exit de la " psychanalyse" part four

... enfin, de la " psychanalyse " utilisée par une psychiatre avec des visions ... ou des visées " patriarcalo-médicales " de (ré)éducation (c'était pas triste, si je puis dire ...) quand j'étais toute djeune étudiante bien naïve ... et demandeuse

salut mes coco(tte)s d'amour  embarassed ... évidemment on a fêté nouvel an → j'ai un peu reparlé à ma nana aussi de ma première (psych)analyste, la aussi psychiatre  money-mouth perverse, celle qui arrêtait pas de me bassiner avec la toute-puissance et le duel et qui arrêtait pas de vouloir me faire croire qu'elle était omnisciente (avec des avis à gogo sur la médecine  undecided qu'Elle avait évidemment jamais pratiquée  laughing du genre propres à épater tou(te)s les gogos qui gobent tout  et n'importe ouate dès qu'il y a n'importe quel(le) crétin(e) qui s'auto-affuble du titre  tongue-outronflant de « soignant(e) » ⇒ de toutes façons les " soigné(e)s " ont jamais voix au chapitre ou justement, leurs maladies à s'occuper ou ... disparaissent - meurent, je veux dire  wink) et qui avait tirée la tronche quand j'ai réussie la première année, qui espérait touletemps que je me fasse casser        par la hiérarchie  tongue-out (zum Beispiel, en comptant sur mes sincérité & " naïveté "  innocent Elle me bourrait le crâne de Ses " diagnostics " péjoratifs par ex. en traitant des Profs  money-mouth de fac    de tarés - devant moi et derrière leurs dos donc puisqu'officiellement soumise au Patriarcat, espérant  undecided que je leur répercute Ses essais de psychanalyse sauvage et donc logiquement, que je me fasse donc casser/virer  frown → comme ça, non seulement elle assouvissait Ses désirs de vengeance  tongue-out  et sans qu'on La voie de s'être toujours soumise devant les mecs, et en même temps  wink  Elle faisait détruire par ces mêmes mecs/empêchait une autre nana de réussir  laughing donc en disant que c'était de ma faute, parce que pas soumise au Patriarcat parce que Elle disant c'était moi qui étais tarée  laughing ⇒ et Elle et son décoratif marri  kiss éducateur/prof/« analysé » aussi,  des spécialistes en " passages à l'acte " des autres  tongue-out pour dire que Eux respectaient  « l'Ordre de la Loi »  ... étaient des gens supra-normaux, super équilibrés, super sains  innocentd'esprits tu parles undecided ... voyez l'arnaque  wink) → quelle chance pour Elle d'être tombée c'est le cas de le dire sur une petite djeune  embarassed donc demandeuse et par ailleurs polie - donc on a vu que ces gens-là s'attaquent jamais à plus " fort(e) " qu'eux/l'ordre établi, et notamment, surtout pas au Patriarcat triomphal (pour une nana, faire 3 mômes pour se faire pardonner d'avoir faites des études, c'est un peu lourd quand même  frown ⇒ je parle de La psychiatre évidemment, on peut comprendre Sa hargne wink

