Ils Se croient spirituels-malins innocent particulièrement pleins d'esprit quoi ... enfin pour Eux, c'est drôle, de l'Humour (on DOIT rire wink)

gif-chien-18-1-20

[autant dire qu'avec mon absence d'autorité féminine, j'ai illico remballée la klebs und  en lui jetant au pater familias clean et repassé sur Lui " j'ai des trucs à faire " → même pas polie  cryvoyez, mais si vous aviez vu en même temps comme Il es-comptait encore une fois undecided que    je fasse la petite mimie embarassed toute chose devant Lui et sous Ses nœils libidino-méprisants, c'était l'équivalent d'un viol - et je sais de quoi je parle, en matière de respectables pères de familles sans taches aussi, vue que j'ai dû faire du stop à 18 ans  embarassed pour me tirer de chez mes vieux y a PAS UN de ces avenants VRP  avec leurs costards bien lavés & repassés accrochés sur des cintres derrière, ça faisait pas un pli  - et même des grands-pères en vadrouille, plus vieux - qui a pas au MOINS essayé]

viol-salopes-29-11-19

je sais, vous allez dire que je suis un peu aigrie, sauf que l'expérience s'est reproduite à chaque fois en pire, disons que c'est plus à l'état d'expérimentation, pour les mecs, c'est acquis : t'es une nana, t'es une cone  laughing ⇒ dès que tu vois la grosse queue d'Un, c'est ton doux rêve qui s'exauce enfin  Le Meûssieur  innocent est venu pour t'expliquer tout ce que fatalement tu fais/as fait/feras mal → je vous ai pas tant parlé de mon ante-pénultième déménagement, où j'avais fait appel hélas à un " Ami " quasi d'enfance, tant que t'es étudiante diante diante ça va, étudiante ça veut dire que tu apprends et donc que t'es cone  embarassed - mais Docteur  surprised là, y a 10 ans, alors qu'infirmière par ex. c'est si mieux - et pour s'occuper de Leurs mômes  wink   y avait de quoi Le défriser à en devenir totalement chauve ... quand c'est l'Un d'entre Eux qu'est toubib, Ils se roulent aux pieds les Uns des Autres et avec des nœils énamourés  surpriseden traitant les nanas mais d'hystériques   moi j'avais demandé un coup de main parce que dans les suites de mon fameux accident c'était pas le pied j'avais des douleurs énormes et je pouvais plus conduire : le mec t'explique qu'Il conduit mieux que toi, qu'Il a de Grandes responsabilités  cool (sous-entendu : plus que toi  laughing), qui fait un max d'efforts pour pas t'aider pour dire que tu te débrouilles mal et qui te reluque les nœils brillants de haine, espérant donc te voir déballer tes petites affaires, profiter donc de ton épuisement et te voir souffrir : un matin que j'étais pliée en 12, Il se pointe bien sûr avec Ses Grandes responsabilités donc chez moi aussi pour [me] reluquer [souffrir] pendant 2 heures  laughing sans compter qu'il y eut un début de trauma - sévère - chez Lui car, à l'instar de nombreux toubibs kiss ne voyant pas de bovidée dans le couloir, Il ne remarqua rien (sauf le changement d'humeur, qui lui fit penser que je résistais au charme de Sa présence) et quand je Lui demande les coordonnées de la pharmacie  money-mouth du coin car non raccordée au réseau quoique payant pleins pots, Il me passe d'Autorité Un poteau potard money-mouth qui roule à moto avec Lui pour avoir kèkchose entre les gambettes qui commence à m'expliquer  laughing comment écrire une ordonnance   encore Un que j'ai traumatisé là en Lui raccrochant au nose  cry ... rendez-vous compte de l'aide  innocent

