Vers l'élection au jour le jour

La Géorgie qui oscille entre les deux candidats. Rien n'est joué mais que la Géorgie puisse basculer est une bonne nouvelle. Le point médian de l'élection semble bien côté bleu.

Le 23/10/2020. 11 jours avant Election Day.

La carte des grands électeurs.

La Géorgie joue à la balançoire chez Josh Putnam : http://www.frontloadinghq.com

Hier plutôt Trump l’état est aujourd’hui plutôt Biden.

L’écart en grands électeurs repasse à 164 à l’avantage de Biden. La Géorgie pourrait-elle être le point d’équilibre de cette élection? Ce serait une bonne nouvelle et confirmerait que la Floride soit vraiment basculée côté bleu. Mais les retournements de situation ne sont pas terminés. Le fait que la tendance ne soit pas à un rapprochement continue des position confirme que le processus en cours n’est pas similaire à celui de 2016 et ne suit pas les règles habituelles.

 

Les faits saillants.

La campagne.

Evidemment le débat d’hier soir domine la journée. Y-aurait-il un vainqueur?

Oui sans aucun doute et à peu près tout le monde semble d’accord sauf quelques excités trumpistes comme Ann Coulter, la blonde enragée raciste. Kristen Welker, l’animatrice du débat a maitrisé son sujet et les deux candidats.

Le Débat lui-même a été plus calme qu’attendu en général, y compris par moi. Cela tendrait à confirmer que depuis quelques semaines sinon mois -depuis l’arrivée de Mark Meadows comme chef de cabinet de la Maison-Blanche- la campagne Trump et le président lui-même sont relativement sous contrôle d’une partie de l’establishment Républicain qui tient à limiter les dégâts.

La pandémie qui domine la situation et plane dans tous les esprits a sans doute aussi contribué à empêcher des débordements qui auraient semblé hors de propos comme le remarque Heet Jeer dans The Nation.

Si Donald Trump a bien comme prévu lancer son attaque à propos du fils de Biden et de son parcours en Ukraine les choses ont tourné cours et son adversaire n’a même pas eu à sortir l’affaire du compte chinois de la famille Trump et des 200000 dollars payés en impôts à l’ennemi commun, la Chine. Tout se passait comme si un accord au moins tacite des deux camps paralysés à l’idée de la bévue fatale à une dizaine de jours de l’échéance arrêtait tous les coups tordus ou extrêmes.

Sur le contenu les surprises sont plutôt venues de Biden toujours contraint à une marche d’équilibriste entre une gauche qui constitue toujours la colonne vertébrale militante Démocrate -même hors parti- d’une part et les riches donateurs et la fraction de l’électorat Républicain qu’il pense devoir séduire. Donc « un coup à droite, un coup à gauche ». Pour la droite il réaffirme son opposition à la proposition d’assurance-santé universelle publique  connue sous le nom de « Medicare for All » et pour la gauche il attend la fin du débat pour dire son hostilité à l’exploitation pétrolière abusive (fracturation) en annonçant son intention de préparer le pays pour la sortie des énergies fossiles (pétrole et gaz).

Sur l’assurance-santé le débat n’est pas clos mais surtout la  mise en pratique fera la différence et il ne me semble pas certain que la piste de la droite Démocrate ne soit pas la bonne pour au final arriver à Medicare for All. La difficulté de la proposition telle qu’elle est formulée par la gauche de Bernie Sanders ou Alexandria Ocasio-Cortez réside dans la transition qui se heurte à deux oppositions. La première sans surprise vient de l’industrie de l’assurance qui est frontalement attaquée. Et qui finance significativement les élus Démocrates. L’autre résistance émane de la masse majoritaire des assurés qui tiennent leur protection de l’assurance contractée par leur employeur at qui souvent donne satisfaction. Faire admettre à cette population qu’elle abandonne un système qui fonctionne pour   passer à une formule à financement public toujours soupçonné de dérive bureaucratique et de corruption ne se fera pas en un jour. Par contre la perspective formulée par l’équipe Biden-Obama de restaurer et étendre l’Affordable Car Act (Obamacare) et d’étendre Medicare et Medicaid qui sont eux aussi assez favorablement perçus permet sans doute de faire avancer le dossier. L’extension des systèmes Medicare et Medicaid peut ainsi avancer vers une fusion de ces systèmes, d’y intégrer le troisième, Social Security et même le système de protection santé pour les enfants que propose Elizabeth Warren. Offrir comme le laisse penser Joe Biden une « public option » dans le nouvel Obamacare permet la migration des assurances privées souscrites par les employeurs vers ce système public si les conditions sont compétitives et ainsi assécher leur marché à terme.

