Festival vivant: 3 jours pour parler nouveaux OGM, biens communs, capital naturel

Le vivant pousse de partout. Pour manger, rouler, bâtir, vêtir ou soigner... les champs, les fermenteurs, les bioraffineries produisent des substances inédites. Les biotechs s’en mêlent pour « customiser » les organismes à notre guise. Cette bioéconomie forge le monde à venir. Sera-t-elle soutenable, frugale, agile, circulaire ? 3 jours de colloque pour en débattre du 15 au 17 sept à Paris.

C’est un défi majeur pour notre époque : la manipulation du vivant.  Les techniques et les algorithmes colonisent la chair. Les organismes  vivants, deviennent les usines du futur. Que ce soient les plantes, les vaches, les champignons ou les algues, tous sont assignés à produire pour nous donner à manger, boire, bâtir, vêtir, transporter ou guérir.

 

Dans cette industrialisation de la vie, fusionnent l’organique et le code, la nature et l’artifice. Et les techniques d’intervention sur l’hérédité  rivalisent d’efficacité comme CRISPR qui offre de quoi « éditer la nature ». Le système de « copier-coller » peut même « disrupter » les règles de l’évolution (forçage génétique). De quoi éradiquer des populations entières – de moustiques par exemple - selon nos désirs ! La puissance de ces outils, les implications de cette colonisation de la nature par la technique fascinent et effraient tout autant. Maîtrise et responsabilité sont questionnées. Comment imaginer donc que ces « possibles  révolutionnaires » puissent se passer de notre compréhension et d’une réflexion politique collective ? 

Le FESTIVAL VIVANT qui se tient les 15-16 et 17 septembre sur le campus de l'Université Paris Diderot (15 rue Hélène Brion, Paris 13e) est l'occasion de débattre de ces enjeux cruciaux. Porté par l'Université Paris 1 Sorbonne il constitue le volet français du programme européen Synenergene qui mobilise 23 pays européens. 15 partenaires académiques et privés, scientifiques, artistiques et médiatiques, sont mobilisés pour questionner nos modes de vie,  l’organisation de nos productions, les modèles agricoles.

 

Cette dynamique est fondatrice. Elle se poursuivra dans la durée avec un projet : le Forum BioRESP. Une plateforme de veille et de dialogue pour envisager des industries avec le vivant, de manière soutenable et responsable. Car, face aux défis écologiques et économiques, chacun sent bien que la vie est la valeur centrale apte à reconfigurer nos priorités. Le Forum BioRESP proposera aux acteurs publics et privés, industriels et associatifs de refonder ensemble une économie inscrite dans la biosphère.

Toutes les informations sont disponibles ici

Inscriptions

Programme

BLOG du FESTIVAL VIVANT

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.