nana-enfant-25-12-17

sans charre  innocent évidemment que je me suis faite avoir & par les apparences, évidemment que j'étais donc djeunette et demandeuse  undecided d'une analyse, mais faut croire que ça marche  undecided    la nana sanglée dans ses robes à fleurs hyper-hypra féminines  innocent pour montrer à tou(te)s comme/combien Elle était souveraine dans Son statut de Femme bien mariée avec enfants encore djeune et appétissante mais inaccessible  wink (et enceinte jusqu'aux nœils  laughing quand j'ai commencé chez Elle  → pour qu'Elle me reproche après l'accouchement, Elle qui m'avait pourtant multiprévenue que j'avais pas intérêt à violer Sa Vie privée d'Être si infiniment Supérieur à moi pauvre cloporte en toutes choses, d'avoir été la seule à pas lui avoir demandé comment ça s'était passé, pour s'empresser de m'informer triomphalement qu'Elle avait enfanté un second mâle sur 3 enfants au total, la réussite totale  tongue-out), j'ai dit que j'étais polie en plus  laughing et puis on est quand même  undecided comment dire - plus ou moins éduqué(e)s à obéir/s'incliner devant les figures de l'autorité depuis le plus djeune âge  embarassedet zum Beispiel toudesuite à l'école  wink quasiment à la schlague des fois, y a/vait de(s) beaux restes, la nana  kiss non seulement Elle tenait des poses rigido-figées-Supérieure(s) depuis Son fauteuil devant Son mur de bouquins moi aussi j'en ai un maintenant nananananèreu tongue-out mais en plus vous savez wink Elle parlait comme Dolto®, avec la voix de Celle qui sait  [des choses] et vous assène des Vérités irréfutablo-définitives dont Elle est détentrice  ⇒ on peut même dire qu'elle surjouait dans la gamme  : " J'ai tout bien fait-J'ai tout réussi-    Je sais tout sur tout  Je suis un Être d'une Essence Supérieure  "  tongue-out en gardant quoi qu'il arrive/que tu dises le masque le plus impassible possible  - Son air Docte  undecided ... rajoutez donc à ça Ses inévitables  undecided enveloppes fleuries & diverses carapaces souvent dentellisées donc mégahypraféminins  innocent et Son ton de voix définitif de Toute-Sachante - oui, je sais  wink ça a l'air de faire beaucoup de travail quand même  surprised ben ouais, je dois dire que malheureusement  frown je me suis faite un peu avoir par tout ce cinéma  ⇒ c'est pour ça        que je reste un peu en colère  frown - disons qu'Elle m'a faite perdre du temps - j'aurais dû me barrer plus tôt

gif-foresti-large-28-2-18

non mais c'te blague  foot-in-mouth j'ai eu droit pour commencer à de la « psychanalyse » hyper-normative au moins dans Ses intentions innocent non clairement exprimées, bien sûr et j'aime bien parce que la nana  kiss là, oui, ce que j'aime particulièrement beaucoup c'est qu'Elle a fini par fermer  laughingmais son cabinet donc y a quelques années pour maladie, dont Elle est morte SANS que    je puisse aller régler mes comptes avec Elle : je suis sûre qu'Elle l'a fait EXPRÈS yellet en laissant sur Son répondeur un message-bateau pseudo-gentil/trop mimi  kiss du genre :  " Continuez à vivre comme vous êtes " → oui, c'te blague  frown ... comme si Elle aimait les gens qui vivent vraiment ... je me rappelle, une fois Elle a perdu Son calme donc Souverain et sans que je le fasse du tout exprès (et je vous ai dit que je renâclais à parler des vraies maltraitances que j'ai dû subir dans ma famille, de peur ou me méfiant qu'elles - mes nanalystes  kiss - gardent un silence pour moi, disons en ce qui me con-cerneassez complice et/ou con-sidèrent ça comme des anecdotes " croustillantes "  undecided) - donc j'ai commencé à parler d'un petit incident assez mineur et somme toute assez répandu par ailleurs/dans la population générale, quand ma pas tendre du tout génitrice a essayé de m'affubler à l'adolescence d'une robe Elle-disant hyper féminine aussi, une horreur en 600% synthétique hyper-transpirant pour le/mon compte  frown d'un bleu turquoise littéralement éblouissant qu'on repérait à 66 kilomètres au moins  laughing parsemée aussi de fleurs ridiculo-géantes positionnées sur une large bande située pile au niveau des tétés  wink qu'on ne puisse pas les manquer même s'ils étaient juste à l'état d'ébauches, donc pour suggérer voire accélérer les débauches à venir de la part de tous les violeurs potentiels des environs élargis, MAIS à peine j'avais évoquée la chose (cette guenille horrifique et l'obligation de    la mettre pour paraître " une jeune fille "  laughing en fleurs) que je L'ai entendue presque sentie sur-sauter dans Son fauteuil-trône à une Hauteur pour le coup inhabituelle, du genre à rondement, toucher le plafond  wink et de suite Elle m'a coupée la parole, furieuse pour une fois perdant totalement Son calme Olympien, pour S'écrier : « Mais c'est de Ma robe que vous parlez, là !!! » surprised →  la seule fois où j'avais évoquée une petite maltraitance maternelle en rapport donc avec le désir maternant de m'offrir en proie désignée au patriarcat friand de jeunes filles [en] fleurs embarassed encore malléables, et à vagins étroits wink de peur qu'Elle jouisse de plus grave, Elle m'a donc instantanément cassée la parole en m'accusant de dénigrer Ses fanfreluches auto-portées, que j'avais à peine remarquées  →  disons, pas examinées en/dans le(s) détail(s)  surprised ⇒ perso je me garde de dévisager/reluquer les gens wink              et comment ils sont habillés  → mais on ne pouvait donc PAS La ou/et les louper, avec leur féminité écrasante    (je crois qu'Elle kiss portait ce jour-là une longuissime robe brunâtre à volants, et petites fleurettes blanchâtres tout      du long  - ma maman  kiss avait donc voulu m'attifer d'un sac à patate en nylon raide turquoise éclaboussant wink   s'arrêtant pile en entonnoir ouvert aux genoux, avec une bordure à grosses marguerites pile sur les tétés  laughing)  donc on voit bien que ce qui l'atteignait toudesuite c'était le moindre soupçon d'embryon de début d'esquisse de critique du Patriarcat triomphant via les codes donc rien que vestimentaires imposés de la « Féminité » la plus NUNUCHE possible  laughing

