Ecoloclaste
Abonné·e de Mediapart

12 Billets

2 Éditions

Billet de blog 12 janv. 2015

Entretien avec Charb, directeur de Charlie-Hebdo : “ IL FAUT CESSER D'AVOIR PEUR DE L'ISLAM ”

Ecoloclaste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Sur demande et pour mémoire en ces temps de " déferlements démographiques " de Charlie...

 Entretien avec Charb, directeur de Charlie-Hebdo : 

“ IL FAUT CESSER D'AVOIR PEUR DE L'ISLAM ” 

Comment va un homme de gauche accusé d'islamophobie et de haine des classes populaires?

Je n'ai aucun souci de conscience. C'est nouveau pour moi d'être confronté aux islamistes qui, à mes yeux, n'existent pas vraiment. C'est juste un concept fasciste pour véhiculer la peur de l'islam. J'ai plus de chance d'être écrasé par un vélo qu'abattu par un islamiste. Toutes ces cellules terroristes sur-médiatisées ne représentent rien. Même les crimes de Mohamed Merah sont minimes pour détruire notre société. Le vrai mal, c'est la peur. La peur de tout un système qui a peur et fait peur aux gens. Notre rôle de journalistes, c'est de ne pas avoir peur. Ce qui me pèse vraiment, c'est la sécurité policière et la violence qu'elle implique. Charlie Hebdo est un journal de clowns qui se moquent de l'ordre. Etre protégé par les forces de l'ordre, ce n'est pas notre tasse de thé. Mais si je suis si protégé, c'est qu'il y a un risque..
Que répondez vous à ceux qui trouvent que Charlie est devenu islamophobe sous Philippe Val?
On nous sort Val à chaque fois qu'on veut nous attaquer. Ce qui a délégitimé Val, ce n'est pas son discours sur l'islam mais son rapprochement avec Sarkosy et la droite. Moi, je ne suis pas d'accord avec lui sur le Kosovo, Israël, Sarkosy....
Pourtant vous continuez à vous en prendre à Mohamed ?
J'étais d'accord sur les caricatures de 2006. A Charlie, les journalistes suivent l'actualité, proposent des dessins et la rédaction décide. “Intouchables 2”n'était pas mon choix. J'avais opté pour un dessin de Luz qui revisitait la célèbre scène du film de Godard (Le Mépris) où l'on vante les fesses de Brigitte Bardot. L'équipe a jugé que Godard ne parlait pas assez aux musulmans et mon dessin fut propulsé à la Une. D'ailleurs, ce dessin ne représentait pas Mahomet. Plein de potes musulmans très croyants ou non - surtout mes amis palestiniens - ont trouvé que les réactions sont excessives..
Même les journalistes et les hommes politiques vous lâchent sur ce coup...
J'estime qu'il nous suffit d'être soutenus par la loi. Mais il est vrai que certaines émissions ont été annulées par des gens qui ont peur de s'afficher. D'autres sont maintenues parce que des journalistes se battent pour cela. Pourtant, moi, j'accepte d'être condamné. Et je l'ai été à juste titre quand j'ai dessiné un ministre de la fonction publique dans la peau d'un officier nazi pour illustrer ses propos droitistes contre les employés qu'il voulait licencier massivement..
Dans ces conditions, votre pétition ne manquerait-elle pas de légitimité?
Cette pétition part d'un constat sur la société française qui est fracturée en deux. Y compris au sein de son gouvernement de gauche. Fabius nous condamne et Peillon nous soutient. Chez les écolos, Cohn-Bendit nous traite de cons et on n'entend pas les autres. A l'extrême, Besancenot nous tire dessus et Poutou nous soutient. Comme nous avons reçu des milliers de messages de sympathie, il fallait permettre aux gens de s'exprimer à la face du monde..
Votre pétition est traduite en arabe. Comptez-vous la promouvoir en terre d'islam?
Les politiques et les médias donnent des musulmans une image insultante et rétrograde. Nous voulons leur donner la possibilité de signer en leur propre nom. Bien sûr que j'aimerai me rendre dans les pays musulmans, mais cela dépend de ma sécurité et des lois locales. Il y a un service d'évaluation distinct de ma garde rapprochée qui mesure le niveau de protection. Après l'incendie du journal, j'ai du signer une décharge pour aller en Malaisie contre l'avis du service..
Parlons chiffres : combien de signatures et d'exemplaires vendus du numéro polémique ?
La pétition a atteint 10000 signatures en une semaine, c'est pas mal. A Charlie, nous n'avons jamais rien changé à nos habitudes. Nous tirons à 70000 exemplaires pour 45000 ventes. L'argument commercial est un mauvais procès qu'on nous fait. Sinon on aurait tiré et vendu bien plus que les 200 000 exemplaires du numéro en question..
Que savez-vous au juste du prophète que vous avez caricaturé ?
J'ai lu la biographie établie par Maxime Rodinson. Mais je veux que Mahomet soit aussi connu et familier que Jésus. Quand je dessine Jésus marchant sur l'eau, tout le monde comprend. Avec Mahomet, cela devrait être possible et utile..
A quand la prochaine caricature de Mohamed ?
Ce n'est pas une obsession. Si j'ai un leitmotiv, c'est la laïcité et la volonté que les gens cessent d'avoir peur de l'islam. Marre de tous ces chiffres sur le nombre de musulmans en France qui attisent la peur. J'ai des potes recensés qui s'en foutent de l'islam. Ce n'est pas hors-la loi d'être musulman radical. Ce qui est hors-la loi, c'est de poser des bombes..
Comptez-vous reparler de l'islam et son prophète ?
Moi, je parlerai sans doute de l'islam, mais sans polémique. A Charlie, tout dépend des dessinateurs et de l'actualité. Nous sommes un journal irresponsable. Le seul critère, c'est qu'on rigole. Si cela nous fait marrer....
A votre contact, j'ai subi des offensives sataniques. Avez-vous une protection contre le diable?
Non, je n'ai pas de main de Fatma. Mais je sais qu'il suffit de réciter quelques versets du coran pour terrasser Satan..
Propos recueillis par Cheikh Touré
Article paru dans"Le Calame" du 24 octobre 2012
http://www.cridem.org/C_Info.php?article=635694
            

