La gauche se présente aux législatives encore plus désunie qu’à la présidentielle. Les derniers sondages confirment un étiage de la gauche autour de 26%, dont 15% pour la France Insoumise, 7% pour le parti socialiste et le reste réparti entre les autres …  Dans la très grande majorité des circonscriptions, il n’y aura pas de candidat de gauche au second tour des législatives.  Les électeurs de gauche seront ainsi conduits à voter En Marche, et à donner à une large majorité au Premier Ministre de droite Edouard Philippe... A notre connaissance il existe un seul cas de candidature unique de la gauche : Isabelle Attard. Bruno Le Maire, ministre de l’économie d’En Marche se présente face à 4 candidats à gauche.  Est-ce vraiment ce que la gauche française peut faire de mieux ? 

Il n’y a pas si longtemps, la gauche portugaise a su s’unir en trois jours. En ce jeudi 18 mai, Il reste exactement 23h avant le dépôt final des candidatures, et 7 jours pour les décisions d’investiture. Qu’attendons-nous ?

En Marche a enfin clarifié son positionnement, Edouard Philippe a été nommé Premier Ministre, Bruno le Maire est son ministre de l’économie: Les prévisions législatives sont catastrophiques. Où est le sursaut à gauche ?

Au regard des programmes portés lors de la campagne présidentielle, les convergences sont pourtant très nombreuses : sur l’écologie, le renforcement de la démocratie, la défense des travailleurs ... Les principaux sujets de divergence se situent sur des domaines qui sont de la responsabilité du Président de la République : International, OTAN, Traités Européens. 

Si tant de choses nous unissent et si peu nous séparent : trouvons enfin les modalités pour une plus grande union !

Aux Insoumis nous disons : vous avez le vent en poupe, vous serez demain la principale force de gauche au parlement, le sort de la gauche est d'abord entre vos mains. Entendez que vos partenaires sont particulièrement réticents à certaines exigences de votre charte des insoumis. Elle impose un programme « l’avenir en commun » différent du leur sur certains points. Elle impose une association de financement dirigée de fait par le Parti de Gauche. Dans certaines circonscriptions vous avez su faire un geste et abandonner ces exigences (François Ruffin, Sergio Coronado, Isabelle Attard). Serait-ce possible ailleurs ? 

Aux Hamonistes nous disons, attendre le premier juillet pour faire naître un mouvement sur les ruines fumantes de la gauche et les rancœurs de la défaite : ce n’est pas raisonnable ! Benoit Hamon, il est temps, prenez sans attendre vos distances avec ce PS qui a sabordé la plateforme présidentielle ! Osez lancer un  mouvement et nous vous rejoindrons pour une union de la gauche et une victoire maintenant. Proposez au moins quelque chose AVANT ces législatives. 

Aux communistes, écologistes, à Nouvelle Donne, aux mouvements citoyens, nous disons, pensez à la population, mieux vaut des députés élus grâce à  l’union, que d’assister à cette pêche au vote à 7 euros. Soyez facilitateurs.

A tous, nous disons, retrouvons nous ce samedi 20 mai, fédérés  par la mémoire de la Commune. En 1870, le peuple de Paris a fait irruption, uni dans sa diversité il a inventé le monde de demain (égalité salariale Homme Femme, droit au logement, séparation de l’Eglise et de l’Etat). Malgré la diversité des forces politiques en présence son union a duré jusque sous les balles des Versaillais. C'est encore dans les rassemblements autour de cette mémoire de la Commune, qu'a surgi le front populaire. La Commune à la fois révolutionnaire et girondine, internationale et patriote, insoumise et démocratique est notre point d’union. Osons faire battre nos cœurs à l’unisson de dans le souvenir de cette défaite si douloureuse et tellement annonciatrice. Le temps d’un rite, expérimentons l’union et Sans attendre l'adversité des ordonnances qui viendront bien assez tôt, préparons dès aujourd'hui notre avenir en commun.

 Le collectif Gauches UNIES (insoUmis, commuNistes, cItoyens, écologistEs, socialisteS) (ex 1maispas3)
https://m.facebook.com/groups/1043481992357969

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.