"Il faut faire Solidarnosc !" nous dit François Bayrou...

Solidarnosc, n'est-ce pas cet agglomérat de singularités incompatibles et de visions politiques diamétralement opposées qu'un combat urgent contre le totalitarisme a réuni un temps, le temps exact de faire tomber ce totalitarisme, derrière une icône médiatique (sur-médiatisée) ? Les opportunismes et les clivages incompatibles ont ensuite refait surface, et, arrivé au pouvoir, Solidarnosc s'est montré incapable d'être à la hauteur des enjeux... Explosion totale et rapide.

Il faut reconnaître à Solidarnosc le combat indispensable et victorieux qu'il a mené pour abattre le communisme polonais. Mais il faut aussi être lucide sur la suite...

L'es-tu, Toi, mon Empireur ?

En tout cas, si je comprends bien, Bayrou pense que la Sarkozie c'est un peu l'empire soviétique...

Tremble, mon Empireur, parce que tout ça a mal fini.

 

Cependant, je ne me réjouis pas de la sortie de Bayrou.

Bayrou est-il lucide ? Veut-il le pouvoir à ce prix-là ? Ou est-il inculte politiquement ?
Dans tous les cas, c'est glaçant.


"Il faut faire Solidarnosc !" ?
Surtout pas !
Merci monsieur Bayrou d'être aussi clair sur vos intentions réelles.
Puissent les électeurs vous entendre vraiment...

Avec cette question en mode mineur : "Qui veut (peut) jouer le rôle de Lech Walesa ?". Pour jouer le rôle d'un électricien de chantier naval... je ne vois guère d'autre icône possible qu'un facteur à vélo...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.