nabila-attacher-16-11-18

et je vous dis pas, le copain, il s'est barré au bout de 15 jours - avec Ses Grandes responsabilités et Sa Grosse bagnole prothétique de quéquette toujours, pâle copie bleue marine à ma décharge ça faisait 20 ans que je l'avais plus vu, en vieillissant, ça s'arrange pas, Ils deviennent de vieux cons  wink    de range-rover burnée qu'Il conduisait bien évidemment tellement mieux que moi  laughing ⇒ d'ailleurs, pour commencer, ayant dû faire 1000 bornes en train, Il en a profité pour Se pointer sous la canicule et la verrière de la gare au moins 3 heures en retard, histoire(s) toujours de me montrer encore & toujours qu'Il était bien mon Maître  embarassed ... et devinez, plutôt que de m'emmener dans mon nouveau chez moi, déjà pas content  cry qu'il y ait pas de séquelles visibles de mon accident qu'Il puisse reluquer et pour dire que les nanas, on est doudouilles (donc les toubibs de leurs côtés et toujours solidaires dans leurs mâlitudes ont développé tout un discours là-dessus, dans lequel ils se cons-plaisent, non, se roulent comme des porcs dans leur auge  laughing - en cas de gros traumas documentés pour dire surtout chez les nanas qu'y a pas eus de traumas mais en même temps par ex. qu'on conduit mal et que c'est bien fait  wink et que c'est dans la tête qui est si petite chez nous et qu'on est forcément hystéros  embarassed) mais qui savait le Soi-disant ancien " Ami " qu'entre autres, j'avais malobras vus les dégâts de colonne, donc Il m'embarque de go dans une ZI/ZA et une grande surface d'électroménager pour que j'aille de toute urgence m'acheter ... un aspirateur !!! c'est là que je me suis rappelée Lui avoir vaguement signalé mais vraiment entre un milliard que j'avais plus d'aspiro et d'ailleurs, en avais ni besoin, ni envie par ex. vus mes bras  wink → non mais oui, le message était clair : t'as ratée infirmière, tu vas faire femme de ménage  laughing à domicile - comme toutes les nanas sous-payées à se casser le dos aussi  laughing

menage-encore-gif-14-10-17

et le mec, comme les autres, vexé(s), non, traumatisé(s), parce que j'avais pas faite  la mignonne bien cone en admiration totale devant Sa Grosseur ! ... oui, parce que les mecs, après t'avoir bien reluquée pouces dans les bretelles, donc de leurs gueulles enfarino-supérieures que tu reconnais toudsuite et leurs nœils lubrico-méprisants, t'avoir bien enduite de leurs avis jusqu'aux plus daibilles que tu dois prendre pour de l'or dont on fait les prix nobels - quand c'est du pur plomb que tu te prends sur la caboche sur toute ta vie comme s'Ils t'avaient faite  undecided donc même quand tu les as plus vus depuis 20 ans et même quand tu étais à la rue t'étant tirée courageusement de chez tes vieux avec ta valise en carton, te fermant bien leur porte comme le " copain ", , qui en connaî(ssai)t pas le millionième - en somme, après donc t'avoir bien traitée de cone, t'avoir bien rabaissée, Ils pensent encore oui que tu vas te coucher là de toi-même et écarter tes cuisses, peut-être - parce que je vous ai pas dit, tout le long des quinze jours où j'ai eu Meûssieur dans les pattes pire qu'un boulet, qui espérait Lui aussi me voir déballer mes petites affaires pour [les] Lui montrer, Lui qui est aussi proprio  money-mouth parce qu'ayant bien fait la putte par contre avec Ses vieux, qui a jamais bougé le cucul de Son patelin et de Sa baraque aussi, qui m'expliquait qu'Il connaissait mieux que moi toutes les villes et tous les patelins où entretemps j'avais bossé genre 120 heures/semaines à faire presque 10 000 km/mois parfois, touletemps donc qu'Il jouait au contremaître à me reluquer essayer d' emménager, Il m'a seriné que je devais absolument lire LE fameux bouquin, vous savez, " les Hommes viennent de Mars et les nanas de Vénus "  undecided sous-entendu que Lui était forcément Un Grand guerrier et moi une Marie-couche-toi-là  embarassed et bien entendu d'un ton comme si j'avais jamais lu un ouvrage de ma vie, et que Meûssieur allait m'initier à la Grande cul-ture, aussi ... non mais quand je vous dis que les mecs doutent de rien - dire que le mec s'est tiré non seulement juste avant que je le phoutte dehors wink mais donc, terriblement blessé que j'aie pas reconnu TOUT ce qu'Il avait fait pour moi ... et que je me précipite pas pour - enfin - me faire tirer par Lui, ce Grand et mâle Séducteur (encore un beau/propre père de famille, toujours)  sur ce, mes potes, je vais quand même vous laisser  frown - il y a plein " d'applications " médicales à tout ça, non mais je reviendrai  wink

19-8-16-diable-bisous-clignants

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.