Les moufles de Bernie

Qui a volé la vedette de l'investiture de Joe Biden ? Les moufles artisanales de Bernie. Merci Naomi Klein de son article de The Intercept.

Comme d'autres j'avais remarqué la posture de Bernie Sanders lors de la cérémonie d'investiture de Joe Biden et Kamala Harris. Assis à l'écart, soigneusement respectueux de la distanciation, voûté comme le grand-père du Vermont qu'il est Bernie mettait bien en évidence les moufles qui protégeaient ses mains du froid washingtonien.

Il n'a pas fallu longtemps pour que la photo envahisse l'Internet et que l'histoire des moufles fabriquées par une habitante de l'état de Bernie à partir de récupération de polaires et envoyées au sénateur se répande.

Cela ne pouvait échapper à la sagacité de Naomi Klein qui a tenté d'en extraire la substantifique signification politique dans un article de The Intercept.

Elle y voit au moins cinq interprétations possibles.

1-Les moufles comme témoignage d'une réserve.
La posture de Bernie à l'écart de la foule ne manifeste pas un boycott. Personne autant que lui n'a voulu l'éviction de Donald Trump. Il a tout fait pour obtenir ce résultat. Mais il n'est pas dupe de la célébration de l'unité inter-partisane fabriquée par les élites. A la différence des tenues chics de Jill Biden et Kamala Harris les moufles artisanales leur disaient "nous attendons de voir ce que vous aller faire".

2-Les moufles comme un avertissement.
Au-delà de la distance manifestée les moufles pourraient aussi leur rappeler, maintenant que Bernie est devenu une des personnes les plus puissantes du Congrès en président de la Commission des Finances du Sénat, de tenir les promesses de transformations attendues par le pays sous peine de subir les conséquences.

3-Les moufles comme la conscience des "progressiste" (traduite ici le mot "liberals" n'est pas simple).
Le succès de l'image des moufles a dépassé la base de Bernie et atteint la frange de ces progressistes qui avaient tendance à moquer la dangereux socialiste du Vermont et le trouvent tout à coup adorable avec ses si mignonnes moufles.

4-Les moufles comme témoignage de classe.
Alors que les familles du président et de la vice-présidente habillées par des couturiers de renom se répandent dans les magazines de mode Bernie manifeste avec son manteau ordinaire et ses mains confortablement protégées l'enracinement dans la réalité du peuple.

5-Les moufles comme expression de la force du mouvement.
A peine Bernie assis sur sa petite chaise que le déferlement a commencé sur l'Internet manifestant, plus que l'hymne national à grand spectacle de Lady Gaga, la présence et la force des idées majoritaires dans l'électorat Démocrate et au-delà : L'assurance santé universelle, l'annulation de la dette étudiante, etc...

Et maintenant j'ai un peu plus chaud aux mains.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.