Dominique Natanson
Animateur du site Mémoire Juive & Education
Abonné·e de Mediapart

9 Billets

0 Édition

Billet de blog 28 janv. 2021

Dominique Natanson
Animateur du site Mémoire Juive & Education
Abonné·e de Mediapart

Sale indigéniste !

Indigéniste ! L'adjectif tue !

Dominique Natanson
Animateur du site Mémoire Juive & Education
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Tous ceux qui s’en prennent à l’antiracisme politique, de l’extrême droite au Printemps républicain, de Valeurs actuelles aux épigones du PS, de Clavreul à Valls, des macronistes à certains secteurs de la gauche bien pensante, se ruent à l’assaut de la forteresse indigéniste. Ainsi, quand une tribune d’universitaires et de personnalités est publiée en soutien à Houria Bouteldja, il suffira pour Le Point1, dès les premières lignes d’un article, de la désigner comme « militante indigéniste » pour discréditer, sans peine, toute leur démarche intellectuelle. L’offensive de l’extrême droite et de ses suiveurs de tout poil ne vise pas seulement à salir une militante et une intellectuelle qui a beaucoup apporté à la réflexion sur le racisme contemporain, mais à contaminer, dans le rejet, par la contagion d’un bad buzz, tous ceux qui pensent que le racisme, dans notre société post-coloniale, reste un instrument de domination sociale et d’interdire, en fin compte, de mener les débats antiracistes, dans un cadre intersectionnel.

Indigéniste ! Comprenez racialiste. Être indigéniste, c’est parler des races (sociales). C’est évoquer la racisation de notre société et donc mettre en cause la façon dont le racisme d’État discrimine, dans le jeu même des institutions et des décisions politiques, créatrices d’apartheid social et géographique. Parler des races construites, des races perçues, des races désignées, serait donc raciste puisque c’est baser son analyse de notre société sur l’existence de races qui, chacun le sait, n’existent pas.

Indigéniste ! Comprenez antisioniste et donc antisémite, dans cette confusion savamment entretenue par des officines israéliennes et par leurs soutiens en France. Par exemple, un CRIF tellement droitisé qu’il a dû pleurer de chaudes larmes, lors de l’échec de l’invasion du Capitole par les soutiens de Trump. Parmi eux, ces évangélistes antisémites, eux qui sont les principaux piliers du sionisme aux États-Unis, où les Juifs eux-mêmes ont déserté le vote Trump, dans des proportions considérables.

Indigéniste ! Comprenez particulariste, là où, comme on sait, l’universalisme républicain résout tous les problèmes de notre société, comme il a régenté l’émancipation de la planète entière, de l’Indochine à la Guyane et à Mayotte, de l’AOF et l’AEF, à la Nouvelle Calédonie, du Maghreb aux Antilles, du Mali à l’Afghanistan…

Indigéniste ! Comprenez séparatiste, cible virtuelle des lois visant les Musulmans ou supposés tels, lois concoctées par un gouvernement qui flirte avec l’extrême droite et qui désigne un ennemi de l’intérieur pour renforcer le vivre-ensemble. Un gouvernement qui profite de chaque attentat terroriste pour mettre au pas toute contestation issue des quartiers populaires et de ces descendants de nos indigènes des colonies, toujours susceptibles de chevaucher la contestation anticapitaliste. Séparatiste, car préférant un combat agressif pour la justice et la dignité, à la signature de douces chartes des valeurs républicaines, assorties de menaces de sanctions. Car l’adhésion à la République ne peut que se renforcer en appliquant fortement les valeurs républicaines grâce aux contrôles au faciès, à cette énergie toute républicaine de nos forces de l’ordre, au sein des territoires perdus de la république, n’hésitant jamais dans l’usage républicain des matraques télescopiques, des LBD, des Tasers et des clés d’étranglement.

Indigéniste ! Comprenez décolonial, déboulonnant les statues ou les maculant d’une peinture rouge sang et exigeant la repentance universelle, l’humiliation des élites blanches devant tristement abandonner leur chaleureux récit national, colonialiste et raciste, au profit d’histoires d’une sauvagerie peu racontable, dans le bruit et la fureur.

Présentation des valeurs républicaines, 1906

Indigéniste ! Comprenez intolérant, voulant importer l’antiracisme des universités américaines, subverties par Black Lives Matter et leur politiquement correct. Intolérant, car poursuivant des études de genre, de race, de classe contre le savoir académique ancestral et se permettant même de les croiser de manière intersectionnelle, tout en accusant honteusement les mandarins de proposer une vision blanche, masculine, hétérosexuelle et élitiste de la réalité.

Indigéniste ! Comprenez antirépublicain, réticent à fêter les défilés militaires du 14 juillet et à accepter l’héroïsation des vieilles badernes des expéditions coloniales françaises, comme le font les auteurs de cette épidémie de Guides2, dénonçant l’omniprésence, dans les statues et les noms de rues, des négriers, des tortionnaires coloniaux, des hommes d’État organisant les guerres coloniales et de ces généraux de 1914 pourvoyant généreusement les fosses communes des cadavres d’indigènes sénégalais ou marocains « morts pour la France ».

