Dominique Faye
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

0 Édition

Billet de blog 4 août 2017

Dominique Faye
Abonné·e de Mediapart

Alliance française, son rayonnement est aussi radin que le soleil de l’été 2017

Histoire d’un jeune professeur de Français langue étrangère (FLE) qui n’aura pas de retraite.

Dominique Faye
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Pourquoi ne pas rebondir sur l’article de Fabien Cazeaux « Fronde contre Jérôme Clément, patron de l'Alliance française » pour afficher ma perplexité face à cette « vitrine de la France et de la Francophonie » ? Ma perplexité s’est installée il y a deux ans lorsqu’un proche, dûment équipé du DAEFLE, le diplôme nécessaire pour l’enseignement du Français langue étrangère (FLE) et parfaitement hispanophone, a été engagé par l’Alliance française pour enseigner dans un pays d’Amérique du Sud.

Postulant depuis la France, il s’est d’abord vu signifier que le billet d’avion serait à sa charge. Bon. Il est vrai qu’un jeune diplômé peut tout de même se payer un billet à 800 euros pour donner un coup de pouce à la brillante carrière qui se présente (héhé, y’en a bien qui doivent contribuer au sauvetage de la France et de l’Europe à raison de 5 euros par mois). Quand on aime, on ne compte pas, et ces jeunes professeurs ont les crocs, l’enseignement pour passion, l’esprit d’aventure et le dévouement à leur patrie et à sa langue chevillés au corps.

Et puis la paie de 700 US$ est sacrément motivante ! Après tout, ils n’auront qu’à se loger, s’équiper, se nourrir, se blanchir, et éventuellement, se payer un billet de retour vers la France. Rien à dépenser en fariboles, y’a pas le temps, il faudra préparer les cours. Alors roule !

Et surtout, ferme-la. Comme le dit Fabien Cazeaux, la fronde contre Jérôme Clément « est un conflit qui fait désordre, dans une institution peu habituée aux polémiques et aux règlements de comptes en interne ». Ferme-la quand on t’explique ton programme à l’arrivée : une classe de chaque niveau — de la sixième à la terminale ­­— ça occupe, en terme de préparation de cours, pas le temps de dépenser des sous au troquet. Ferme-la quand on te glisse ces 700 US$ de la main à la main, tu vas niquer les impôts ! Ferme-la quand tu t’étonnes de l’absence de feuille de salaire, y’a pas de salaire !

Eh oui, voilà ce que notre jeune travailleur a appris de son premier poste : les cotisations sociales (ah oui, les charges) sont un poids dont l’Alliance française, « rattachée directement au Quai d’Orsay » comme le précise Fabien Cazeaux, a su s’affranchir. La sécu ? Ben de toutes façons, ça ne marcherait pas ici. Le chômage ? Dans l’enseignement, ce n’est pas vraiment une tradition... La retraite ? Bien le temps d’y penser, et de toutes façons, les retraites, dans quarante ans, que seront-elles devenues ?

Ne demande pas ce que tu as comme assurance de toucher comme convenu tes 700 US$, « Aie confiance ! ». L’Alliance française a pour objectif de faire rayonner la culture française à travers le monde, et toi, jeune professeur, tu es un de ses rayons ! Peut-être la crise que traverse aujourd’hui cette honorable intitution, « la plus aïgue de son histoire » va-t-elle redonner de la voix à quelques rayons de l’Alliance française de par le monde. J’aimerais bien les entendre.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
#MeToo, 5 ans après : notre émission spéciale
Le 5 octobre 2017, un mot-dièse va faire le tour de la planète : #MeToo (« moi aussi »), une expression pour dire haut et fort les violences sexistes et sexuelles. Cinq ans plus tard, les rapports de domination, de pouvoir, ont-ils vraiment changé ?
par À l’air libre
Journal
MeToo, plus de cinq ans d’enquêtes
Parmi les centaines d’articles publiés et émissions réalisées par Mediapart, ce dossier rassemble une sélection d’enquêtes marquantes, du monde du travail à celui de la musique, de la politique au cinéma, et fait la chronique des défaillances de la justice.
par La rédaction de Mediapart
Journal
Face aux affaires, l’opposition s’indigne, l’exécutif se terre
Les dernières mises en cause par la justice de deux figures du pouvoir, Alexis Kohler et Éric Dupond-Moretti, sont venues perturber mardi la rentrée parlementaire. Face à des oppositions plus ou moins véhémentes, l’exécutif et la majorité en disent le moins possible, en espérant que la tempête passe.
par Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani
Journal — Exécutif
Kohler, Dupond-Moretti : et soudain, il ne se passa rien
Le président de la République n’a pas jugé nécessaire de réagir après l’annonce du procès à venir de son ministre de la justice et de la mise en examen de son bras droit. Il mise sur le relatif silence des médias. Et ne s’y trompe pas.
par Michaël Hajdenberg

La sélection du Club

Billet de blog
Après les élections, vers le post-fascisme
Aujourd'hui, en Italie, l'institutionnalisation du fascisme va porter l'agression raciste et patriarcale à un niveau supérieur. Avec cette combinaison du fascisme et de la technocratie, le gouvernement Meloni ne sera probablement pas simplement un gouvernement Draghi plus raciste. Nous verrons dans quelle mesure les alliances internationales, l'Union européenne et la Présidence de la République pourront limiter et contenir les dégâts. 
par Bruno Montesano
Billet de blog
Ouvrir les yeux sur le fascisme qui vient
Un peu partout, « la loi et l’ordre » s’imposent, sous une forme directement inspirée des années 40 comme Italie, ou de façon plus insidieuse, comme chez nous. De L’écofascisme au post-fascisme en passant par l’autoritarisme policier ultra-libéral, c’est cinquante nuances de brun. Et il va falloir commencer à sérieusement s’en inquiéter, si on ne veut pas voir nos gosses grandir au son des bottes.
par Mačko Dràgàn
Billet de blog
L'Italie post-fasciste : en marche vers le passé
La victoire du post-fascisme, déflagration annoncée, menace nos systèmes démocratiques imparfaits et l'Europe qui subit une guerre de conquête et un bouleversement interne avec ces extrêmes-droites qui accèdent au pouvoir. Faut-il attendre les catastrophes pour crier ? La remise en cause de vieux réflexes ne demandent-elles pas une actualisation pour agir sur notre époque sans se renier ?
par Georges-André
Billet de blog
La grande nostalgie
Les nostalgiques de l'ère fasciste s'en donnent à cœur joie pour ressortir les reliques de l'époque. Dimanche matin à Porta Portese, le plus grand marché aux puces de la capitale, j'ai trouvé un choix impressionnant de memorabilia de l'ère Mussolini.
par D Magada