Dans cette élection qui risque de se jouer sur des marges si elle n’est pas simplement confisquée par un coup d’état plus ou moins déguisé les électeurs transfuges, abstentionnistes ou  électeurs de tiers parti (Gree et Libertariens) de 2016 feront une part de la différence. Ce sondage montre qu’ils voteraient en majorité (absolue:63%) pour Biden et très minoritairement (21%) pour Trump.

Parmi les autres catégories auxquelles la chasse électorale est ouverte figurent évidemment les hispaniques. En Arizona le candidat Démocrate Mark Kelly, ancien astronaute, ne s’en cache pas avec cette vidéo en espagnol. Cet état peut marquer cette année en élisant un second sénateur Démocrate.

On attends toujours une « October surprise ». Et le temps passe Monsieur Trump. Cinquante millions d’électeurs ont déjà voté.

Les liens du jour.

23/10/2020

LA CAMPAGNE
https://thehill.com/homenews/campaign/522374-trump-biden-tangle-over-wall-street-ties-fundraising //Ce besoin maladif besoin d’être le plus a poussé Donald Trump a revendiqué de pouvoir lever plus de fonds que Joe Biden s’il le voulait  malgré l’évidence de sa défaite sur ce plan et le fait que sa campagne souffre maintenant d’un déficit dans la présence télévisuelle.
https://www.vox.com/2020/10/22/21529649/debate-who-won-trump-biden-mute //Perdants : Donald Trump, Medicare for All, Les sénateurs Républicains, La justice sociale, La Chine qui est le bouc émissaire de cette campagne. Gagnants : Joe Biden, Kirsten Welker, le bouton Mute, New-York.
https://www.thenation.com/article/politics/trump-biden-second-debate/ //La pandémie rend ce débat inutile. Quand Donald Trump reste calme il ne peut pas faire la différence avec son adversaire. Le résultat ne le fera pas couler dans les sondages. La campagne est écrasée par le poids de la situation épidémique. Comme si les enjeux de ce second débat avaient paralysé les candidats. Donald Trump est resté relativement calme et n’a pas martelé le cas Hunter. Biden n’a pas sorti le compte chinois de Trump. Une sorte d’équilibre de la terreur dans lequel chacun des deux adversaires savait jusqu’où ne pas aller trop loin. Le besoin de ne pas couler a fini par être plus fort que le désire de marquer des points décisifs.

https://talkingpointsmemo.com/edblog/quick-take-2

https://prospect.org/politics/how-many-self-deceptions-can-our-president-sustain-trump-debate-2020/

https://thehill.com/homenews/campaign/522390-social-media-users-praise-welkers-debate-moderating //La vraie gagnante?
https://www.salon.com/2020/10/23/poll-shows-most-who-voted-third-party-in-2016-are-supporting-biden-over-trump-in-2020_partner/ //Les indécis de 2016 feront une partie de la différence cette année. Une majorité (53%) soutient Biden.
https://www.commondreams.org/news/2020/10/23/cruelty-was-always-plan-pressed-mass-family-separations-final-debate-trump-smears //La cruauté au centre de la politique trumpienne. Six enfants morts dans les cages. Les femmes soumises à chirurgie inutile contre leur gré. Déportations en pleine péndémie…
https://thehill.com/latino/522371-mark-kelly-releases-spanish-ad-featuring-rep-gallego //La chasse aux électeurs hispaniques continue. L’AZ joue un rôle majeur dans la conquête du Sénat puisque les Démocrates pourraient emporter les deux sièges.
CHRONIQUE DE LA SUPPRESSION DES ELECTEURS

SCOTUS ET TRIBUNAUX

LES PETITS JEUX DE DONALD

LE MUR TRUMPIEN

PETITE NOUVELLES DU GOP
https://www.salon.com/2020/10/23/republican-party-has-spent-nearly-1-million-making-sean-hannitys-book-a-bestseller/ //Un investissement du GOP sur un excité de Foxx News.
LE RESTE

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.