Le déficit pour recycler les impôt vers les riches.

Une remarque intéressante de Robert Reich sur les baisses d'impôt aux E.U.A.

Robert Reich a publié sur The American Prospect une remarque intéressante.

Les Républicains ont réussi à obtenir fin 2017 de Donald Trump ce pourquoi ils l'avaient fait élire : une massive baisse d'impôts profitant aux plus riches. Ces baisses d'impôts augmentent, et augmenteront dans le futur, le déficit public. Ce déficit financé par l'emprunt donne lieu à des versements d'intérêts aux prêteurs. Si l'on tente de dessiner les flux résultants on constate que les moins fortunés alimentent le Trésor par leurs taxes. Ces taxes servent donc partiellement à payer les intérêts servis aux plus riches qui ont pu consacrer une partie des sommes résultant de leurs baisses d'impôts. 

Au final le mécanisme, par le biais du déficit, revient à faire subventionner les plus riches par les moins riches.

Bien joué. 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.