Le 1er mai on lâche rien, le 2 mai on continue!

Chaque année, le Salon du livre d’expression populaire et de critique sociale accueille des dizaines de milliers de personnes pour rencontrer plus de 400 invité-es, 50 éditeur-trices, des musicien-nes, 70 assos. Cette année, le rdv est numérique ! Plus d'une centaine de participations sous toute forme, et 55h de festival en continu, pour vivre le 1er mai plus que jamais, et le 2 mai on continue !

Chaque année, le Salon du livre d’expression populaire et de critique sociale accueille des dizaines de milliers de personnes pour rencontrer plus de 400 invité-es dont des auteur-trices de France, du Liban, d’Espagne, d’Italie.., plus de 50 éditeur-trices indépendant-es de toute la France (Bordeaux, Toulouse, Marseille, Grenoble, Nantes, Paris, Lille… et même Arras), des musicien-nes pour les scènes punk-rock et metal, 70 associations stands militant-es, sur 2 jours, les 1er et 2 mai.
Cette année, en raison des contraintes techniques de gestion du Covid-19, le rendez-vous est numérique ! Plus d'une centaine de participations sous toute forme, et 55 heures de festival en continu , pour vivre le 1er mai plus que jamais, et le 2 mai on continue !

Vidéos, textes, BD, sons... une centaine de créations

Par plus de 70 auteur-es, artistes et participant-es :
Elise Thiébaut, Juan Branco, Caryl Férey, May Angeli, Didier Super, Monique et Minchel Pinçon-Charlot, Nicolas Mathieu, Bernard Friot, Michèle Riot-Sarcey, Barak Rima, Imane Humaydane, Pascal Dessaint, Amandine Dhée, Marcus Malte, Perrine Le Querrec, Maxime Nicole, Catherine Zambon, Bruno Doucey, Pascale Fautrier, les sœurs Chamots, Guillaume Faburel, Holly R., Snug, Nicolas Offenstadt, Dominique Delahaye, Maram al-Maasri, Hervé le Corre, Aurore Lachaux, Thomas Giraud, Claire Fasulo, Corinne Morel-Darleux, Patrick Devresse, Frédérique Dimarco, Paul Kawczak, Lucie Baratte, Adel Tincelin, Chiara Arméllini, Alexandre Labruffe, Gilles Baum, Thomas Verhille, Trosky nautique, DJ Mad Selecta...

Plus d'une dizaine comédien-nes ont lus et interprétés les textes, de nombreux musiciens, des créateurs du son et de l'image, avec l'aide de nombreux partenaires dont Bookalicious, La Boite sans projet, le Collectif des associations citoyennes, Story W, La Chouette librairie, les maisons d'édition Asphalte, Eléphants, Alifbata, Le Ver à soie, Anamosa...

Ce n'est pas un salon du livre virtuel, c'est une expérience collective. Un Monde d'après à créer tous ensemble.

Le monde d'après : www.monde-dapres.com

Le Monde d'après est un site créé par l'association Colères du présent. Cette association organise chaque année le salon du livre d'expression populaire et de critique sociale les 1er et 2 mai à Arras. Pour des raisons techniques liées aux circonstances sanitaires, cette manifestation culturelle restera à l'état d'utopie. C'est ce qui nous a donné l'idée de créer un espace dédié au Monde d’après.

Ce Monde d'après n'est pas forcément celui d'après Covid-19. Ce Monde d'après parlera de conflits armés ou idéologiques, de sécurité sociale de l'alimentation, de transformations personnelles et collectives, d'avenir climatique, de luttes, de fraternité, d'espoirs... et de tout ce qu'on voudra bien mettre derrière ces mots. Ce Monde d'après est une aventure numérique imaginée par l'association et tous les artistes initialement invités autour du sujet central du Salon du livre 2020 : "La ville territoire d'utopies".

Rendez-vous donc dès à présent sur les pages traditionnelles de notre site pour découvrir tout ce qu’on vous avait concocté mais que vous ne verrez jamais, et puis rendez-vous ici le 1er mai 2020 pour arpenter le Monde d’après.

Le Jour d'après © Colères du présent

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.