Luc Ferry et l'histoire de l'art ou le "raisonnement-tambour"

J'ai entendu le cours d'histoirede l'art et de morale de Luc Ferry sur France Inter : "Don Giovanni de Mozart, c'est mieux que les tambours Guayaki" comme preuve que toutes les civilisations ne se valent pas, ça vous en "bouche un coin" comme dit ma voisine. Et les danseuses du ballet royal cambodgien avec  l'orchestre de Gamelans, ça a plus de classe que "la danse des canards" interprétée par Nadine Morano et ses amis de l'UMP.

Les surréalistes ont découvert l'art du Bénin, et c'est le début de l'art moderne, les polyphonies Pygmées sont complexes et d'un grand raffinement etc.

Pour Luc Ferry, l'invention de l'Europe se passe en Hollande avec la création des scènes de genres, en privilégiant un art tout humain à un art au service de la Religion - les Pays bas inventant la démocratie, ça n'a rien à voir, puisque Velasquez peignait ses "Fileuses" et ses Ménines"pour le roi d'Espagne.

Le Christ de Rembrandt est tout pétri d'humanité, en est il meilleur que celui qui trône sur les voûtes de Palerme ou de Cefalu ?

Je réitère que je voudrais faire une "bonne manière" à Annie Lasorne parce que j'aime l'humour et la pertinence de sses billets : à qui s'adresser ?

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.