docteure TEÜPHELLE
L'AUTEUSE ou l'ôteuse ? je plais-ante ...
Abonné·e de Mediapart

621 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 janv. 2023

docteure TEÜPHELLE
L'AUTEUSE ou l'ôteuse ? je plais-ante ...
Abonné·e de Mediapart

à propos des titres

« quelle(s) » hypocrisie(s) ...

docteure TEÜPHELLE
L'AUTEUSE ou l'ôteuse ? je plais-ante ...
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

en gériatrie, les personnes âgées sont donc en [règle] général(e) abandonnées → quand j'y bossais comme « assistante » - la VASTE blague pour, drastiquement sous-payée, m'occuper de la centaine de résident(e)s dans les journées (pendant que la nommée « cheffe » de se(r)vices - hormis ses réunions léchages de c.ls de la Direction - paradait devant 5 lits de grabataires et 5 cadres ébahies par ses connaissances ...), et compte tenu du fait, autre blague, que les (nombreuses) infirmières refusaient plus d'une prise de TA par semaine pour tout le bâtiment ⇒ au-delà, il fallait transférer et d'urgence en Se(r)vice de Médecine*, mais je m'occupais donc aussi [seule] des Urgences les nuits (sans récupérations), du SMUR ainsi que des urgences de tout l'Hôpital annexe - donc en gériatrie, la seule fois où j'ai vue une « famille » rendre visite à une résidente, ça a été quand appelée - comminatoirement, et puisqu'avec un sous-titre infâmant - par une infirmière pour une dame juste admise, et c'était que parce que son fils était Cardiologue™ en ville, donc un [Grand] Spécialiste, donc [tellement] supérieur à ouam, venu avec-secondé de sa nana toute botoxée™-sourire figé/pomponnée qu'on aurait dite en train de visiter un musée (une femme qui avait réussi, elle, en con/volant donc avec un Grand Homme)

le mec pas gêné avec tout Son fric qui s'était débarrassé de sa génitrice dans une Maison de Retraite publique (MDR pour les connaisseurs/euses) pour ne pas avoir à débourser un centime - je vous jure, Il a exigé tout un bilan de santé avec ECG, radios et peut-être scanners/IRM, prises de sang et tutti quanti ... quand bien même tout le monde, déjà, sait qu'il ne faut pas avoir de pathologie(s) évolutive(s) pour être admis(e)/retenu(e) et résider dans ces riants établissements, dits de santé jusqu'à ce que mort s'ensuive → comme Il était un Homme et titré dans une spécialité dite prestigieuse, il a fallu, d'après les injonctions de l'infirmière** en titre, fissa le rassurer sur tous ces points : que j'allais pratiquer examens clinique et paracliniques à la fois pointus et élargis, quoi qu'il en coûte, sur sa pas chère mère et qui ne serai[en]t pas à Sa charge ... sachant donc, que les IDE hurlaient au loup et déjà à l'agonie quand/si j'osais demander une seule prise de tension artérielle chez un(e) seul(e) patient(e) - ce qui était en fait, en plus, un prétexte assez fallacieux de ma part pour les obliger à au moins passer dans la chambre jeter mais un coup de nœil (c'est le cas de le dire : un par jour, pas plus) ... puisque la TA/son chiffre n'est une obsession que pour elles (évidemment qu'il y a tout le reste de la personne avec) → de faits, elles préféraient de loin passer toutes leurs journées aux cafés-ragots, c'est dit pratiquement dans tous mes billets

voilà - c'était juste un « petit » souvenir, que je ne voulais pas laisser passer ... NB et y a toujours des images/GIF qui ne passent pas non plus

* « deux TAs par jour, vous vous rendez compte(s) !!! la preuve que les patient(e)s relèvent d'une Unité de Soins Intensifs et/ou que cette Assistante est complètement incompétente, sans parler de la scandaleuse surcharge de travail occasionnée, non, du burn(es) out déclenché par ses soins à toute l'équipe (et qui n'en a pas l'esprit), harcelée par cette moins que Docteur qui n'y connaît rien (la preuve : elle a besoin de faire vérifier la TA !!!), qui aurait mieux fait finalement comme l'autre de prendre un marri médecin et de devenir Sa secrétaire, si ça l'intéressait »

