Dominique Dutilloy
journaliste
Abonné·e de Mediapart

22 Billets

0 Édition

Billet de blog 31 janv. 2013

Lettre ouverte à Jean-Pierre Azéma

Dominique Dutilloy
journaliste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Date de publication : 31 octobre 2012

ISBN 978-2-8-87495-161-9

248 pages

Prix : 19,90 €

Editeur : André Versaille Editeur

 http://www.andreversailleediteur.com/?livreid=831

Monsieur,

M’intéressant énormément à l’Histoire de la France pendant la période de la IIème Guerre Mondiale, j’ai lu très attentivement votre livre, « Vichy-Paris Les collaborations  Histoire et mémoires ».

Si votre ouvrage est très intéressant à tous points-de-vue, car il a le mérite de répondre à toutes les questions que se posent les Français, et parce qu’il a le mérite de participer à cet essentiel devoir de mémoire, il contient, cependant, de nombreux mensonges historiques, qui s’avèrent être des insultes diffamantes à l’encontre de laVille de Vichy et à l’encontre de sa population : les Vichyssois.

En effet, et il se trouve que je suis un Vichyssois, tout au long de votre essai, il est question du « Régime de Vichy », du « Gouvernement de Vichy », des« Vichystes »(1)… Vous allez beaucoup plus loin lorsqu’il est question, à plusieurs reprises, de « Vichyssois » pour parler des membres du Gouvernement de l’Etat Français ou pour parler du Régime politique de ce même Etat !

Or, comme vous le savez, cette facilité de langage, qui est une tolérance admise dans nos règles rédactionnelles ne devrait pas être de mise, puisqu’il n’est pas logique de donner le nom d’une ville à un gouvernement qui y siège ou qui y a siégé par le passé, pas plus qu’il est admis de donner le nom des habitants d’une ville à un gouvernement qui siège dans cette ville ou qui y a siégé.

De ce fait, Monsieur, il serait plus logique de parler du Gouvernement de l’Etat Français, du Gouvernement Darlan, du Gouvernement Flandin, du Gouvernement Laval, ou, tout simplement, du Gouvernement Pétain/Laval, quand le Maréchal Pétain était en même temps Chef de l’Etat Français et Président du Conseil des Ministres, alors que Pierre Laval était Vice Président du Conseil des Ministres. De même, au lieu de parler des Vichyssois  ou des Vichystes, il serait plus logique de parler des collaborationnistes, des collaborateurs, des Maréchalistes, des Pétainistesou bien des Lavalistes.

Alors, ne serait-il pas temps de cesser de cacher l’histoire derrière la géographie d’une ville(2),d’autant que ce mensonge insultant et diffamant et nuisible à la création de l’emploi dans Vichy, dans son agglomération et dans son bassin d’emploi. A ce sujet, je vous invite à lire très attentivement, sur le Site Vichy est une Ville, ces deux liens : 

http://vichycestuneville.wordpress.com/2012/10/01/le-mesemploi-de-vichy-en-baisse/  

http://vichycestuneville.files.wordpress.com/2012/10/capture-d_c3a9cran-2012-10-01-c3a0-19-18-59.png

La Ville de Vichy et sa population : les Vichyssois méritent qu’on les laisse en paix, qu’on cesse de les juger face à l’Histoire de notre Pays, alors que ce sont le Maréchal Philippe Pétain, son Gouvernement, ses fonctionnaires (civils, militaires et policiers) et collaborateurs zélés, qui devraient, au nom de la Mémoire, être jugés face à l’Histoire de notre Pays.

Pour terminer, Monsieur, Vichy est une ville et non une personne ; les Vichyssoiset bon nombre d’entre eux ont résisté face à l’occupant nazi et face à ses collaborateurs et collaborationnistes, se seraient bien passé de cet héritage ‘’forcé’’ et ‘’imposé’’ dont ils ne sont pourtant pas les légataires universels !

Pour vous en convaincre, je vous invite à lire très attentivement mon article, en consultation libre et gratuite sur Médiapart« Pourquoi toujours cacher l’histoire derrière la géographie ? »(3)

Vous remerciant pour toute l’attention que vous porterez à la lecture de ma lettre ouverte, ainsi que pour les réponses que vous me donnerez, je vous prie d’agréer,Monsieur, mes sincères salutations confraternelles.

Dominique Dutilloy,

Journaliste et Ecrivain

(1)         Terme que je refuse totalement bien qu’il soit utilisé très souvent et qu’il soit présent dans Le Petit Larousse Illustré et dans la plupart de nos dictionnaires. Il est à noter qu’il est formellement interdit d’utiliser  le terme « Vichyste » dans les concours de Scrabble.

(2)         L’auteur de cette phrase est Gérard Charasse, Député de l’Allier et auteur de la Proposition de Loi visant à substituer, dans les communications publiques invoquant la période de l’État français, aux références à la ville de Vichy, l’appellation « dictature de Pétain », consultable sur ce lien : http://www.assemblee-nationale.fr/14/pdf/propositions/pion0277.pdf

(3)         http://blogs.mediapart.fr/blog/dominique-dutilloy/311210/pourquoi-toujours-cacher-lhistoire-derriere-la-geographie

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Discriminations
En Haute-Loire, au « pays des Justes » : la rumeur et les cendres
Le village de Saint-Jeures, réputé pour avoir sauvé des juifs pendant la guerre, n’est pas épargné par l’islamophobie. Quand Yassine, un jeune chef d’entreprise à son aise, décide d’y faire construire une maison et d’installer sa famille, les pires bruits se mettent à courir. Jusqu’à l’incendie.
par Lou Syrah
Journal — Extrême droite
Les « VIP » de Villepinte : l’extrême droite et la droite dure en rangs serrés
Parmi les invités du meeting de Villepinte, des responsables identitaires, des anciens d’Ordre nouveau et du Gud et des royalistes côtoient les cathos tradis de La Manif pour tous et les transfuges du RN et de LR. La mouvance identitaire s’apprête à jouer un rôle majeur dans la campagne.
par Karl Laske et Jacques Massey
Journal — Médias
« Le Monde » : Matthieu Pigasse vend la moitié de ses parts à Xavier Niel
Après avoir cédé 49 % de ses parts en 2019 au milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, le banquier en cède à nouveau 49 % au patron de Free, qui devient l’actionnaire dominant du groupe de presse. En situation financière difficile, Matthieu Pigasse ne garde qu’une participation symbolique.
par Laurent Mauduit
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener
Billet de blog
Le convivialisme, une force méta-politique
Vu d'ailleurs le convivialisme peut sembler chose bien étrange et hautement improbable. Parmi ses sympathisants, certains s'apprêtent à voter Mélenchon, d'autres Jadot, Taubira ou Hidalgo, d'autres encore Macron... Ce pluralisme atypique peut être interprété de bien des manières différentes. Les idées circulent, le convivialisme joue donc un rôle méta-politique. Par Alain Caillé.
par Les convivialistes
Billet de blog
Et si nous avions des débats constructifs ?
La journée internationale de l'éducation de l'UNESCO, le 24 janvier, est l'occasion de rappeler que les savoirs et expertises de toutes et de tous sont essentiels pour nourrir les conversations démocratiques.
par marie-cecile naves
Billet de blog
Une constituante sinon rien
A l’approche de la présidentielle, retour sur la question de la constituante. La constituante, c’est la seule question qui vaille, le seul objet politique qui pourrait mobiliser largement : les organisations politiques, le milieu associatif, les activistes, les citoyens de tous les horizons. Car sans cette réécriture des règles du jeu, nous savons que tout changera pour que rien ne change.
par Victoria Klotz