la robe qui vole

Il y a tellement de beaux moments dans la vie que l’on finit par les oublier, des instants fugaces qui éclairent l’existence et qui passent parfois inaperçus. Le regard d’un enfant qui retrouve sa mère après une journée passée à l’école, à la cantine, à la garderie et chez la nounou, tellement de temps passé à croire qu’il était abandonné, ce regard. Les vagues de l’océan qui viennent terminer leur course sur la plage en creusant de larges lagunes pour rendre la chose encore plus difficiles, et cela se répétant sans cesse . Cette femme qui se presse pour rejoindre celui qu’elle aime, le pas sur, la respiration rapide à l’idée de le serrer dans ses bras. Le vol lourd de deux signes au dessus d’un étang . L’heure bleue en baie de somme, quand la lumière s’éteint lentement et qu’il ne reste que le bruit des goélands et des vagues de la mer montante . Cette chevelure au vent qui fait jeter une mèche sur le visage, jusque dans le coin de cette bouche entrouverte. La pluie qui tombe , droite, dehors, quand je suis dedans devant la cheminée. Cette jeune femme qui marche vers vous et vers son destin avec une robe à fleurs un jour d'été. Tant de belles choses qui font que l’on aimerait que le vie dure, encore, encore. A la recherche du bonheur, juste le temps d’une vie.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.