Vendredi noir en France

Le plus grand nombre, les traîtres, le déni de démocratie, tout ça là, maintenant...

Vendredi noir en France :

La Schiappa chez le "plus grand nombre" comme elle dit, (ou comment on nous considère, nous le peuple, la plèbe quoi, qui se vautre, le vendredi soir, dans la médiocité de ce type de "divertissement" et grâce auquel elle va pouvoir vous parler! A quand Schiappa dans un truc comme les anges de la téléréalité pour se faire entendre de la jeunesse qui, elle aussi, sûrement, se vautre...etc..., )

Création d'une liste de pseudos gilets jaunes aux européennes (ou comment pactiser avec le diable),

Macron apporte son soutien au coup d'état au Vénézuela et dit son admiration pour le courage du peuple brésilien. (il nous cherche ou quoi?). Accessoirement, le Vénézuela devance l'Arabie Saoudite en quantité de pétrole et de gaz.

Bref, ce n'est pas le moment de relacher la pression, jusqu'à la grève quasi générale à durée indéterminée qui va rester la seule solution pour se faire entendre. J'ai une liste de revendications longue comme le bras!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.