nana-bite-gif-27-1-18

on va dire que j'ai donc commencée mon analyse en beauté  laughing ... avec #mitou, les dénonciations d'actes de pédocriminalité, des viols dans les églises et quand c'est sur des novices nanas, les avortements sauvages hors délais ordonnés par les curetons et leur Hiérarchie  wink  en grosles nanas qui s'insurgent enfin contre toutes les formes de harcèlement, enfin on parle du vrai visage de la " domination " masculine forts avec les (plus) faibles, mais encore on avait une nana  kiss qui s'y soumettait en grande partie si je puis dire volontairement  undecided- qui utilisait Ses titres de psychiatre  money-mouth et de psychanalyste  money-mouth obtenus en s'écrasant bien  DEVANT les mecs et en faisant bien la mignonne avec eux dans Ses robes à fleufleurs embarassed pour Se montrer au-dessus de tous soupçons, plus que ça, un super exemple d'hyper-Normalité le stéréo-prototype de la Femme rêvé(e) par les masculinistes, apparemment douce & soumise et ne pouvant être psy que mariée und avec mômes  embarassed ce qui PROUVAIT qu'elle ne pouvait être que supra-normale  innocent (d'ailleurs, Elle me disait souvent aussi que « je ne DEVAIS pas vivre dans un monde de preuves » laughing) → qu'est-ce que j'allais faire là-dedans, moi la sale lesbienne  surprised qui voulais faire médecine pour détruire le Système de l'intérieur, me direz-vous ?  laughing eh ben pas grand chose, déjà comme dit je Lui ai pas donnée l'occase de trop se réjouir des maltraitances subies de la part de mes vieux  kiss (veules, incestueux, hyper-violents, inconscients eux aussi de leurs actes et paroles, soumis totalement aux codes du patriarcat et profondément malheureux, détruits par lui et également destructeurs, donc) (et Elle aurait essayé de me prouver que c'étaient des gens bien quand même quelque part - sinon, une fois, Elle m'a quand même sorti que « ça aurait été pire pour moi si j'avais été un garçon » sic c'est-à-dire que toutes les tentatives d'annulation de ma personne et d'assassinats, entre autres, ça comptait pas trop, étant une fille  embarassed donc un sous-produit  laughing) - et puis sinon, question(s) études de médecine où on doit supporter pendant de longues immenses années  undecided        les rodomontades de(s) dits " Grands " Patrons et à l'hosto de tous les crétins  kiss qui        les singent, même pour " esquiver " cet immense problème qui était/est le problème de l'Institution et pas le mien, évidemment que devant Elle je n'avais pas trop intérêt à réfléchir aux malades - dont du Haut de Sa Superbe et surtout de Son ignorance totale  wink Elle se contrephouttait surprisedparce qu'Elle s'en servait pour me dire que (en défendant les malades,) j'étais donc    une dangereuse contrevenante à l'Ordre établi (patriarcal, donc) → quand je pense qu'en psychanalyse " normalement " tu as le droit de dire tout ce que tu veux  laughing ... non      mais on va dire qu'Elle faisait plus que me guetter légèrement aux tournants  wink

