amosca@theatredelaville.com
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© 

La « mégère » est-elle « apprivoisée »? Transposant dans un univers de palaces et de machines à sous une comédie peu jouée de Shakespeare, Mélanie Leray montre une femme capable d’entrer dans le jeu des hommes, et d’y trouver sa place.

La Mégère apprivoisée est une des comédies de Shakespeare qui est rarement jouée en France. Il est vrai qu’au départ, chacun prenant la place d’un autre et réciproquement, il s’agit principalement de variations multiples sur les « jeux de rôle », peu compatibles avec notre esprit cartésien. Mais pour Mélanie Leray, le problème n’est pas là. Comme dans Contractions de Mike Bartlett (créé au TNB en 2012, puis programmé au Théâtre des Abbesses en 2013), s’il est question de rôle, c’est celui de la femme, aujourd’hui, dans notre société occidentale.
C’est donc aujourd’hui que Catherine, l’insoumise qui rebute les hommes, rencontre Petruccio, le coureur de dot. Trouvant enfin un partenaire à sa taille, elle accepte de l’épouser. Il est vrai que son père refuse de laisser sa soeur cadette Bianca – pour qui se bousculent les prétendants prêts à tous les déguisements afin de l’approcher – se marier avant elle, et ira jusqu’à la faire prisonnière. Shakespeare place son intrigue en Italie chez de riches et puissants aristocrates. Mélanie Leray rafraîchit l’esprit en transformant la taverne du prologue en salle de projection, puis en passant l’intrigue dans les halls de palace et les salles de jeu, où attendent machines à sous et tables de poker. Dans notre monde, chez des gens sans noblesse aucune, sans scrupule aucun. Pour eux, l’argent se gagne, se prend ou se perd, s’échange comme tout le reste, y compris les personnes. Au titre français qui d’emblée donne Catherine perdante puisque d’emblée apprivoisée, Mélanie Leray préfère le titre anglais The Taming of the Shrew. Soit, Comment dompter l’insoumise? Manière de laisser la place au combat. Mais en quoi Catherine apparaît-elle comme une insupportable rebelle, une mégère tout juste bonne à faire fuir les hommes ? Simplement, elle a ses idées, ses points de vue sur le monde qui l’entoure, sur ce qu’il est et pourrait être. En somme, une femme avec une conception politique de la vie.
Cela dit, il ne s’agit en aucune manière d’un manifeste féministe. Mélanie Leray va plus loin. Dans le rapport de force qui oppose Petruccio et Catherine se niche une attirance complice que l’on pourrait qualifier d’amour. Et surtout, ce combat offre à la femme la possibilité d’étudier le comportement masculin, ses tactiques et ses effets sur elle. En amenant Petruccio à se dévoiler, elle mène le jeu. Non pour prendre sa revanche, ni d’ailleurs sa place, ni pour dominer. Juste pour comprendre, être à égalité, avec tout le risque que cela comporte. D’ailleurs, dès le prologue, il ne s’agit plus d’un groupe d’ivrognes et de comédiens embarqués dans le tourbillon du jeu avec le vrai et le faux, mais, dans un pays en guerre, du discours de la première des reines d’Angleterre. La toute première dans notre monde occidental à assumer la fonction d’un homme de pouvoir. « Je suis venue parmi vous ici ce jour non pas pour ma distraction et mon plaisir, mais parce que je suis résolue à vivre et à mourir à vos côtés, au milieu et au plus fort de la bataille, et pour offrir à mon Dieu et à mon peuple mon honneur et mon sang même si je dois mordre la poussière. Je sais que mon corps est faible, c’est celui d’une faible femme, mais j’ai le coeur et l’estomac d’un roi, et d’un roi d’Angleterre. »
Colette Godard
La Mégère apprivoisée du 4 au 20 mars

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France

Affaire Pellerin : la fuite judiciaire qui menace l’Élysée et le ministère de la justice

Le député Emmanuel Pellerin, visé en septembre dernier par une enquête en lien avec sa consommation de cocaïne, a été prévenu des investigations en cours, pourtant censées rester secrètes. L’élu des Hauts-de-Seine affirme que l’information lui a été transmise par Thierry Solère qui lui aurait dit la tenir du ministère de la justice. Le conseiller politique du président de la République et Éric Dupond-Moretti démentent.

par Pascale Pascariello et Antton Rouget

Journal — France

Le député Pellerin : la cocaïne en toute impunité

Député des Hauts-de-Seine de la majorité présidentielle, l’avocat Emmanuel Pellerin a consommé de la cocaïne avant et après son élection à l’Assemblée en juin dernier, d’après une enquête de Mediapart. Confronté à nos éléments, il a reconnu cet usage illégal. Saisie en septembre dernier, la justice n’avait pourtant pas souhaité enquêter.

par Pascale Pascariello et Antton Rouget

Journal

TotalEnergies est visée par une enquête préliminaire pour mensonges climatiques

Selon nos informations, la multinationale pétrolière est l’objet d’une enquête ouverte par le parquet de Nanterre à la suite d’une plainte au pénal pour « pratiques commerciales trompeuses ». Ce délit ouvre la voie à des sanctions pour « greenwashing ». Une première en France.

par Mickaël Correia

Journal

TotalEnergies : l’heure des comptes

TotalEnergies sait que ses activités sont nocives pour le climat depuis 1971. Pourtant, le géant pétrolier continue d’émettre autant de gaz à effet de serre que l’ensemble des Français·es. En pleine crise énergétique, TotalEnergies a annoncé début 2022 un bénéfice record de 14 milliards d’euros. Retrouvez ici nos articles et nos enquêtes sur une des multinationales les plus polluantes au monde.

par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog

Loi sur l’immigration : la nouveauté sera de rendre la vie impossible aux immigrés

Le ministre de l’intérieur, comme ses prédécesseurs, veut sa loi sur l’immigration destinée notamment à expulser plus efficacement les étrangers faisant l’objet d’une OQTF. Mais pourquoi, une fois de plus, le gouvernement ne s’interroge-t-il jamais sur les causes profondes de cette immigration ?

par paul report

Billet de blog

SOS solidarité pour famille intégrée en péril

Le recours contre l'OQTF du 6-12-22 a été rejeté. Cette famille, avec trois jeunes enfants est menacé de mort dans son pays, risque l'expulsion. Conséquence immédiate : logés au CADA (hébergements demandeurs d'asile) de Cebazat, ils seront à la rue le 31 janvier et si le 115 ne répond pas ce jour-là ou ne propose rien... SOS solidarité rapide et concrète dans ce billet. A vous de jouer.

par Georges-André

Billet de blog

Appel contre l’immigration jetable et pour une politique migratoire d’accueil

Nous appelons à la mobilisation contre le nouveau projet de loi du gouvernement, qui s’inscrit dans une conception utilitariste et répressive des personnes étrangères en France. S'il était adopté, il accentuerait encore le fait qu'elles sont considérées comme une population privée de droits, précarisée et livrée à l’arbitraire du patronat, de l’administration et du pouvoir.

par association GISTI

Billet de blog

Nous, les banni·e·s

À travers son nouveau podcast « Nous, les banni·e·s », La Cimade a décidé de donner la parole aux personnes étrangères qui subissent une décision de bannissement. Pour illustrer la violence des interdictions de retour sur le territoire français (IRTF), 5 témoins partagent leurs histoires, de leur départ vers la France jusqu’aux difficultés d’aujourd’hui.

par La Cimade