C'est quoi, "Le Bois sacré" ?

L’association « Le bois sacré » a été créée en juin 2001, lors du colloque organisé à Liège par Africalia.

L’association « Le bois sacré » a été créée en juin 2001, lors du colloque organisé à Liège par Africalia.

Le groupe de travail centré sur les écoles d’art et la pédagogie réunissait un certain nombre de personnalités dont  Abdoulaye Konaté, directeur général du Conservatoire des arts et métiers multimédia de Bamako, qui était alors en construction.

Abdoulaye Konaté nous a  invités à travailler avec le CAMM dès son ouverture. Son projet était, en effet, de fonder une école qui s’ouvrirait au maximum sur le monde et de solliciter des contributions d’enseignants, d’artistes et de théoriciens de tous les pays.

Nous avons alors proposé la fondation d’une association : « Le bois sacré », qui mettrait en réseau des écoles d’art françaises et organiserait des échanges avec le CAMM.

Le but de l’association a donc été, dès l’origine, de développer des partenariats artistiques et culturels entre ces écoles françaises et le Conservatoire, tant au niveau des enseignants que des étudiants et d’organiser également ensemble des événements artistiques (expositions, diffusions diverses, déplacements…).

Le centre de ces actions est articulé sur la pédagogie, ce qui a nécessité, dès le départ, une profonde réflexion sur ses enjeux (rencontre des cultures, conceptions de l’art et de la pédagogie artistique…

« Le bois sacré » organise chaque année, début juillet, un séminaire de réflexion, où le bilan de nos travaux est exposé par chacun des participants, discuté, critiqué, de manière à affiner toujours plus nos objectifs et nos manières de travailler.

 Les écoles dont des enseignants sont membres de l’association sont les suivantes : école supérieure d’art du Nord-Pas–de-Calais, Dunkerque-Tourcoing, école nationale supérieure d’art de Nancy, école supérieure d’art et de design Le Havre-Rouen, école supérieure d’art d’Angers-Tours-Le Mans, écoles supérieures d’art de Brest, de Metz, de Caen, de Lorient, école nationale supérieure des arts décoratifs de Paris et l’université de Paris 1

 

Notre projet a été sélectionné par Culturesfrance (aujourd'hui Institut français) et la Délegation aux Arts Plastiques du ministère de la culture et de la communication comme un des seize projets emblématiques réalisés entre 2000 et 2009, dans le cadre du programme "Entr’écoles" (échanges entre écoles supérieures d’art françaises et étrangères).

Cette sélection a fait l’objet d’une publication.

 En juillet 2010, le séminaire de l’association s’est tenu au Conservatoire des Arts et Métiers Multimédia Balla Fasséké Kouyaté de Bamako et a permis de metre en place un réseau d’écoles d’art africaines à l’intiative d’Abdoulaye Konaté.

 En 2011, nous avons pu organiser notre séminaire annuel à Dunkerque auquel ont participé Abdoulaye Konaté, directeur général du Conservatoire des arts et Métiers Multimédia de Bamako, Daouda Diarra, directeur général de l’Ecole nationale des Arts de Dakar, Mathilde Moreau, directrice de l’Ecole Nationale des Beaux-Arts d’Abidjan, Bakary Konaté, délégué général du Conservatoire des Arts et Métiers de Ouagadougou, Christian Debize, directeur de l’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Nancy, Christian Dautel directeur de l’Ecole Supérieure d’Art Angers-Tours-Le Mans, Thierry Heynen, directeur de l’Ecole Supérieure d’art du Havre-Rouen, Brigit Meunier Bosch, directrice de l’Ecole Supérieure d’Art  du Nord-Pas-de-Calais, Pole de Dunkerque, Roland Decaudin, directeur general de l’ESA Nord-Pas-de-Calais, Dunkerque-Tourcoing, François Lasgi, directeur de l’Ecole d’Art Le Havre-Rouen, Pole de Rouen et  Jean da Silva, vice-président de l’Université Paris 1-Sorbonne, des responsables de la ville de Dunkerque et les membres de l’association.

Ce séminaire a permis de mettre au point les contenus et fonctionnement de la Web TV qui était en projet et que nous avions décidé de créer lors du séminaire 2010.

Cette télévision existe aujourd’hui ( bois-sacre.tv).

 Cette année, les journées du séminaire “Le Bois Sacré” se sont tenues à l’Institut National des Arts et d’Action Culturelle d’Abidjan ( INSAAC) les 10 et 11 juillet . Participaient à cette reunion: Monsieur Tiburce Koffi, directeur general de l’INSAAC d’Abidjan, Madame Mathilde Moreau, directrice de l’Ecole Nationale des Beaux-Arts d’Abidjan ( ENBA) intégrée à l’INSAAC, Monsieur Abdoulaye Konaté, directeur general du Conservatoire des Arts et Métiers Multimédia Balla Fasséké Kouyaté de Bamako ( CAMM), Monsieur Nouhou Karidio, directeur national des arts du Niger, Monsieur Sylla Aly Badra, directeur de l’Institut Supérieur des Arts de Guinée ( ISAG), Monsieur Christian Dautel, directeur de l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts Tours, Angers, Le Mans ( TALM), Monsieur Thierry Heynen, directeur de l’Ecole Supérieure d’Art et de Design Le Havre-Rouen ( ESADHaR), Monsieur Ronan Prigent, directeur des etudes de l’Ecole Supérieure d’Art du Nord-Pas-de-Calais, Dunkerque-Tourcoing ( ESA-NPDC), directeur du site de Dunkerque, Madame Catherine Delvigne, présidente de l’Association “Le Bois sacré”, Monsieur Abdramane Kamaté, directeur adjoint de l’Institut Français de Côte d’Ivoire, Monsieur Mamadou Habib Ballo, responsible du pôle multimedia au CAMM de Bamako, Monsieur Ludovic Fadairo, artiste.

Ces journées ont été très fructueuses et ont permis de mettre en place un certain nombre de projets communs. A l’issue de cette reunion, des conventions de partenariat ont été signées entre les différentes écoles françaises et africaines et entre les écoles aficaines et l’association “Le Bois Sacré”.

Un certain nombre de projets ont été mis en chantier: La creation d’un master international, la mise en place d’une classe expérimentale à Haïti organisée par les écoles françaises et africaines, la creation d’une session de formation pédagogique et professionnelle préfigurant le rôle de "lecteur" en école d'art à l'étranger  ( année 6, post -master), l’école supérieure d’art du Nord-Pas-de-Calais a admis dans le second cycle du site de Dunkerque onze étudiants de l’école d’Abidjan, un atelier à Bamako ou à Abidjan a été programme pour novembre-décembre 2012.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.