Universalisme unitarien

Ceci est l'ébauche d'un billet qui est destiné à évoluer et à être enrichi au fur et à mesure du temps, ayant pour sujet l'universalisme unitarien.

UNIVERSALISME - Venez à l'Universel

L'UNIVERSALISME UNITARIEN VALORISE CE QUI EST UNIVERSEL ET UNIT LE MEILLEUR DE TOUTES LES CIVILISATIONS.
IL EST SYNONYME D'HUMANISME ET RESPECTE TOUTES LES CULTURES. IL UNIFIE LA SCIENCE, L'ETHIQUE, LA PSYCHOLOGIE ET LA SPIRITUALITE.
IL EST CONTRE LE SECTARISME, LE RACISME, LE SEXISME, L'HOMOPHOBIE, LE TOTALITARISME ET L'INTEGRISME.
IL UNIT LES GENS DU MONDE ENTIER ET A POUR BUT LA PAIX MONDIALE. IL EST L'ART DE VIVRE UNIVERSEL.



Universalisme Unitarien

 

UU+flag.jpg



Une Histoire de U

L'Universalisme Unitarien, plus simplement écrit UUisme, met en avant la recherche spirituelle personnelle, l’épanouissement de la personnalité, l'entraide, l'éducation, la science. L'UUisme n'impose ni dogme ni credo. L'UUisme unit dans la fraternité les hommes et les femmes de tous les pays, les croyants de toutes les religions, les rationalistes, les humanistes, les libres penseurs, les athéistes, les agnostiques... Peu importe que nous soyons à l'origine de tel pays, de telle culture ou de telle religion... le plus important est d'être avant tout universels et partager : liberté, raison, tolérance. L'Universalisme Unitarien est professé au sein des congrégations de l'Association Universaliste Unitarienne (UUA) et du Conseil Unitarien Canadien (CUC).

 

UU+histoire.jpg

 

Universalisme

L'Universalisme valorise l'universel.
Il valorise notamment la nature universelle du salut.
Le salut est universel : tous peuvent être sauvés.

Unitarianisme

L'Unitarianisme valorise l'unitaire.
Il valorise notamment la nature unitaire du Divin.
Le Divin est un : il est un pour tous.


Principes
Les principes mis en avant sont :
1 la valeur et la dignité inhérentes à chaque personne,
2 la justice, l'équité et la compassion dans les relations humaines,
3 l’acceptation mutuelle et l’encouragement à la croissance spirituelle,
4 la recherche libre et responsable de la vérité et du sens des choses,
5 la liberté de conscience et la démocratie dans l’ensemble de la société,
6 la paix, la liberté et la justice pour tous,
7 le respect du réseau interdépendent de toute existence dont nous sommes une partie.

Sources
Les sources de l'UUisme sont :
l’expérience directe du Divin,
les paroles et actions des visionnaires, hommes et femmes, qui incitent à la justice, la compassion et l'amour,
la part de sagesse de toutes les religions,
les enseignements conviant à aimer son prochain et reconnaître l'amour divin,
l'humanisme, la raison, la science,
les traditions centrées sur l'harmonie avec la nature et la célébration de la vie.

Symbole
Le calice à la flamme est le symbole de la Unitarian Universalist Association (UUA) depuis 1962. Ce symbole est décliné en différents styles. Ce symbole a été dessiné en 1941, par l'artiste Hans Deutsch, à la demande de Charles Joy qui dirigeait le Unitarian Service Committee (USC). Ce service humanitaire, créé durant la Seconde Guerre Mondiale par les unitariens de Boston (Etats Unis d'Amérique), était basé à Lisbonne (Portugal) et aidait les personnes qui fuyaient le nazisme en Europe. Le USC eut ainsi un symbole pour ses documents officiels. Pour Hans Deutsch, c'est un symbole de sacrifice et d'amour.

USC+Hans+Deutsch.gif


Héritage
L'UUisme émerge de deux dénominations : l'Unitarianisme et l'Universalisme.

L'Unitarianisme affirme l'unité du Divin. Cette affirmation fut partagée par les premiers judéo-chrétiens, ébionites et ariens jusqu'au Concile de Nicée, en 325 de l'ère chrétienne, qui imposa le dogme de la trinité. Au 16ème siècle, les humanistes d'Europe centrale (Roumanie, Pologne et Transylvanie) aboutirent à la même conclusion et acquirent le nom d'Unitariens. Ils étaient tolérants. En 1568, durant le règne du premier et seul roi unitarien, John II Sigismund, roi de Hongrie puis prince de Transylvanie, fut proclamée la Déclaration de Torda, premier édit de tolérance religieuse de l'histoire moderne.


L'Universalisme affirme l'universalité du salut : tous peuvent être sauvés. Cette affirmation fut répandue durant les 3 premiers siècles de l'ère chrétienne. Aux 17ème et 18ème siècles, des réformateurs en Europe et en Amérique étudièrent les textes religieux et affirmèrent que le salut est universel. Ils se nommèrent Universalistes.

