En France : défaite cinglante de l'UMP et de Sarkozy versus espoir à gauche, la porte s'ouvre !

sarkozy-europeennes-4-sarkostique.jpg

 

Comment peux-tu soutenir avoir gagné l’élection,

ô mon Empireur,
Quand il est visible que la défaite est magistrale.
Je galège ?
Comme d’habitude, mon Prési-pô-de-dent,

Mais vois plutôt :


En 2007, au premier tour de la présidentielle, tu avais
11.450.302 d’électeurs (11,4 millions) qui te suivaient.
Il t’en reste
4.798.921 (4,8 millions) aujourd’hui.
6 millions et demi d’électeurs se sont barrés.

Plus de 50 % de ton électorat.
Où sont-ils ?

Parti au FN ?
Ben non.
Le FN faisait 3,8 millions de voix, il lui en reste 1 million.

Parti chez Bayrou ?
Il tombe de 6,8 millions à 1,4 million d’électeurs. Ils ne sont pas là.
(Au passage, perte de 5,5 millions d’électeurs pour Bayrou… c’est quasi autant que toi… Je crois qu’il est en coma profond, là).

Chez les divers droites ?
Ils sont stables autour du million d’électeurs…
Ah ! tiens, pas inintéressant de constater cela.

Jetons un coup d’œil à la gauche pour voir si elle fait aussi mal que toi :

Le PS passe de 9,5 millions à 2,8 millions d’électeurs.
Perte sèche : 6,5 millions d’électeurs, comme toi.

Les écolos avaient 0,55 million d’électeurs (1 million avec José Bové), ils en ont 2,8 millions…

Ah ! là ! on voit clairement où ils sont les électeurs du parti socialiste…
Une bonne partie sont chez des anciens copains avec qui ils se sont fâchés pour des questions de représentativité et de représentation… de leurs idées.

Et puis à gauche, on a encore :
La LCR qui devient NPA passe de 1,5 million d’électeurs à 1 million.
Le front de gauche passe de 0,7 million (le PC seul) à 1 million avec Melanchon (ex PS)

Franchement, ô mon clown préféré,
Peux-tu valablement soutenir que c’est la gauche qui va mal ?

Evidemment je t’entends déjà dire que j’oublie les abstentionnistes.
Ah ben non, mon coco,
C’est pas moi qui les oublie, c’est toi, tes potes et les journalistes.

La victoire de l’UMP, c’est une fameuse déculottée, oui.
Tout ton monde préfère la pêche à l’élection…

Parce que les abstentionnistes, on voit clairement d'où ils viennent...
Et l’échec du PS ?
C’est enfin l’ouverture pour une recomposition de l’union des gauches

(indispensable comme s’est faite à droite l’union derrière toi),

où les gauches se retrouvent en trois blocs de tailles similaires.
On ne peut que s’en réjouir. Enfin finie, la supériorité suffisante du PS avec ses alliés. Faudra composer, écouter, avancer ensemble.
Un échec pour la gauche française ?
Non, enfin une victoire.
Une victoire qui se conjuguera en victoire électorale dès qu’ils travailleront ensemble, probabilité qui augmente sévèrement maintenant que Bayrou est carbonisé.
Il te faisait peur, le Bayrou ?
Ben tu vois, il est crâmé, et donc le PS va enfin regarder ailleurs.
Le clou qu’ils avaient dans la chaussure a fait pschitt.
Plus de Bayrou, le PS va enfin comprendre par où il doit regarder, non ?
Je serais toi, mon Empireur, je commencerais à flipper sérieusement pour la suite des événements.
Tu le sais, d’ailleurs.
Alors les commentateurs sont priés de pérorer le contraire.
La fameuse méthode Coué.

La vérité c’est que tu as perdu autant d’électeurs que le PS.
Malgré les portiques dans les écoles, malgré la Turquie comme repoussoir, malgré tes réformes dont tu pérores qu’elles sauvent la France.

Ça sent le roussi, non ?
Tu arrives à rester calme ?

La vache, la belle défaite !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.