Carla enceinte ? Politique fiction...

Salut les aminches.

 

Si le président avait été assez malin pour m'inviter, je lui aurais présenté un plan scénarisé en béton pour gagner les prochaines présidentielles. Tant pis pour lui !


ATTENTION À NE PAS EN FAIRE DE TROP !


1) situation actuelle :

Catastrophique. D'après les études actuelles, Monsieur Nicolas Sarkozy réaliserait un score de 19 % au premier tour et s'il passait le premier tour, il totaliserait une moyenne de 44 % au second tour quelque soit le candidat auquel il serait opposé.

 

2) but de l'équipe de reconquête :

Regagner un socle de 25 à 29 % de son électorat au premier tour. Cible principale : les personnes âgées et les femmes.

 

3) Moyens :

Comme d'habitude, pour un candidat sortant, la défense d'un programme politique sera secondaire. La psychologie du candidat, l'émotivité du public, la personnalisation à outrance seront les facteurs essentiels et déterminants de l'élection présidentielle. Nous avons mis au point un scénario destiné à reconquérir les voix pour le compte du président de la république, Monsieur Nicolas Sarkozy.

Après de multiples projections, nous avons élaboré un canevas susceptible de faire évoluer les opinions en quelques jours... Selon le déroulement de notre story board, madame Carla Bruni-Sarkozy sera appelée à jouer un rôle clé pour la réélection du président actuel.

 

DÉROULEMENT DU PROCESSUS

 

1ère étape.

Lors du voyage en Inde du couple présidentiel, faire filtrer à la presse, que Carla aurait demandé à un prêtre hindouiste sa bénédiction pour qu'elle donne à son époux, le garçon qu'il lui réclame. Le mouvement étant lancé, diverses interviews assez espacées seront données à des hebdomadaires ciblés. Sondages : Sarkozy 19%, candidat du PS 23%, Marine Le Pen 16%, Mélenchon 8%, candidat écologiste 11%, Bayrou 8%

 

2ème étape.

On décidera de l'annonce de la grossesse (fictive, évidemment) de Carla, vers le 11 novembre 2011. L'accouchement étant prévu aux alentours du 10 juin 2012. Les heureux parents devront se montrer radieux. Nous espérons une couverture presse magistrale pour l'évènement. Le bruit exercé par l'annonce de cet heureux évènement doit couvrir toute la campagne débutante du nouveau candidat du PS. Madame Bruni devra endosser des vêtements amples. Interviews télés et radios non décomptées par le CSA puisqu'il s'agit là d'un évènement "privé". Sondages prévus : Sarkozy 22%, candidat du PS 23%, Marine Le Pen 14%, Mélenchon 8%, candidat écologiste 10%, Bayrou 6%

 

3ème étape.

Le président ne doit pas cacher sa joie. Il serait même adroit de montrer que son bonheur d'être à nouveau père le transporte à un tel point qu'il envisage de ne point se représenter à la présidence pour pouvoir se consacrer à sa famille... Laisser planer l'incertitude jusqu'au 12 mars 2012.

 

4ème étape.

Monsieur Nicolas Sarkozy déclare sur TF1 sa volonté, je cite : " de continuer son action pour éviter à la France une aventure tragique menée par le représentant socialiste ". Un mouvement de caméra fait un gros plan sur Carla, enceinte dans les coulisses. Après son interview auprès de Laurence Ferrari, Nicolas effleure de ses lèvres la tempe gauche de Carla. La scène est filmée en direct. Surtout éviter de surjouer. Sondages prévus : Sarkozy 24%, candidat du PS 21%, Marine Le Pen 12%, Mélenchon 9%, candidat écologiste 8%, Bayrou 5%

 

5ème étape.

La campagne présidentielle débute. Rien de particulier n'est prévu, si ce n'est la présence discrète de Carla de plus en plus grosse et dont les photographies sont de plus en plus présentes dans les médias.

 

6ème étape.

La plus délicate. Le premier tour est prévu le 22 avril 2012 et le second pour le 6 mai. Le 9 avril 2012., une dépêche AFP tombe tel un couperet, elle fait l'effet d'un coup de tonnerre dans les milieux politiques et médiatiques : Carla Bruni aurait perdu son enfant (fictif). Nicolas Sarkozy ne doit plus apparaître en public jusqu'au 13 avril. Il suspend sa campagne. Les militants UMP en larmes brandissent des banderoles " Nicolas, on t'aime, reste avec nous ". Des rumeurs d'abandon doivent être relayées. Les bruits les plus fous parcourent les rédactions. De l'Élysée on annonce une interview du président par Claire Chazal pour le samedi 14 avril. Sondages prévus : Sarkozy 29%, candidat PS 19%, Marine Le Pen 9%, Mélenchon 11%, candidat écolo 6%, Bayrou 5%

 

7ème étape.

Plateau de TF1. Samedi 14 avril 2012. 20h. 22 millions de téléspectateurs. Interview de Mme Chazal reprise par toutes les radios. Le président Nicolas Sarkozy apparait pâle, défait, triste mais volontaire. Il met du temps à répondre aux questions. Il annonce sa volonté d'adopter un enfant avec Carla. Il attend la fin de l'entretien pour annoncer sa décision. La France retient son souffle. " Oui. pour la France et malgré l'immense chagrin qui m'envahit, le devoir me commande de poursuivre envers et contre tout ".

Silence pesant.

Gros plan sur le regard du président : des larmes coulent de ses yeux embués.

 

Nicolas Sarkozy remporta le premier tour des élection présidentielles avec 34% et triompha au second tour avec 57 % des suffrages...

 

Mes amis, puisse ce modeste petit scénario bancal, nous faire réfléchir. Fasse que l'adage qui veut que l'élection du président de la 5ème République soit la rencontre entre un homme et son peuple ne devienne pas une gigantesque entourloupe entre une mise en scène médiatique et une population crédule et sans véritable choix. Gare aux images et aux manipulations.

Enfin, je tenais à attirer votre attention sur un blog culturel , dans l'acceptation noble du terme, c'est à dire simple, populaire et ouvert, qui nous fait découvrir sans pédanterie, des auteurs plus ou moins méconnus qui n'en demeurent pas moins brillants. Ce site vaut le détour et peut vous guider vers des découvertes précieuses.

 

À après.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.