Au cours de l'histoire, de nombreuses congrégations partagèrent la conception universaliste et la conception unitarienne. C'est ainsi que la Universalist Church of America fut fondée en 1793, et la American Unitarian Association en 1825. En 1961, ces dénominations s'unirent pour former l'UUisme ("Unitarian Universalism" en anglais).

http://universalisme.blogspot.fr/p/universalisme-unitarien.html

Les sources de l’Association unitarienne universaliste

Nous avons puisé à des sources diverses la vivante tradition que nous partageons:

  • L’expérience directe du merveilleux et transcendant mystère, universellement reconnu, qui suscite un renouveau de l’âme et une attitude réceptive envers les forces qui sont à l’origine de la vie et veillent à son épanouissement.
  • Les paroles et les actions de visionnaires, hommes et femmes, qui nous incitent à miser sur la justice, la compassion et le pouvoir de transformation de l'amour pour affronter le mal sous toutes ses formes.
  • La part de sagesse de toutes les religions qui est, pour nous, une source d’inspiration morale et spirituelle.
  • Les enseignements du christianisme et du judaïsme qui nous convient à aimer notre prochain comme nous-mêmes en reconnaissance de l'amour que Dieu nous manifeste.
  • Le message humaniste qui nous incite à utiliser notre raisonnement et à prendre en considération les résultats de la science, et qui met en garde notre âme et notre esprit contre toute forme d’endoctrinement et de fanatisme religieux
  • Les enseignements spirituels des traditions nomades qui célèbrent le cycle sacré de la vie, nous invitant à vivre en harmonie avec les rythmes de la nature. Remplis de gratitude envers le pluralisme religieux qui enrichit et ennoblit notre foi, nous sommes animés par le désir d’approfondir notre compréhension et de développer notre perspicacité.

En tant qu’assemblées autonomes, nous souscrivons à cette déclaration de principes, nous engageant à nous témoigner mutuellement soutien et confiance.

Ordonnance adoptée lors des assemblées générales de 1984, 1985 et 1995.

http://www.uuqc.ca/muuq/sept_principes.html

 

From Islam to Unitarian Universalism

So far as I knew, no one had ever left Islam who was not wicked.

HAFIDHA ACUAY | 6/12/2006 | SUMMER 2006

http://www.uuworld.org/articles/from-islam-unitarian-universalism

http://www.uua.org/beliefs/who-we-are/beliefs/islam

http://www.uua.org/beliefs/who-we-are/people-many-beliefs

http://www.uuworld.org/articles/an-urgent-encounter-with-islam

 http://unitariens.francais.over-blog.fr/article-un-appel-de-ghaleb-bencheikh-pour-une-refondation-de-la-theologie-musulmane-125396180.html

 

 

Pour rebondir sur l'ineffable, on peut voir Dieu comme la polarité d'immanence et de transcendance qui englobe le monde matériel de l'univers: une énergie spirituelle qui le complète et qui le porte, énergie spirituelle, entité spirituelle sous-jacente à l'univers, et le transcendant en une noosphère spirituelle, dont la matière de l'univers n'est que l'écume d'un océan d'énergie spirituelle infini, mais écume informationnelle et sensible, pouvant se réaliser en n dimensions.

Cette polarité met l'homme en tension spirituelle, et permet de réordonner en permanence notre ontologie de notre compréhension de la réalité.

Nous avons tous un prisme de la perception de la réalité qui nous est propre et singulier, différent en partie de celui d'autrui, dont nous partageons une sémiologie et sémiotique en partie communes, nous permettant de communiquer les uns avec les autres.

La partie qui nous est singulière est le produit de l'interaction entre l'évolution de notre être biologique et l'évolution de notre milieu socioculturel, dans lequel nous expérimentons notre être au monde.

Nos diffėrences sont une richesse, car tous nos prismes de la réalité permettent de mieux saisir celle-ci par des angles différents, si on recoupe nos informations et sensibilités. Ca permet de faire moins d'erreurs face aux événements à venir, aux épreuves à surmonter, par une meilleure compréhension du réel et des moyens de l'appréhender, afin de trouver des solutions pour nous adapter au mieux à celui-ci, dans un contexte qui par définition évolue et se modifie en permanence.

La polarité d'immanence et de transcendance que nous apporte Dieu, nous oblige à considérer que si nous sommes tous des créatures de Dieu, nous sommes tous à égalité devant Dieu, et nous devons donc avoir du respect pour la vie humaine, et du respect pour la vie en général.

Ceci nous oblige à ne pas rester insensible face à la détresse des autres, et leur apporter secours si besoin est.

Pourquoi croire en Dieu?

Parce que cela procure une immense joie sur le plan esthétique. Cela organise notre perception du monde d'une manière plus belle qu'en étant juste matérialiste, matérialisme dont on ressort souvent désabusé si on se limite à ce plan.

Croire en Dieu permet de réenchanter le monde par une dimension de merveilleux, d'un monde matérialiste souvent très désenchanté. Cela ne signifie pas se couper du matérialisme. Mais de le transcender.

Croire en Dieu nous confère également une meilleure capacité à faire évoluer les systèmes dans lesquels nous vivons, en les transcendant. Du moins si on n'est pas inféodé par un code religieux rigide, mais mûs par notre propre compréhension singulière de Dieu, que nous pouvons échanger avec autrui, dans une pensée spirituelle toujours plus vivante et renouvelée, plus approfondie et créatrice, grâce à l'interprétation et à la transmission.

 

 

 

 

Média non disponible

 

 

 

 

 

 

 

 

Dieu, comme polarité d'immanence et de transcendance qui nous traverse et nous enrichit...si on prend le temps de l'écouter et de le ressentir, en ouvrant notre sensibilité à lui.

Ce qui nous permet d'apprécier encore plus la vie, et d'aimer plus intensément et profondément qu'en étant juste matérialiste.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.