reinventer la maison de retraite alzheimer solidaire

Ce sont des principes institutionnels qui règlent la vie des EHPAD et des principes médicaux, il faut desinstitutionnaliser et démédicaliser la prise en charge, la vieillesse n'est pas une maladie.

Réinventer l’unité de vie Alzheimer solidaire et adaptée

Partant du principe que la vieillesse n’est pas une maladie, que la « maladie » d’Alzheimer est un handicap cognitif et que c’est à l’environnement à s’adapter au Handicap et non l’inverse.

Ce sont des principes institutionnels qui règlent la vie des EHPAD  et des principes médicaux, il faut desinstitutionnaliser et démédicaliser la prise en charge.

Une maison de retraite ou le personnel aurait le même rôle en dehors des restrictions liées au diplôme, c’est-à-dire que les infirmières peuvent être amenées à faire la cuisine dans l’unité Alzheimer, ou animer une activité, ou faire les toilettes et le ménage de la chambre du résident, ou le personnel de service peut être amené à aider une personne à réaliser sa toilette de même pour l’animatrice. Plus de hiérarchie institutionnelle mais une hiérarchie de compétences et fonctionnelle.

Une maitresse de maison pour coordonner la vie dans la maison, élue pour une durée déterminée par le personnel de la maison non pas en fonction de ses diplômes mais en fonction de ses qualités humaines.

Plus de blouse mais des vêtements civils adaptés aux actes professionnels.

Une maison ou les familles seraient impliquées dans la vie de tous les jours, en fonction des disponibilités de chacun et des compétences, c’est-à-dire qu’un jour il peut y avoir une après-midi musique avec un fils de résident sachant jouer du violon, un autre après-midi confection de pâtisserie ou tricot avec une autre famille, une soirée conte ou lecture …

Une maison ou il n’y aurait plus d’heure pour se lever ou se coucher, plus d’heure pour manger, plus de toilette imposée avec un personnel imposé .

Une maison ou les repas seraient confectionnes avec les résidents qui le désirent ou les familles, avec l’aide d’un professionnel, cuisinier ou autre.

Une MAISON !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.