En réponse à l'analyse de Zizek : sur l'absence de stratégie.

 

 

"inutile d'espérer que la sphère politique consente à étendre la démocratie à ces domaines relégués loin d'elle, en organisant par exemple des banques démocratiques sous le contrôle des citoyens."

"A Madrid, Athènes, Bucarest ou Paris, la colère populaire témoigne d’une exaspération sociale, d’un profond désir de changement. Manquent encore la stratégie politique permettant de le faire aboutir et l’espérance qu’il adviendra. Faut-il prendre le risque de laisser passer l’occasion au motif que les conditions de sa réalisation n’existent pas encore ? Ou faire le pari que parfois « l’impossible arrive » ?" Zizek, http://www.monde-diplomatique.fr/2010/11/ZIZEK/19826

 

******

 

Nous sommes pris dans une antinomie : si nous proposons un « projet de société », nous sommes accusés de vouloir imposer une idéologie. Si nous n'en proposons pas, on nous taxe de râleurs sans cervelle (la protestation dans la rue exprime la colère et l'inquiétude, l'incapacité à accepter la réalité économique, un repli sur des acquis sociaux que la modernité ne peut conserver, etc).

 

Comment sortir de ces injonctions contradictoires ? Nous n'avons pas besoin d'une stratégie prédéterminée, nous avons besoin d'ouvrir une consultation de grande ampleur : nous ne devons ni pouvons anticiper le devenir du mouvement social, mais le construire ensemble. Souvenons-nous qu'une transformation radicale n'est pas nécessairement un changement brutal. Ne cherchons pas une solution unique, rendons visibles les « solutions locales au désordre global »

 

Décidons de nous donner le temps de la réflexion. Décidons d'organiser le cadre de la réflexion. Décidons de créer les structures qui soutiendront un mouvement progressif de transformation radicale. Les premières pierres ont été posées, qu'il s'agisse des réseaux d'information, des organismes de financement solidaire, des échanges monétaires alternatifs, du tissu d'associations organisées trans-nationalement... Soyons réalistes : un processus d'auto-organisation est en marche, ne ratons pas l'occasion.

 

******

 

Retrouvez une autre version de l'analyse de Zizek (plus complète ms en anglais) : http://www.newleftreview.org/?page=article&view=2853

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.