La vérité si je mens !

La vérité est un fait argumenté d'autres faits ne pouvant être contestés. Seulement ce qui rend une vérité non absolue, c'est que les faits en question peuvent être montés de toutes pièces. Le moindre doute sur la solidité des fondements concernant l'édifice aussi joli soit-il qu'est une vérité, rend celle-ci instable et donc lui fait perdre de toute sa valeur.

laveritesijemens3.jpg

La vérité est un fait argumenté d'autres faits ne pouvant être contestés. Seulement ce qui rend une vérité non absolue, c'est que les faits en question peuvent être montés de toutes pièces. Le moindre doute sur la solidité des fondements concernant l'édifice aussi joli soit-il qu'est une vérité, rend celle-ci instable et donc lui fait perdre de toute sa valeur. D'ailleurs aux USA, le moindre doute d'un juré sur la culpabilité d'un coupable lors d'un procès peut lui rendre la liberté.

Mais que ce soit un innocent que l'on accuse d'être coupable ou un coupable qui se dit innocent, tout les deux ont le droit à un avocat. Donc une vérité qu'elle soit réelle ou pas, à le droit dans un système démocratique, d'avoir l'opportunité d'être aussi bien contestée que défendue et cette contestation doit être tout aussi accessible de tous que la "prétendue" vérité. Une démocratie est-elle vraiment une démocratie si un journaliste pouvant contester une vérité décrites comme telle par un autre journaliste, n'a pas exactement accès aux mêmes moyens médiatiques pour faire parvenir sa contestation ? N'est-ce pas la d'ailleurs la différence entre une information et une vérité ? Cela ne reviendrait-il pas dans l'exemple précédent, d'empêcher un avocat de faire son travail ? Ne serait-ce pas une preuve flagrante que contrairement à ce que disent certains et voudraient continuer à le faire croire au plus grand nombre, nous ne sommes pas dans une démocratie ?
Alors dans ces conditions comment différencier une information d'une vérité ? On ne peut pas. La seule chose qui peut vous convaincre qu'une information est une vérité, est d'avoir entièrement confiance en celui qui vous la dit. Ah la confiance, autre vaste sujet...
Beaucoup ce sont cassé les dents a vouloir donné leur version de la vérité ou à démontrer un mensonge à l'instar de monsieur Alain Genestar par exemple,de l'équipe de journaliste de l'émission "Arrêt sur image", et/ou l'INSEE et son chiffre du chômage qu'on demanda de garder sous silence durant la campagne présenditielle.

 

PS : Un mensonge, c'est quand on ne vous dit pas la vérité. Par extension, un mensonge c'est tout aussi bien une non-vérité qu'une vérité non dévoilée.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.