La Dictature de la BCE

 

                                                                         La BCE lance un avertissement aux politiques


BCE.jpg

 

 Voici le sympathique visage du Dictateur de l'Europe.

Ce personnage et son équipe de Financiers intégristes somme nos gouvernants d'on notre cher

président François Hollande de ne surtout pas créer de déflation . Ils imposes une inflation minimum

de 2% et si c'est 3% ou plus tant mieux. Au même moment notre cher Président et  son premier sinistre Manuel Valls mènent au galop leur plan d'économie de 40 Milliards d' Euros comme dans l'ensemble des Pays Européens ce qui veut dire Gèle des retraites, des minimas sociaux, des salaires

C'est mortel pour les familles les plus en difficultés d'Europe qui sont déjà saignées à blanc.

Ce qui doit représenter approximativement 60 millions de personnes.

Sommes nous capables et en particulier le Parti Nouvelle Donne associé aux autres qui s'insurgent contre ce danger d’effondrement économique à moyen terme d'organiser une résistance courageuse et une opposition capable de les faire plier ?

nous pouvons aussi organiser une économie parallèle , elle commence à exister et je suis certain qu'elle peut leur faire faire des cauchemars.    

En conclusion le 25 Mai prochain la solution :

Le vote Nouvel Donne ...

Renaud Debuire  : référence à l'article publié dans le Monde du 09/05 2014

Le Monde :la-bce-lance-un-avertissement-aux-politiques_

Comme largement anticipé par la communauté financière, la Banque centrale européenne (BCE) n'a pas dégainé son « Quantitative easing » (QE), son arme suprême pour lutter contre le risque déflationniste.

quantitative easing

Définitions Web

Le terme assouplissement quantitatif, traduction de l'anglais quantitative easing, désigne un type de politique monétaire dit « non conventionnel » auquel peuvent avoir recours les banques centrales dans des circonstances économiques exceptionnelles, telles que des crises économiques et ..

Enfin, même si la BCE avait décidé d'agir, encore aurait-il fallu qu'elle sache quels instruments utiliser. « La baisse du taux directeur aurait un effet limité sur l'inflation », commente Patrick Artus, chef économiste de Natixis.

Quant à l'efficacité d'éventuelles mesures non-conventionnelles, elle est également discutable. A l'exemple du possible achat de créances titrisées d'entreprises : ce marché est aujourd'hui trop petit pour que les achats aient un impact significatif.

A qui va t-on refiler ces titres boursiers pourris au risque de recréer à nouveau l' effondrement tel

que les subprimes aux USA de 2007 ?

Renaud Debuire

http://aftvlileman.blogspot.fr/2014/05/la-bce-lance-un-avertissement-aux.html

 


Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.