gif-nana-pomme-21-2-18

ben oui parce qu'Elle utilisait aussi la psychanalyse comme une pomme pourrie pour moi en me balançant vous savez, des tournures de phrases alambiquées pseudo-freudo-lacaniennes du genre « l'ordre de la Loi provient du nom du père » → je le dis mal parce que c'est tellement con undecidedenfin vous voyez donc le genre, dès qu'y avait un mec et surtout donc un " Grand " Patron - mais n'importe quel petit chef aussi jouant au Grand Docteur mais notez bien toujours avec Son petit pénis entre les cuisses  wink qui disait un truc  undecided même la dernière des coneries       à l'hosto - et dieu sait tongue-out si les mecs en sortent, des énormités à l'hosto devant des malades archi-vulnérables qui peuvent pas se défendre et des étudiant(e)s [diant(e)s - diant(e)s] qui n'ont que le droit d'approuver et de se taire  laughing⇒ c'était La Parole du Père, Le Maître avait parlé - et même de dire  surprised que ces mecs tuaient des gens, c'était déjà une rébellion inconcevable, bien sûr de ma part,    la gouinasse hors la Loi, la méchante/vilaine perturbatrice sans foi dans le Système,    la destructrice dans " l'âme ", si j'en avais une  de leurs virilités incontesto-triomphales ... putin, mais je pouvais Lui ramener les pires exemples d'assassinats programmés déjà à l'époque  surprised de pauvres gens hospitalisés livrés sur un plateau - technique - au bon vouloir de tous ces gros égos money-mouth couverts par l'Institution et tous ces corps de " métiers " qui gravitent autour, profitant de leur(s) exemple(s) pour laisser libre cours à leurs bas instincts sous couverts de leurs titres également  wink sans que la nana  kiss fasse plus que me sous-entendre, avec Son apparence guindée-statufiée-hypra-féminine  undecidedet Son ton de voix professoral donc à la Dolto® prêtresse catho incontestable  wink de la psychanalyse éducative et des pulsions incestueuses provenant des enfants bien sûr que c'était moi qui étais pas normaleet si Elle osait dire que les mecs étaient tarés, c'était donc uniquement pour dire qu'Elle leur était Supérieure en les ayant " analysés " dans l'espoir que je leur répercute, pour pouvoir dire que j'étais passée à l'acte   (hautement répréhensible  surprised) ... non, j'avais pas intérêt à Lui dire que perso, c'étaient les malades, et non pas ces mecs, qui m'intéressaient  wink → je peux pas dire que cette nana a eue une emprise sur moi, je sentais bien que j'étais censée être pas sensée, rester bien idiote    et soumise  Lui servir de faire-valoir , enfin pire, au mieux me laisser utiliser par Elle  comme véhicule de Ses besoins de vengeance contre la gent masculine devant laquelle Elle s'était toujours soumise - et maintenant installée, à l'extérieur du Système, me farcir la tête avec Son vocabulaire psychanalytique en espérant qu'avec toute la naïveté et la fougue de ma djeunesse, je dérape devant cette rigide Hiérarchie dite hospitalière  et que je me fasse, évidemment, casser  laughing ⇒ Elle aurait fait ainsi beaucoup de coups  : s'autosanctifier  laughing en se montrant irréprochable dans Ses apparences, titres et vocabulaire psychanalysant hyper-normatif, utiliser mon homosexualité pour me désigner        comme anormale et incapable de réussir  laughing et mon souci des malades pour me pousser  mais à me mettre moi-même en faute devant les Patriarches hyper-puissants à l'hosto  winkme bourrer mais le crâne de termes psychanalytiques péjoratifs revenant à de la psychanalyse sauvage et surtout à Son désir/besoin de rabaisser tous ces mâles devant lesquels Elle s'était toujours plus qu'écrasée pour obtenir Ses fameux titres  innocent tout en pouvant dire que c'était moi  embarassedqui me mettais toute seule en danger par immaturité/" incurabilité "/anormalité constitutionnelles  ⇒ je n'obéissais pas à « l'Ordre de La Loi », voyez (pas grave s'Ils tuaient des gens à l'hosto, moi, tout ce que je voulais, c'était détruire le Système, qui était si bien ...)

