Eddie Jacquemart
Président de La Confédération Nationale du Logement
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

0 Édition

Billet de blog 12 janv. 2022

Zemmour veut supprimer la loi SRU, je propose d’interdire les ghettos de riches !

« Je propose de supprimer la loi SRU », voilà ce qu’a déclaré le candidat d’extrême-droite Éric Zemmour qui parle d’une réalité qu’il ne connait pas, qui n’existe pas. La véritable insécurité est celle de la peur du lendemain, du frigo vide, des fins de mois sans argent, de la perte de travail. Il est temps de mettre fin au véritable séparatisme, celui qui gangrène le pays, à savoir celui des riches !

Eddie Jacquemart
Président de La Confédération Nationale du Logement
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

« Je propose de supprimer la loi SRU », voilà ce qu’a déclaré le 6 janvier dernier sur les ondes d’Europe 1 le candidat d’extrême-droite Éric Zemmour. Combien d’enfants de ce pays, de familles ont dû se sentir insultés en écoutant cette logorrhée contre le logement social, patrimoine de ceux qui n’en n’ont pas.

Pour bien comprendre quelles sont les ressorts idéologiques d’une telle mesure, il faut savoir de quoi on parle. La loi SRU, dite loi solidarité et renouvellent urbain, dont nous venons de fêter les 20 ans, impose à certaines communes (en fonction de leur taille) de construire 25% de logements sociaux sur leurs territoires.

Prise à l’échelle du pays, elle est le moyen le plus sûr de préserver la mixité sociale et dans les métropoles de s’attaquer à la gentrification. Et c’est d’abord cela qui est insupportable aux yeux de ce défenseur des nantis pétri de haine sociale !

Pour justifier sa suppression Éric Zemmour utilise d’ailleurs deux arguments classiques de l'extrême droite, repris par Valérie Pécresse quand elle ressort le couplet des karchers : la lutte contre l’immigration et la stigmatisation des habitant-e-s des HLM.

Pour l’ex-chroniqueur de C News avec la loi SRU « on essaime l’immigration et tous les problèmes de l’immigration ». Ces propos sont choquants, ils témoignent surtout d’une parfaite méconnaissance du logement social en France.

En effet, aujourd’hui 88% des locataires du parc social sont de nationalité française. Nous sommes loin du fameux grand remplacement qu’il théorise à longueur d’ondes. Et alors même que 70% des Français sont éligibles au logement social, que 2,2 millions sont en attente d’un HLM, supprimer la loi SRU, c’est empêcher des millions de personnes d’accéder à un logement.

Pendant toute la période de confinement, les habitant-e-s des logements sociaux, soit plus de 11 millions de personnes, ont fait preuve d’une solidarité exceptionnelle, et pour beaucoup d’entre eux ont tenu le pays debout de par leur activité professionnelle.

Je pense aux infirmières, aux éboueurs, aux caissières, aux personnels soignants, aux agents de nettoyage ! Ils méritent mieux que les insultes d’un homme condamné à plusieurs reprises pour des propos racistes, et qui passe ses vacances dans des hôtels à 1000 euros la nuit.

En tant qu’enfant des HLM, j’y ai grandi avec ma mère, et je ne peux laisser passer de tels propos qui assimile le logement social et l’insécurité.

Éric Zemmour parle d’une réalité qu’il ne connait pas, qui n’existe pas. Depuis combien de temps n’a-t-il pas mis les pieds dans un quartier populaire ? La véritable insécurité est celle de la peur du lendemain, du frigo vide, des fins de mois sans argent, de la perte de travail. Les quartiers populaires se sont la solidarité, l’entraide, le partage. C’est ça la France, notre France.                                                 

En réalité il n’y pas de surprise à ce qu’un délinquant soutienne des maires voyous. Oui voyous, car de nombreux maires refusent aujourd’hui d’appliquer la loi SRU et préfèrent payer des amendes pour ne pas accueillir de « pauvres » sur leur territoire car c’est bien de cela dont il s’agit.

