L'infanticide ou la tragédie du conte de fées

A-t-on jamais entendu conté l'histoire de la tragédie de l'ogre qui égorgea ses propres filles suite à la perfidie du Petit Poucet ?

Parution de l'ouvrage Ogre de Marien Tillet et Mac McGill

En vers, Marien Tillet raconte l'histoire de ce tragique homme infanticide à partir de son propre point de vue. Il s'agit là du troisième ouvrage de la « trilogie de la forêt » consacrée à une relecture personnelle des contes de fée après .rouge Chaperon Petit Le (2013) Et Gretel (2015). Le récit court de la tragédie inéluctable de l'ogre qui assassine ses filles prend une dimension nouvelle en vers. Le conte de fée devient dès lors un drame à travers l'illustration inquiétante en noir & blanc de Mac Gill d'une forêt où l'ogre fou de douleur va finir par disparaître complètement. Et si finalement l'ogre représentait l'ambiguïté d'une forêt qu'une société de plus en plus urbaine craint de plus en plus ? Et si l'ogre est un être qui mange les enfants, l'interdit de manger les siens était être une tentation extrêmement dangereuse que le Petit Poucet met en exergue. Au centre de ce conte de fée, se présente un enchaînement de drames : si le Petit Poucet et ses frères sont abandonnés en forêt et promis à une mort prochaine par leurs parents, l'ogre tue accidentellement ses propres filles. Qui sont alors les plus criminels entre ces deux parents ? Qui sont les plus monstrueux ? Ce point de vue proposé par Marien Tillet permet d'interroger l'humanité à travers les archétypes des contes de fée dans une réflexion profonde d'une grande perspicacité. Une édition ambitieuse qui plonge au cœur de l'horreur à réserver à un public averti.




ogre2
Ogre
de Marien Tillet (texte) et Mac McGillis (illustration)
Éditeur : CMDE

Nombre de pages : 32
Date de sortie (France) : 26 avril 2019
Éditeur : CMDE
Collection : Dans le ventre de la baleine



 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.