Fermeture de l'Australie Occidentale

40 ème anniversaire de la création de la tente Ambassade aborigène à Canberra © Ray Strange 40 ème anniversaire de la création de la tente Ambassade aborigène à Canberra © Ray Strange
Appel de Michael Ghillar Anderson ( Nation Euahlayi ), avocat et co fondateur de la tente ambassade Aborigène de Canberra. En réponse à la fermeture des communautés Aborigènes en Australie, au profit des compagnies minières.

"Construisons nos campements à nouveau comme autrefois, chaque terre inoccupée dans ce pays, remplissez la, mettez des barrières autour ! c'est un pays fermé ! C'est votre pays ! Prenez position de la manière dont ils l'ont fait ! C'est le moment d'affirmer la propriété de nos terres et de faire en sorte qu'elle soit reconnue."

Appel intégral traduit :

Close Australia Down: Ghillar Michael Anderson © Soveriegn Embassy




« Ce qu'il se passe en Australie Occidentale maintenant est la représentation de ce qu'il se passe en Australie depuis 220 ans, ce n'est pas une situation nouvelle, c'est une extension de ce que a toujours été. Ceci est notre dernier combat, notre dernière marche. Ils ont déplacé nos peuples dans des communautés et notre culture qui a survécu pendant des millénaires est sur le point d'être détruite. C'est le choix de chacun maintenant de se lever et de se mobiliser dans tout le pays. Les sud africains ont très bien réussi leur campagne pour écraser définitivement leur régime et je pense qu'il est temps pour nous d'écraser définitivement celui de l'Australie. Nous en avons les capacités, des gens nous soutiennent dans le monde entier, ce matin j'ai parlé avec des gens au Canada, à Londres et en Nouvelle Zélande. Ils veulent savoir ce qu'ils peuvent faire... Donc nous allons maintenant faire fermer l'Australie Occidentale. Mon appel est destiné à toutes les organisations du monde : n'autorisez aucun chargement et de produits en provenance d'Australie Occidentale, nous fermons l'Australie occidentale aujourd'hui. Si vous faites partie d’associations ou organisations à l'étranger, appelez vos contacts, partagez le message sur internet. Ici, nous devons parler aux associations maritimes pour faire cesser les échanges entre l'Australie occidentale et l'est du pays. Nous devons mettre la pression sur ces décideurs et le seul moyen de le faire, vous savez comment les blancs sont sensibles à l'argent ? le meilleur moyen est de les toucher au porte-monnaie. Nous devons jouer leur jeu mais le jouer mieux. 

Aujourd'hui des milliers de gens marchent à travers l'Australie ce qui est une chose formidable, nous avons maintenant une cause en commun : c'est comme le droit à la terre, il s'agit de récupérer nos terres et de ne plus nous laisser déplacer. Nous devrions retrouver nos terres et non pas l'inverse, alors construisons nos campements à nouveau comme autrefois. Dans leurs lois, ils n'y a aucun droit pour les squatteurs et c'est comme ça qu'ils nous utilisent contre nous. Chaque terre inoccupée dans ce pays, remplissez la, mettez des barrières autour même une corde, une petite pancarte, c'est un pays fermé ! C'est votre pays ! Prenez position de la manière dont ils l'ont fait ! A partir de maintenant nous allons éduquer nos gens pour ça, il y a plein de terres qui sont vacantes dans ce pays et c'est gratuit ! c'est notre maison, ça l'a toujours été et le sera toujours ! C'est le moyen d'affirmer la propriété de nos terres et de faire en sorte qu'elle soit reconnue. Une chose est sur, c'est que dans leur système judiciaire, ces ânes en ce moment nous jugent dans les tribunaux et ils n'ont aucun droit de le faire "en terme politique" vis à vis de la communauté internationale. Ils prennent des libertés sur nous qu'ils n'ont pas le droit de prendre.

La propriété traditionnelle aborigène sur nos terres a survécu à la souveraineté britannique, nous n'avons rien à perdre, la mort est commune pour nos enfants, la mort est commune en prison, elle fait partie de nos vies, si vous pensez que la mort est le seul chemin, commençons à nous battre, nous ne pouvons pas laisser ça mourir. »

Plus d'informations ( en anglais ) sur Michael Anderson, sur son combat pour les droits des aborigènes depuis 1972  : 

http://nationalunitygovernment.org

Plus au sujet de la fermeture forcée des communautés aborigènes : 

http://www.huffingtonpost.fr/martin-preaud/non-aux-fermetures-de-communautes-aborigenes-en-australie_b_7151048.html

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.