Pardon de vous le dire

Mr Macron, pardon de vous le dire ;) je je je

Mr, pardon de vous le dire, je suis ravie de constater que je vais perdre environ 50 euros par mois sur ma retraite de 2500 euros après avoir donné ma sueur, mon temps et mon énergie pendant 43 ans! Ah mais, je comprends bien que je fais partie des riches en gagnant en un mois ce que vous gagnez en 4 jours à peine!

Je comprends bien que 80% des français ne vont plus payer de taxe d'habitation parce qu'ils gagnent moins de 1500 euros par mois. Eh oui, 80% des français ont à peine de quoi vivre, c'est magnifique! Mais, pardon de vous le dire, vos promesses de compenser ce manque à gagner auprès des communes est plus qu'inquiétant quand on voit ce qui s'est passé après la suppression de la taxe professionnelle. Adieu donc à la remise en état de la piscine, à la construction du stade, ou à l'amélioration de l'état de la chaussée, etc, etc... Ce n'est pas grave, les communes n'auront qu'à augmenter la taxe foncière, les propriétaires sont moins pauvres que les locataires, ils paieront après s'être saignés des années à filer des intérêts aux banques en remboursement d'une écriture sur un ordinateur...

Pardon de vous le dire, mais j'ai bien compris que les chômeurs seront désormais des esclaves corvéables à merci et que l'ancien guichetier sera converti en chaudronnier si c'est ce dont sa région a besoin et tant pis si ça ne correspond pas franchement à son idéal de vie! Un idéal de vie? Mais enfin, quand on est chômeur, on devient chauffeur Uber avec une cravate et un costume ou manoeuvre chez Amazon et on s'estime déjà content d'avoir un job non? Nous ne sommes vraiment que des pions sur votre échiquier et vous nous annoncez tout ça avec votre sourire carnassier qui me fait froid dans le dos!

Pardon de vous le dire, mais j'aurais aimé vous entendre sur ce scandale concernant votre collaborateur ayant des accointances avec Servier, ce que vous prétendez presque avoir ignoré, alors que vous promettiez, il y a quelques semaines, de rembourser spéciquement un remboursement contre l'hypertension issu justement du laboratoire Servier. Vous clamez n'être pas soumis aux lobbys? De qui vous moquez-vous?

Mr, bien que j'hésite encore, je vais sans doute glisser dans l'urne une enveloppe avec votre nom puisque je suis prise en otage entre la guillotine ou la chaise électrique pour faire court, mais, pardon de vous le dire, avec le sentiment que cette situation a été parfaitement orchestrée.

Mr, soyez sûr que la rue va être très chaude, que l'idée de voir tomber vos ordonnances me rend folle de rage, et que j'ai bien conscience que vous vous en foutez totalement parce que vous avez le pouvoir de jouer avec nos vies. Pardon de vous le dire, tout ça va très mal finir!

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.