Indigéniste ! Comprenez communautariste, replié sur sa triste banlieue et refusant de traverser la rue pour trouver cet emploi qui permettrait son intégration, passeport nécessaire pour sortir du ghetto volontaire dans lequel les indigènes se sentent comme un poisson dans l’eau et qu’ils veulent faire perdurer, à travers rayons halal des hypermarchés, apprentissage de l’arabe et fréquentation douteuse de mosquées nécessairement intégristes.

Indigéniste ! Comprenez terroriste, ou du moins soutien aux absurdes revendications forcément antirépublicaines des Musulmans qui réclament l’égalité des droits, la liberté de culte et la fin des discriminations, comme le faisait le CCIF, une organisation bêtement antiraciste, s’appuyant sur le droit français de lutte contre le racisme, dans un insupportable djihad judiciaire, constituant ainsi, par capillarité, le terreau même du djihadisme, puisqu’il est bien connu que réclamer justice, c’est le premier pas vers le rétablissement du Califat.

« C’est la canaille ! Eh bien j’en suis ! » chantait Jean-Baptiste Clément, en 1871, pendant la Commune de Paris.

Face à cette offensive de ceux qui accusent sur la base même de leurs crimes – la création par le colonialisme d’une catégorie infériorisée, gouvernée par le Code noir, puis par le Code de l’indigénat, le Bumidom ou la déportation des enfants réunionnais –, déclarons-nous indigénistes.

De sales indigénistes.

Dominique Natanson

Notes

1. Le Point, 22 janvier 2021, L’invraisemblable pétition de soutien à Houria Bouteldja, article de Nathalie Heinich, se définissant comme membre de l’Observatoire du Décolonialisme (sic).

2. Aux éditions Syllepse : Guide du Paris colonial et des banlieues, Guide du Bordeaux colonial, Guide du Soissons colonial. D’autres sont en préparation dans d’autres villes indigénistes comme Marseille.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Qatar : le Mondial de la honte
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique

À la Une de Mediapart

Journal — Europe
Le jour où le post-fascisme a pris le pouvoir en Italie
Le parti de Giorgia Meloni a largement dominé les élections italiennes du 25 septembre. La coalition de droite devrait obtenir une majorité absolue au Parlement. Le résultat de décennies de confusionnisme et de banalisation du fascisme dans lesquels se sont fourvoyés tous les mouvements politiques de la péninsule.
par Ellen Salvi
Journal — Europe
« La droite fasciste n’a jamais disparu de la société italienne »
L’historienne Stéfanie Prezioso explique ce qui a rendu probable l’accès d’une post-fasciste à la tête du gouvernement italien. De Berlusconi en « docteur Frankenstein » au confusionnisme propagé par le Mouvement Cinq Étoiles, en passant par le drame des gauches, elle revient sur plusieurs décennies qui ont préparé le pire.
par Fabien Escalona
Journal — Moyen-Orient
Des Russes désertent vers la Turquie pour ne pas « mourir pour Poutine »
Après que le président russe a décrété la mobilisation partielle des réservistes pour faire face à la contre-offensive de l’armée ukrainienne, de nombreux citoyens fuient le pays afin de ne pas être envoyés sur le front. 
par Zafer Sivrikaya
Journal — Politique
La justice dit avoir les preuves d’un « complot » politique à Toulouse
L’ancienne députée LR Laurence Arribagé et un représentant du fisc seront jugés pour avoir tenté de faire tomber une concurrente LREM à Toulouse. Au terme de son enquête, le juge saisi de cette affaire a réuni toutes les pièces d’un « complot » politique, selon les informations de Mediapart.
par Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
Les sulfureuses éoliennes de la baie de Saint-Brieuc en débat
[Rediffusion] A l’initiative d’Ensemble ! deux débats ont été organisés les 24 et 25 septembre autour du projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc. En voici le compte rendu vidéo, avec mon intervention, présentant mes enquêtes sur Mediapart, et les prises de parole de Katherine Poujol (responsable de l’association « Gardez les caps !) ou encore de Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France).
par Laurent Mauduit
Billet de blog
Parc éolien offshore en mer d’Oléron : le gouvernement persiste
Après un débat public très critique, une décision ministérielle publiée le 29 juillet 2022 au Journal officiel confirme la réalisation d’un parc éolien posé en Sud-Atlantique, au large de l’île d’Oléron. Malgré son éloignement des côtes, sa localisation dans le périmètre d’une zone « Natura 2000 » de protection des oiseaux ne permet pas de dissiper les inquiétudes.
par Laurent BORDEREAUX
Billet de blog
Saint-Jean-Lachalm, un village qui a réussi ses éoliennes, sans s'étriper
Saint-Jean-Lachalm, un village de la Haute-Loire qui a trouvé le moyen de ne pas s’étriper lorsque l’idée d’un champ d’éoliennes a soufflé dans la tête de son maire, Paul Braud. En faisant parler un droit coutumier ce qui, de fil en aiguille, a conduit… au chanvre.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
Le gigantisme des installations éoliennes offshore en Loire Atlantique et en Morbihan
Un petit tour sur les chemins côtiers en Loire Atlantique et en Morbihan pour décrire et témoigner du gigantisme de ces installations offshores, de la réalité de l'impact visuel, et de quelques réactions locales.
par sylvainpaulB