Lionel, au secours ! Reviens, les socialistes sont devenus cinglés !

Salut les tes-po !

 

 

Devant la mégalomanie de beaucoup trop de dirigeants socialistes, se croyant irrésistiblement investis par leur entourage d'une mission spatio-temporelle dans la galaxie politique, je me suis demandé, en temps que blogueur lilliputien de gauche, comment agir pour que notre machine à perdre, actuellement en roue libre, s'enraye définitivement !

 

 

 

Avant de vous communiquer mon idée éblouissante, je me dois d'avouer que je suis fier et heureux qu'un petit blogueur incertain et inconnu, ce médiocre moi-même sorti de je ne sais où, consulté occasionnellement par trois pelés et deux tondus, ouvre une voie royale (sans jeu de mot) vers le renouveau politique de notre beau pays. N'en déplaise aux aigris et pisse-vinaigres, c'est cela aussi, le miracle d'internet !

 

 

Trêve de plaisanteries.

 

 

Né le 12 juillet 1937 à Meudon. Bon. J'entends déjà vos cris d'orfraie et vos réflexions vaseuses sur l'âge du personnage : oui il aura 75 ans en 2012... Mais s'il est en bonne santé ? Un président de 75 ans, austère, intègre, qui ne risquera pas, par ambition personnelle, de nous jeter dans le ravin , n'est il pas préférable à l'autre voyou incapable et paranoïaque ? Parce qu'autant vous prévenir, les potes, je ne suis pas disposé de sauter d'un monarque absolu de droite à un souverain de gauche omniscient et omniprésent ! Le favori de l'élite médiatique tricolore, le libéral pragmatique DSK, archétype du gestionnaire mondialisé et prétendument socialiste, finira t-il le travail de sape et de destruction des acquis sociaux ? Trop peu pour moi, j'ai déjà donné ! Je suggère même à ses partisans, avec une petite pointe de sadisme et une bonne dose d'ironie, de stocker dès maintenant, pour des lendemains qui ne chanteront plus, de bons médicaments contre les méfaits de la gueule de bois pendant que la Sécurité Sociale existe encore !

 

 

Non. Je propose Lionel Jospin comme candidat socialiste à l'élection présidentielle.

 

 

Parfaitement.

 

N'est-il pas le candidat idéal, hormis son âge ?

 

 

Indiscutable, respecté, intelligent, fin, rigoureux, irréprochable, pas tapageur pour un sou, modeste, de haute tenue morale et intellectuelle, homme de parole, un sens de l'État reconnu, certes , pas assez à gauche et un peu trop rigide selon mes critères, mais il représente l'antithèse absolue du médiocre, pitoyable et manipulateur président sortant. De surcroît, son plan de carrière est derrière lui. Que demander de plus ? Un ancien trotskiste ne pouvant se montrer malfaisant... La sagesse est une vertu qu'il serait séant de retrouver, les amis !

 

 

Vu son âge, il aurait tendance à déléguer au maximum, et je lui fais confiance pour nous concocter une Constitution plus moderne. Il est temps de balayer ce régime bâtard qui donne beaucoup trop de pouvoir à un seul homme et à un seul parti. Et là, je m'adresse directement à notre futur sauveur :

Lionel, je pense que la meilleure solution pour mettre fin à cette bataille mortifère au sein du parti socialiste est ta candidature. Fais abstraction de ton âge, je sens que ton heure est venue : tu symbolises toutes les valeurs de la république énumérées plus haut. Qu'importe tes décisions passées ! Ose. Il n'est jamais trop tard pour sauver son pays. Si tu réussis l'incroyable exploit de réaliser l'unité dans ton parti, une victoire inévitable aux présidentielles couronnera ta marche triomphale...

 

Ce billet a été rédigé sur les bases d'un humour poussif à 3 niveaux.. À vous de le lire au premier, second ou troisième degré selon vos aspirations. Dîtes vous simplement que je ne suis ni un gourou, ni un type sérieux -Dieu m'en préserve- et que cet articulet n'a aucunement la prétention de convaincre quiconque. Comme d'habitude.

 

 

Prenez soin de vous.

 

 

À après !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.