France-Algérie : LA CLASSE DÉCONCENTRÉE à ANNABA S'EXPOSE !

En janvier 2014, l'Ecole supérieure d'art du Nord-Pas de Calais Dunkerque-Tourcoing ouvrait à Annaba, en Algérie, la première classe déconcentrée franco-algérienne d'enseignement artistique , en partenariat avec la Chambre de commerce et d'industrie d'Annaba, l'Université Badji Mokhtar d'Annaba et la Communauté urbaine de Dunkerque. 32 étudiants algériens participent aujourd'hui à cette aventure unique.Le 19 mars 2014 se tiendra à Annaba leur première exposition collective :

En janvier 2014, l'Ecole supérieure d'art du Nord-Pas de Calais Dunkerque-Tourcoing ouvrait à Annaba, en Algérie, la première classe déconcentrée franco-algérienne d'enseignement artistique , en partenariat avec la Chambre de commerce et d'industrie d'Annaba, l'Université Badji Mokhtar d'Annaba et la Communauté urbaine de Dunkerque. 32 étudiants algériens participent aujourd'hui à cette aventure unique.

Le 19 mars 2014 se tiendra à Annaba leur première exposition collective :

Filmer la peinture

Exposition des étudiants de la classe déconcentrée de l'ESÄ à Annaba, en Algérie

 CDA_MP.jpg

Session de mars, sous la direction de Jean-Luc Poivret et Bertrand Gadenne

Palais Consulaire d'Annaba

Mercredi 19 mars > 13h30 - 17h30

 

Expo_Annaba.jpg?attredirects=0&height=400&width=300

 

« Filmer la peinture », l'axe pédagogique choisi, articule un questionnement plastique entre vidéo et peinture. À l'origine de cette session, une lecture croisée à entrées multiples de l’histoire de l’art où voisinent Daniel Arasse, Francis Ponge, Bill Viola, Vermeer, Dziga Vertov, Scifano, Cy Twombly, etc. 

Nous posons la question universelle du regard de l’artiste face au monde qui couvre aussi bien des points de vues étendus que des perceptions relatives aux détails. 

Nous procédons en usant à la fois d’outillages traditionnels et inventés, eux-mêmes manipulés à la fois avec liberté et technicité, ce qui donne lieu à un va et vient incessant entre images scintillantes et opacités saturées. 

L’étudiant devient tour à tour metteur en scène, acteur et observateur de son monde inventé. L’exposition rend compte de ce dispositif d’enseignement qui enveloppe avec une subtile diversité des réflexions artistiques légères mais aussi essentielles.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.