Un "Manifeste artistique" franco-algérien

En janvier 2014, l'Ecole supérieure d'art du Nord-Pas de Calais Dunkerque-Tourcoing ouvrait à Annaba, en Algérie, la première classe déconcentrée franco-algérienne d'enseignement artistique , en partenariat avec la Chambre de commerce et d'industrie d'Annaba, l'Université Badji Mokhtar d'Annaba et la Communauté urbaine de Dunkerque.32 étudiants algériens participent aujourd'hui à cette aventure unique.Ils constituent une sorte d'"avant-garde" et proposent au lecteur de Mediapart, comme un "premier jet", ce "Manifeste artistique". 

En janvier 2014, l'Ecole supérieure d'art du Nord-Pas de Calais Dunkerque-Tourcoing ouvrait à Annaba, en Algérie, la première classe déconcentrée franco-algérienne d'enseignement artistique , en partenariat avec la Chambre de commerce et d'industrie d'Annaba, l'Université Badji Mokhtar d'Annaba et la Communauté urbaine de Dunkerque.

32 étudiants algériens participent aujourd'hui à cette aventure unique.

Ils constituent une sorte d'"avant-garde" et proposent au lecteur de Mediapart, comme un "premier jet", ce "Manifeste artistique".

 

Le Manifeste de la Classe déconcentrée d’Annaba


1. La manie-fait-test C.D.Annaba :
C ; Croire
D ; Devenir
A ; en Art à Annaba ; Ville autonome libre de son sort.

2. La Classe déconcentrée Annaba fait d’elle l’unique au monde

3. La Classe déconcentrée est « un peu de tout » ; artistes, architectes, photographes, biologistes, pharmaciens, économistes…de partout. Qui fait un bon ensemble Uni.

4. Tout les « j’aime » postés pour le site Esa Annaba, seront collectés comme fond d’aide destiné à « l’école des beaux arts du Sahara occidental », autre classe concentrée unique au monde

5. Les déconcentrés: englobent effectifs d’étudiants, enseignants, administrateurs (même de loin) qui participent à l’élaboration et l’acheminement de cette classe.

6. Déranger est le principe fondamental de la création artistique du groupe.
(Déranger) ; se déplacer de telle sorte à fausser les repères.

7. Gommer est le deuxième principe, rien ne peut résister à ce geste magistral.
(Gommer) ; ne se référer à aucun repère existant.

8. Barricader ; est le seul mot exclu du processus créatif des déconcentrés.

9. Une nourriture « appart-faite » sera des composantes de survie des déconcentrés. Le concentré n’est pas souhaitable !

10. Le titre de président d’honneur de la classe déconcentrée ne sera attribué qu’à une seule personne : Krishnamurti.

11. La classe déconcentrée n’a comme plateforme que la plateforme d’Houellebecq.

12. L’air méditerranéen est l’air parfait pour la prospérité de la classe déconcentrée.

13. Tout autre classe déconcentrée au monde sera automatiquement annexée a la classe déconcentrée Annaba, la seule et unique au monde !

14. « Déconcentré » est une matière cotonneuse qui se lave à l’eau tiède et sèche à l’air libre.
Elle se renouvelle dans toute autre matière propice à son dénouement.
Elle se décompose, se multiplie et se propage d’elle-même dans toutes les conditions climatiques!

15. Toutes les sciences de la vie feront une matière d’étude, excepté l’art, qui sera une éminence de l’être déconcentré.

16. Pour adhérer au déconcentré il vous suffit de signer un engagement (dans le réel ou dans l’absolu) quel qu’il soit.

17. La Classe déconcentrée Annaba est l’unique au monde, figure ajoutée au monde,qui manquait au monde, grâce à des circonstances un peu hasardeuses et des moyens précaires dans un délai hallucinant.
Pourtant Elle est une Œuvre Majeure, telle « la vingt-cinquième heure » de Virgile Georgio.

18. La Classe déconcentrée Annaba ne se verra juger ni condamner, ni recevoir un procès même verbal auprès de qui que se soit, Kafka, Camus, ou autre !

19. Pour que « le peu suffise » il suffit de lire le Clézio Désert  ou si vous le voulez, L’Idiot  de Dostoïevski.

20. Un Manteau est toujours nécessaire pour les déconcentrés, en cas de déplacement urgent ! Et si notre destinée se révèle « la Sibérie » !!!?

21. Enfin, Rien n’est bien que s’il finit bien, auprès des Belles Endormies.

Surtout multiplier les « j’aime »: on en aura besoin, car dès aujourd’hui, hélas, tout dépendra de nous !

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.