Viol - Inceste : #balancetatruie

Inceste et viol ne sont pas l'apanage des hommes : Boris Cyrulnik le rappelle opportunément dans une interview à 'Midi Libre'

C'était une question que je me posais depuis un moment devant le déferlement médiatique qui ne concerne que les crimes des hommes envers les hommes ou les femmes.

Et cette question me semblait d'autant plus 'légitime' qu'à partir de l'instant où il y a relation hétérosexuelle ou homosexuelle, pourquoi n'y aurait-il pas des crimes commis par des femmes ?

Boris CYRULNIK a répondu, avec un bémol, à ma question dans une interview relatée dans le MidiLibre qui donne ceci en réponse :

"Lorsque des hommes et parfois des femmes passent à l’acte, c’est toujours le symptôme d’un désordre. Quand j’étais praticien, j’ai vu beaucoup de victimes, beaucoup d’hommes condamnés pour inceste, quelques femmes pédophiles, avec exactement le même monde mental que les hommes, sans aucun sentiment de crime, qui reprennent leur vie comme si de rien après la prison".

Dès lors n'y aurait-il pas un tabou qui fait que la société n'est pas encore prête à créer le hashtag #balancetatruie qui libérerait la parole des personnes concernées par ce crime ?

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.