hosto-drebbing-16-6-17-gif

vous devez  wink vous dire qu'il y en a des givré(e)s dans la profession, oui  donc les psychiatres  money-mouth c'est souvent des sommets, en fait(s) - et souvent donc, on n'a aucune garantie de quoi que ce soit, mais de l'avoir celle-ci quelques années sur le dos  wink ça      m'a oui bien retardée, et encore, je me suis arrangée pour me barrer de là  laughing avant de commencer réellement à bosser  wink comme interne → Elle aurait d'ailleurs sans doute pas supporté,      Elle qui voulait me faire croire qu'Elle était la plus Savante Docteure de la terre entière, ça n'aurait pas résisté à    la confrontation avec la réalité (et puis, te parler comme si tu avais 5 ans, ça ne marche qu'un temps  wink) imaginez quelqu'un(e) de plus vulnérable, en " dépression "  frown ou disons toute situation où l'estime de soi en prend un coup   Elle devait s'engouffrer dans la brèche et jouir  wink    de Son indéniable supériorité à chaque fois - au moins, ça servait à ÇA, à Lui remonter Son égo  laughing ou avec un(e) malade " somatique " comme Ils/Elles disent, je vous dis pas comme Elle devait/pouvait jouer au Docteur ... en tous cas avec moi ça a pas trop marché, elle est quand même tombée sur un nonosse  laughing - j'ai horreur des mots pour  se cacher derrière bien sûr j'aurais pu jouer à me gargariser devant Elle avec toutes sortes de vocabulaires savants, médical ou analytique, mais je préfère parler en français que toulemonde pige ce que je dis  wink - je m'en suis tirée en ne parlant pas de choses importantes, donc, en n'écoutant pas ses " diagnostics " sauvages et vengeurs à l'encontre, principalement, de toulesautres médecins donc pour me faire croire qu'Elle était supérieure  undecidedà toulemonde, et surtout, en ne réfléchissant pas devant Elle à comment essayer de devenir une toubibe pas trop nulle (les premières longues années de médecine à la fac étant tout sauf de la médecine ou de la science, mais que du bachotage, ça tombait bien  laughing) → non mais perso, j'ai jamais pigé  frown que le " Savoir " - même à propos d'un tout petit truc, même frelaté, même quand on est complètement à côté de la plaque, qu'on raconte n'importe ouate et même qu'on ment  surprised ça serve à Se montrer supérieur(e) et à essayer de rabaisser l'autre  frown et chez Elle en se disant rondement toute-sachante  tongue-outet en " critiquant " sauvagement d'entrée de jeu ton Elle-disant « désir de toute-puissance et de duel », en plus (et en cherchant de toutes Ses forces à t'écraser et préventivement aussi sous Ses apparences de Féminité triomphale mais entièrement soumise au Patriarcat, espérant néanmoins que toi tu fasses écraser totalement par les gros Patriarches  kisssévissant dans la profession) ... bon, faut croire que je pigerai jamais → sur ce, je dois      vous laisser, aminches, en attendant je vous fais plein d'énormes bisous  embarassed de nouvelle année

gif-diable-encore-bis-3112-19

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.