** quelle rigolade en nez fait : sûr(e) que sa pauvre mère aurait en MDR un bilan de santé complet aux frais des contribuables, les IDE passant leurs vies aux cafés-ragots et refusant de passer dans une seule chambre, mais toujours prêtes à me chambrer - pour le dire gentillement ... d'ailleurs pour qui la TA devait/doit être perpétuellement à 12/8 → à quoi bon effectivement la (faire) prendre dans ces conditions, avec des « soignantes » qui ne « travaill[ai]ent » également que pour leur(s) titre(s), la réalité n'étant qu'un chiffre devant coller à leurs pré-jugés ... mais bon vous savez, j'insistais quand même (sur une prise de TA « sur » un(e) patient(e) - difficilement choisi(e) parmi les plus préoccupant(e)s), espérant donc - peut-être naïvement - que dans leur acharnement aux IDE à obtenir ce chiffre de 12/8, puisque passé un certain âge on n'a que rarement ce chiffre (et que ça vaut finalement mieux, les artères étant plus rigides donc moins souples, la pression de sang arrivant aux territoires distants s'adapte moins facilement aux besoins des tissus - notamment en O2 du cerveau - et qu'il vaut effectivement mieux avoir un peu plus de pression sanguine pour tout « bien » irriguer : 12/8 de TA à 90 ans, c'est ou ce serait l'équivalent de 8/5 à 25 ans, pas top), je comptais donc perso « immanquablement » sur leur surprise devant un chiffre « pas bon » « inexact » pour au moins [les faire] regarder si la personne allait - globalement - « bien » ... ceci dit, je n'ai jamais eu aucun retour (il est vrai que le transfert immédiat en Médecine - pour une TA incorrecte ... et surtout, je « suspecte » non prise(s) - leur aurait faites faire trop de papiers et donc, terriblement aggravés leurs burn(e)s out chroniques toujours menaçants 

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France

Affaire Pellerin : la fuite judiciaire qui menace l’Élysée et le ministère de la justice

Le député Emmanuel Pellerin, visé en septembre dernier par une enquête en lien avec sa consommation de cocaïne, a été prévenu des investigations en cours, pourtant censées rester secrètes. L’élu des Hauts-de-Seine affirme que l’information lui a été transmise par Thierry Solère qui lui aurait dit la tenir du ministère de la justice. Le conseiller politique du président de la République et Éric Dupond-Moretti démentent.

par Pascale Pascariello et Antton Rouget

Journal — France

Le député Pellerin : la cocaïne en toute impunité

Député des Hauts-de-Seine de la majorité présidentielle, l’avocat Emmanuel Pellerin a consommé de la cocaïne avant et après son élection à l’Assemblée en juin dernier, d’après une enquête de Mediapart. Confronté à nos éléments, il a reconnu cet usage illégal. Saisie en septembre dernier, la justice n’avait pourtant pas souhaité enquêter.

par Pascale Pascariello et Antton Rouget

Journal

TotalEnergies est visée par une enquête préliminaire pour mensonges climatiques

Selon nos informations, la multinationale pétrolière est l’objet d’une enquête ouverte par le parquet de Nanterre à la suite d’une plainte au pénal pour « pratiques commerciales trompeuses ». Ce délit ouvre la voie à des sanctions pour « greenwashing ». Une première en France.

par Mickaël Correia

Journal

TotalEnergies : l’heure des comptes

TotalEnergies sait que ses activités sont nocives pour le climat depuis 1971. Pourtant, le géant pétrolier continue d’émettre autant de gaz à effet de serre que l’ensemble des Français·es. En pleine crise énergétique, TotalEnergies a annoncé début 2022 un bénéfice record de 14 milliards d’euros. Retrouvez ici nos articles et nos enquêtes sur une des multinationales les plus polluantes au monde.

par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog

Loi sur l’immigration : la nouveauté sera de rendre la vie impossible aux immigrés

Le ministre de l’intérieur, comme ses prédécesseurs, veut sa loi sur l’immigration destinée notamment à expulser plus efficacement les étrangers faisant l’objet d’une OQTF. Mais pourquoi, une fois de plus, le gouvernement ne s’interroge-t-il jamais sur les causes profondes de cette immigration ?

par paul report

Billet de blog

SOS solidarité pour famille intégrée en péril

Le recours contre l'OQTF du 6-12-22 a été rejeté. Cette famille, avec trois jeunes enfants est menacé de mort dans son pays, risque l'expulsion. Conséquence immédiate : logés au CADA (hébergements demandeurs d'asile) de Cebazat, ils seront à la rue le 31 janvier et si le 115 ne répond pas ce jour-là ou ne propose rien... SOS solidarité rapide et concrète dans ce billet. A vous de jouer.

par Georges-André

Billet de blog

Appel contre l’immigration jetable et pour une politique migratoire d’accueil

Nous appelons à la mobilisation contre le nouveau projet de loi du gouvernement, qui s’inscrit dans une conception utilitariste et répressive des personnes étrangères en France. S'il était adopté, il accentuerait encore le fait qu'elles sont considérées comme une population privée de droits, précarisée et livrée à l’arbitraire du patronat, de l’administration et du pouvoir.

par association GISTI

Billet de blog

Nous, les banni·e·s

À travers son nouveau podcast « Nous, les banni·e·s », La Cimade a décidé de donner la parole aux personnes étrangères qui subissent une décision de bannissement. Pour illustrer la violence des interdictions de retour sur le territoire français (IRTF), 5 témoins partagent leurs histoires, de leur départ vers la France jusqu’aux difficultés d’aujourd’hui.

par La Cimade