Il est temps de mettre fin au véritable séparatisme, celui qui gangrène le pays, à savoir celui des riches !

Aussi je propose que le taux de logements sociaux imposés par la loi SRU passe à 30%, et que soit instauré un permis à point pour rendre inéligibles les maires qui ne respectent pas loi.

Zemmour veut supprimer la loi SRU, je propose d’interdire les ghettos de riches ! » et j’appelle les candidats à la Présidentielle à se positionner clairement sur cette question.

Eddie jacquemart, Président National de la CNL.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Agriculture
« Le recul démographique du monde agricole n’est pas une fatalité »
Moins 100 000 fermes en dix ans : c’est le résultat du recensement rendu public le mois dernier par le ministère de l’agriculture. Face à l’hémorragie, le retour à un pilotage par l’État et à des politiques publiques volontaristes est nécessaire, selon la sociologue Véronique Lucas.
par Amélie Poinssot
Journal — Europe
Dans leur bastion de l’Alentejo, les communistes résistent au déclin
Lors des législatives anticipées qui se déroulent dimanche, le Parti communiste, tout juste centenaire, espère limiter la casse, malgré la poussée socialiste dans certains de ses bastions, dont l’Alentejo. En embuscade, l’extrême droite de Chega lorgne vers d’anciens électeurs du PCP.
par Ludovic Lamant
Journal
En Syrie, la plus grande prison au monde de djihadistes tombe aux mains… des djihadistes
L’État islamique s’est emparé pendant une semaine d’un centre de détention à Hassaké, obligeant l’armée américaine à intervenir. Des dizaines de prisonniers sont en fuite. Pour les Forces démocratiques syriennes, le retour du phénix djihadiste est une très mauvaise nouvelle.
par Jean-Pierre Perrin
Journal — Santé
En laissant courir Omicron, l’Europe parie sur un virus endémique
Un à un, les pays européens lèvent les restrictions comme les mesures de contrôle du virus. Certains, comme le Danemark ou la France, sont pourtant touchés par une contamination massive. Ils font le choix d’une immunisation collective, avec l’espoir de vivre avec un virus circulant tout au long de l’année à basse intensité.  
par Caroline Coq-Chodorge

La sélection du Club

Billet de blog
Ehpad privés: un business sur la vieillesse à changer
Des Ehpad privés financés pour près de 50% par le contribuable génèrent un business juteux pour les actionnaires alors que nos aînés finissent leur vie en étant soignés par un personnel insuffisant et mal payé. De multiples rapports parlementaires, enquêtes, documentaires, livres, montrent la réalité d'une situation inacceptable alors que le vieillissement de la population s'accroît.
par serge_escale
Billet de blog
Entre maltraitances et dividendes, Orpea n'a pas hésité
La sortie du livre de Victor Castanet « Les fossoyeurs » publié chez Fayard, rouvre le débat de la façon dont nos sociétés traitent les plus vulnérables, ici les personnes âgées. A travers cette question, c'est aussi celle des financements publics au sein de structures privées qui cherchent prioritairement la profitabilité.
par Muriel Dugas-Andriocci
Billet de blog
Lettre à mes octogénaires
Salut les grands parents, c’est moi. C’est moi, celle que vous attendez et que vous croyez affairée. Celle qui ne passe pas le portillon du bout du jardin, celle qui trouve autre chose à placer avant, toujours.
par Soldat Petit Pois
Billet de blog
Orpea ou les chasseurs d’or de la silver-économie
Le livre de Victor Castanet va peut-être contribuer à ce que cesse la prise en charge lucrative des personnes âgées dépendantes. Pourtant, les critiques et enquêtes, ces dernières années, n’ont pas manqué. Autres chroniques : quelque chose de pourri au Royaume du Danemark, la violence inouïe des discours Zemmour/Le Pen sur la suppression des allocations familiales aux familles immigrées.
par YVES FAUCOUP