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Europe
Le double « je » de Macron au Parlement européen
Mercredi, à Strasbourg, Emmanuel Macron et ses adversaires politiques ont mené campagne pour la présidentielle française dans l’hémicycle du Parlement européen, sous l’œil médusé des eurodéputés étrangers. Le double discours du chef de l’État a éclipsé son discours sur l’Europe.
par Ellen Salvi
Journal
Covid-19 : lever les brevets, une solution mondiale ?
Vaccination générale, nouveaux médicaments contre le Covid-19 : les profits des laboratoires pharmaceutiques explosent. Est-il envisageable qu’ils lèvent un jour leurs brevets ? On en parle avec nos invités Isabelle Defourny, de MSF, Jérôme Martin, cofondateur de l’Observatoire de la transparence dans les politiques du médicament, et Rozenn Le Saint, journaliste santé à Mediapart.
par à l’air libre
Journal — International
Corruption en Afrique : le protocole Bolloré
Mediapart révèle de nouveaux éléments qui pointent l’implication personnelle de Vincent Bolloré dans l’affaire de corruption présumée de deux chefs d’État pour obtenir la gestion de ports africains. Après l’échec de son plaider-coupable, le milliardaire est présumé innocent en attendant son futur procès.
par Yann Philippin
Journal — Migrations
Dans le sud de l’Espagne, ces Algériens qui risquent leur vie pour l’Europe
En 2021, les Algériens ont été nombreux à tenter la traversée pour rejoindre la péninsule Ibérique, parfois au péril de leur vie. Le CIPIMD, une ONG espagnole, aide à localiser les embarcations en mer en lien avec les sauveteurs et participe à l’identification des victimes de naufrages, pour « soulager les familles ». Reportage.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre aux candidats : vous êtes la honte de la France
Course à la punchline, postillonnage de slogans... vous n'avez plus grand chose de politiques. Vous êtes les enfants de bonne famille de la communication. Vous postulez à un rôle de gestionnaire dans l’habit de Grand Sauveur. Mais je suis désolée de vous apprendre que nous ne voulons plus d’homme providentiel. Vous avez trois trains et quelques générations de retard.
par sarah roubato
Billet de blog
Primaire et sixième République : supprimons l'élection présidentielle
La dissolution de l'Assemblée afin que les législatives précèdent la présidentielle devrait être le principal mot d'ordre actuel des partisans d'une sixième République.
par Jean-Pierre Roche
Billet de blog
Présidentielles: penser législatives
La ficelle est grosse et d'autant plus visible qu'elle est utilisée à chaque élection. Mais rien n'y fait, presque tout-le-monde tombe dans le panneau : les médias aux ordres, bien sûr, mais aussi parfois ceux qui ne le sont pas, ainsi que les citoyens, de tous bords. Jusqu'aux dirigeants politiques qui présidentialisent les élections, y compris ceux qui auraient intérêt à ne pas le faire.
par Liliane Baie
Billet de blog
Élection présidentielle : une campagne électorale de plus en plus insupportable !
Qu’il est lassant d’écouter ces candidats qui attendent des citoyens d'être uniquement les spectateurs des ébats de leurs egos, de s'enivrer de leurs mots, de leurs invectives, et de retenir comme vainqueur celle ou celui qui aura le plus efficacement anéanti son adversaire !
par paul report